TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





ILTM à Cannes : le luxe version crise... les clients marchandent les prix !

les riches sont (sic) devenus raisonnables...


Rédigé par Michel BOVAS à Nice le Jeudi 10 Décembre 2009

Comment se portent palaces, resorts, lodges et autres produits de grand luxe ? Le salon ILTM qui s’achève aujourd’hui à Cannes constitue un bon baromètre de la tendance. Et pour 2009, elle est plutôt morose. La preuve : les clients marchandent les prix….



La fréquentation des resorts luxueux s'affiche à la baisse, les riches n'ont plus les moyens... /D.R.
La fréquentation des resorts luxueux s'affiche à la baisse, les riches n'ont plus les moyens... /D.R.
Dans les stands, les rendez vous entre acheteurs et commerciaux sont aussi dense que les années précédentes.

Mais la crise qui secoue l’économie mondiale a fait son entrée par la porte des artistes. Désormais on discute les prix. Du jamais vu dans cet univers du tourisme de luxe…

Les problèmes immobiliers rencontrés par Dubai, la terre de tous les excès et notamment dans le tourisme, sont d’ailleurs interprétés comme la fin de la récréation tant chez les investisseurs du tourisme que les clients.

Tous s’accordent sur le fait que les clients les plus riches, du moins ceux qui n’ont pas vu fondre leur fortune à la bourse, sont plus raisonnables dans leur demande.

Du moins, ils évitent d’étaler leurs dépenses alors que les plans de licenciement en Europe touchent de plus en plus une classe moyenne qui justement aspirait à ce « goût de luxe ».

L’ostentatoire n’est plus de saison

Désormais le client luxe culpabilise et préfère jouer un ton en dessous dans le déballage de ses choix. L’ostentatoire qui s’étalait au cours de précédentes éditions n’est plus de saison.

La fréquentation des établissements est à la baisse. Ainsi la fréquentation des établissements de Raffles Hôtels and Resorts sur l’île de Canouan (Grenadines) a flanché de 15 à 20 % en 2009.

La démesure ne paie plus. La proposition d’un séjour à un million de dollars incluant le vol vers Canouan en jet privé de 14 places et un séjour de dix nuits dans une Raffles Villa (10.000 euros la nuit) avec champagne et caviar plus majordome n’a été vendu qu’à un exemplaire et pas à une star mais à un homme d’affaires.

L’ensemble des produits dans le tourisme de luxe est touché. On évoque des reculs de 15 % de fréquentation dans les resorts de l’Océan Indien ou d’Afrique du Sud.

La clientèle de luxe marchande même sur les nuitées les plus chères. Un phénomène nouveau pour le tourisme de luxe. Les promotions s’affichent même en saison haute.

A titre d’exemple : l’Ile Maurice où les Resorts ont réduit de 40 % leurs tarifs sans enrayer la baisse de fréquentation (-20 %). Certains établissements comme le Royal Palm dans l’Océan Indien jouent la flexibilité. Les palaces se mettent à l’heure du yeld management.

Le Maroc mise sur le luxe

Palace en construction à Marrakech, dont celui qui sera géré par la SBM (Société des Bains de Mer) sous l’enseigne Monta Carlo resort, la crise effleure seulement le Maroc qui rêve de monter en gamme.

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté Mazagan Beach Resort d’El Jadida. Il vient compléter sa collection d’hôtels de prestige de Marrakech (Naoura Lucien Barrière, le Mandarin Oriental et le Royal Mansour...), en plus de la Mamounia déjà rouverte.

Durant les trois jours du salon, le Maroc compte justifier son titre de meilleur destination golfique de l’année pour la région Afrique du Nord, Moyen-Orient et Océanie, en arborant ses nouveaux golfs d'Essaouira, de Mazagan et de Samanah (Marrakech), ainsi que ses nombreux spas et riads de charme.

Des agences spécialisées dans la conception d'évènements haut de gamme et sur mesure, Conceptours et Exclusively Morocco sont aussi présents sur la Côte d'Azur.

Sont mis en avant les nouvelles infrastructures (nouveaux golfs d'Essaouira, Samanah à Marrakech, Mazagan...), en plus des nombreux spas et riads de charme.

Le Maroc se positionne comme une destination du tourisme haut de gamme alliant le dépaysement à la détente dans des lieux insolites et aux concepts originaux. Les 3 000 personnes, exposants et visiteurs, ont été séduits par l’offre marocaine.

Côte d’Azur : le luxe en berne…

Selon le cabinet d’expertise de Consulting Hôtelier Deloitte dont une branche vient de s’installer à Cannes, les baisses dans les 4 étoiles supérieur, les 4 étoiles standard et les 3 étoiles sont confirmées, tandis que les 4 étoiles de charme stagnent.

A Cannes par exemple le CRT affiche une baisse de 28 898 visiteurs luxe à Cannes. A Monaco, la décote est de 20 % en 2009 dans les palaces d’après les chiffres publiés par a SBM.

Lu 3731 fois

Notez


1.Posté par Matthieu le 11/12/2009 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui il s'agit bien de l'une des premières années où la clientèle marchande un peu les prix... mais attention au retour de baton. A trop vouloir jouer sur les prix on peut perdre de son prestige et il sera difficile de le regagner une fois la crise passée. Il faut du temps pour se construir une répuation d'établissement prestigieux mais cette réputation peut se ternir en un instant. Un autre moyen pour maintenir sa clientèle peut être de proposer des services en extra et de pas oublier la communication.. 1er poste touchée pendant la crise et pourtant l'un des plus important en ces temps morose.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com