TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





III. Selectour : une fusion avec AFAT contestée

La saga Selectour


Rédigé par Michèle SANI le Jeudi 11 Février 2016

Selectour Afat traverse une passe délicate. L'occasion pour TourMaG.com de revenir sur la genèse, la grandeur (et la décadence ?) du 1er réseau français, tout au long de cette semaine. Voici le 3ème volet de l'histoire de la marque à l'hippocampe, qui, en 2009, va fusionner avec le réseau AFAT. Une fusion qui inquiète Philippe Demonchy...



Le 9 avril 2009, un communiqué annonce la fusion des deux grands réseaux volontaires d’agences indépendantes. Il est co-signé par François-Xavier de Boüard et Jean-Pierre Mas, président du réseau concurrent AFAT, dont le siège est à Toulouse - DR
Le 9 avril 2009, un communiqué annonce la fusion des deux grands réseaux volontaires d’agences indépendantes. Il est co-signé par François-Xavier de Boüard et Jean-Pierre Mas, président du réseau concurrent AFAT, dont le siège est à Toulouse - DR
Le 10 mars 2008, Philippe de Saint-Victor quitte le Club Med, où il occupe la fonction de directeur marketing France, pour rejoindre Selectour comme directeur général.

Avec un comité de pilotage, il sera l’artisan de la fusion avec AFAT.

Cette même année, Philippe Demonchy termine son mandat d’administrateur. L’année suivante, la fusion de Selectour avec Afat mettra en évidence sa mise à l'écart.

Interrogé par TourMaG.com, le président-fondateur de Selectour réagira mal à l’annonce de la fusion, la jugeant peu préparée.

« Certains préalables n’ont pas été arrêtés. Des questions de fond n'ont pas été réglées, à commencer par l'identité même du futur réseau.

Quel sera son nom demain ? Cela aurait dû être fixé avant la fusion. Quel projet d'entreprise ? Quelle finalité ?
»

La naissance du premier réseau de distribution de France

Le 9 avril 2009, un communiqué annonce la fusion des deux grands réseaux volontaires d’agences indépendantes. Il est co-signé par François-Xavier de Boüard et Jean-Pierre Mas, président du réseau concurrent AFAT, dont le siège est à Toulouse.

« Ce n’est ni une association, ni une alliance, mais une fusion, annonce le communiqué. Avec 1 170 agences, nous créons le 1er réseau d’agences de voyages en France, 1er réseau en puissance d’achat et en puissance de ventes tourisme, 1er réseau en nombre de collaborateurs, avec 4 000 experts tourisme et affaires, 1er réseau en maillage du territoire ».

Concurrents sur le terrain, les deux réseaux disent partager des valeurs communes : le service de proximité, la responsabilité et le dynamisme d’entrepreneurs indépendants.

Six mois plus tard, le 22 septembre 2009, la fusion est approuvée à la quasi-unanimité par les adhérents : 84% par les AFAT et 94,3% par les Selectour.

Jean-Pierre Mas voit enfin se concrétiser l’un de ses objectifs. Dès 2000, à l’occasion de la convention annuelle AFAT, organisée en République Dominicaine, il déclarait en effet : « Il nous faut trouver des partenaires distributeurs pour conforter les volumes et répartir les coûts technologiques ».

Organiser sa propre concurrence

Le président du réseau Afat se tournait aussi vers les tour-opérateurs, estimant qu'un rapprochement avec un fournisseur mettrait le réseau en meilleure position dans l'accès aux stocks, "le nerf de la guerre".

Parmi les leaders généralistes, il mentionnait Club Med, Fram, Vacances Transat.

Il n’a cessé ensuite de mettre en garde les professionnels sur le danger d’une bipolarisation du secteur pour les agences de voyages indépendantes françaises, au vu du déploiement de TUI et Thomas Cook.

Les deux géants européens et leurs réseaux intégrés contrôlent en effet plus de la moitié des ventes tourisme en France. Et que dire d’American Express et Carlson Wagonlit Travel qui réalisent près de 70% du marché affaires !

« Au fil des ans, sous la formidable impulsion de Philippe Demonchy, le réseau Selectour avait montré sa capacité d’action et de créativité. Mais il était arrivé à une certaine stagnation en terme d’adhésions.

Nous avions besoin d’une couverture géographique plus importante, d’un maillage plus serré. Il fallait organiser notre propre concurrence
», déclarera François-Xavier de Boüard.

A venir demain : IV. Selectour : la fin de la lune de miel pour les co-présidents d'AS Voyages

Retrouvez l'intégralité de la Saga Selectour en cliquant ici.

Lu 1919 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com