TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





II. Mohamed Toumi : "55% de notre territoire est déserté par les touristes..."

3 questions à M. Toumi, PDT de la Fédération Tunisienne des AGV


Rédigé par Michèle SANI le Lundi 3 Mars 2014

Travailler main dans la main avec le Ministère et la Direction du Tourisme, rétablir le juste prix des prestations hôtelières, démocratiser le transport, développer le tourisme résidentiel, faire de la Tunisie un pays propre, voici parmi d’autres, les souhaits de deux professionnels du tourisme tunisien rencontrés cette semaine à Tunis. Aujourd'hui, rencontre avec Mohamed Toumi, président de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages.



M.Toumi : "La diversification ne doit pas seulement concerner les produits. Nous devons poursuivre la diversification de nos marchés émetteurs" - DR : M.S.
M.Toumi : "La diversification ne doit pas seulement concerner les produits. Nous devons poursuivre la diversification de nos marchés émetteurs" - DR : M.S.
TourMaG.com - Le marché français, votre premier marché émetteur, semble sortir en ce début d‘année d’une phase de grande frilosité. Avez-vous retrouvé votre optimisme ?

Mohamed Toumi :
"Cette reprise annoncée du marché français n’apparaît pas.

Regardez les derniers chiffres, les mois de janvier et février 2014 sont à -45,5% par rapport à 2010 ! Nous avons bien compris que le marché français était soucieux des conséquences politiques de la révolution et de l’insécurité qui pouvait se développer.

Chacun l’a pourtant constaté, en trois ans, aucun touriste n’a été victime d’actions violentes ou d’incivilités.

Alors, pourquoi une telle attitude de la France et pas des autres pays européens ? Aujourd’hui, le volet politique est résolu. Nous avons un gouvernement de technocrates.

Malgré leurs différences, les Tunisiens sont arrivés à un compromis pour faire sortir leur pays de l’impasse où il se trouvait. Pour répondre à votre question, je dirais que j’ai toujours été optimiste sinon je ne ferais pas ce métier.

Nous attendons les Français, nous avons besoin d‘eux. Ils l’ont démontré durant des années, ils aiment notre pays. Ils vont dans les régions, dans le sud surtout. Aujourd’hui, 55% de notre territoire est déserté par les touristes.

Les Français vont dans les hôtels, sur les sites, dans les musées. Ils achètent nos produits artisanaux. Ils font travailler nos bus, nos 4X4, nos taxis… Ils sont essentiels pour l’économie de notre pays."

TourMaG.com - Votre nouvelle ministre entend mener une série d’actions à court et à long terme. La diversification du produit touristique tunisien serait une des priorités. Votre avis ?

M.T. :
"Toute la Tunisie est pour une diversification. Nous en sommes tous convaincus, ce serait la solution pour le tourisme et pour le développement régional.

Mais comment peut-on parler de diversification quand notre sécurité fait encore l’objet de réserves dans les régions non côtières et dans le sud !

La diversification ne doit pas seulement concerner les produits. Nous devons poursuivre la diversification de nos marchés émetteurs.

Aujourd’hui, la priorité c’est l’hygiène qui, avec la propreté, arrivent en tête des réclamations des clients.

Je veux une Tunisie propre ! Le respect de l’environnement est une prise de conscience à transmettre, une affaire d’éducation.

Avant, nos parents, nos instituteurs le faisaient. Ma mère, qui n’était jamais allée à l’école, m’avait transmis ce respect de l’environnement. Mon instituteur aussi.

La priorité c’est la qualité, dans l’ensemble du circuit des métiers du tourisme, depuis l’accueil à l’aéroport jusqu’au départ de nos clients. Cette qualité devrait d’ailleurs commencer par la ponctualité de notre compagnie nationale.

La qualité c’est le bon comportement, la façon de se présenter, de s’habiller, de ne pas harceler. La qualité, c’est avoir la bonne attitude en toutes circonstances. Cette priorité devrait avoir ses effets sans tarder et aller crescendo pour arriver à un produit final exemplaire.

La qualité, c’est aussi savoir choisir ses partenaires, travailler avec des professionnels dignes de ce nom, qui donnent un bon service, qui sont en bonne santé financière. L’image de la Tunisie est ternie. Nous devons lui redonner ses belles couleurs."

TourMaG.com - Vous arrivez au terme de votre mandat de président de la Fédération des Agents de voyages tunisiens. Allez-vous vous représenter et quelle sera votre feuille de route et vos propres priorités ?

M.T. :
"Quand j’ai pris la présidence de la fédération j’avais plein de projets, je voulais engager une série de chantiers et puis je suis devenu pragmatique. J’ai pris conscience de la réalité des choses.

J’ai eu ma période d’apprentissage. J’ai en effet décidé de me représenter en juin prochain pour un deuxième et dernier mandat. Les nouveaux statuts de notre fédération permettent deux mandats de quatre ans.

J’aimerais arriver à ce que tous les professionnels du tourisme, hôteliers, agents de voyages, guides, artisans, avancions ensemble dans le cadre d’une confédération des métiers du tourisme.

Nous avions commencé cette démarche avec Monsieur Belajouza, l’ancien président des hôteliers tunisiens.

Si j’étais réélu, mon souhait serait de travailler main dans la main avec le Ministère et la Direction du Tourisme. Je demande que l’important secteur privé que nous représentons soit réellement associé aux actions des pouvoirs publics.

Pour avancer nous avons besoin de transparence entre eux et nous. C’est ensemble que nous pourrons avancer."


Lu 1677 fois

Notez


1.Posté par migay le 04/03/2014 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'adore la Tunisie depuis 1968 et j'ai voyagé en tunisie dans tout le pays,depuis tabarka jusqu' à ben gardane et bien sur le long de la frontière avec l'Algérie 46 ans de Tunisie!!!pas tous les ans mais presque j'y étais en 2010 Tunisie propre et allant de l'avant malgré des imperfections,j'y suis retourné en juin 2012 Tunisie sale,hélas!!!en plus le 12 juin 2012 je suis tombé sur un couvre feu,alors j'ai connu la Tunisie de Bourguiba,de Ben Ali et celle de 2012 dont je ne me souviens pas du dirigeant,ce que j'aimerais voir en tunisie de 2014 c'est la propreté du pays et des hommes et des femmes pouvant aller à la plage et se mélanger aux français,oui il n'y a pas d'agression en Tunisie,sauf peut être celle des yeux,alors c'est aux tunisiens de donner envie aux français d'y revenir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com