TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





ITB 2013 : "Ce jour-là à Berlin, j’ai eu honte de ma France...

La chronique de Michel-Yves Labbé


Rédigé par MYL le Mardi 12 Mars 2013

Parfaitement subjectives, souvent partiales mais faisant mouche à tous les coups, les chroniques de Michel-Yves Labbé, dit MYL Sabords, font leur retour sur TourMaG.com à un rythme qui ne sera plus hebdomadaire mais irrégulier... et calqué sur l'humeur et l'humour de son auteur. Non, mais !



Le troisième matin, je passe par un hall sinistré : d'un coté les Grecs, de l'autre la France. Au milieu : un immense espace totalement vide !   Les deux pays ont fait des économies. Ça se voit. Grave.  - Photo L.A.C.
Le troisième matin, je passe par un hall sinistré : d'un coté les Grecs, de l'autre la France. Au milieu : un immense espace totalement vide ! Les deux pays ont fait des économies. Ça se voit. Grave. - Photo L.A.C.
Ce coup là je fais une grosse colère.

Je reviens de « ITB Berlin ». J'y vais chaque hiver depuis 25 ans.

C'est pas rien ITB : 16 hectares de stands, 10800 exposants, 100.000 visiteurs.

Angela Merkel (toujours élégante...) qui inaugure 26 halls colossaux, souvent sur 3 niveaux ! 186 pays représentés.

Le stand de la Turquie égale à lui seul la moitié de Top Resa ! C'est bien simple : le monde entier se retrouve à ITB.

Le troisième matin, je passe par un hall sinistré : d'un coté les Grecs, de l'autre la France.

Au milieu : un immense espace totalement vide !

Les deux pays ont fait des économies. Ça se voit. Grave.

Sachant quand même que le stand grec mesure 2 à 3 fois le notre. Sirtaki, ouzo, brochettes au programme.

Côté France rien. Une représentation riquiqui. A pleurer ! Moins visible que celle de Chypre.

Ceaucescu à Bercy

ITB 2013 : "Ce jour-là à Berlin, j’ai eu honte de ma France...
Alors, j'en viens à ma grosse colère. (J’arrête tout de suite ceux qui m'accuseraient de corporatisme : je n'ai jamais fait de réceptif).

Je me dis : mais qui sont ces gens qui nous gouvernent qui n'ont pas encore compris que le tourisme, c'était des emplois non délocalisables ?

Qui sont ces élites dans leur bunker à la Ceaucescu de Bercy qui balancent des subventions aux paysans quand il pleut trop, puis quand il ne pleut pas assez.

Qui subventionnent à milliards le diesel pendant des décennies puis vont payer pour l'éradiquer ?

Qui sont-ils qui ne sont finalement pas fichus de donner 100.000 euros pour promouvoir la France ?

Le tourisme c'est aussi la sauvegarde des terroirs que je sache. La France première nation touristique au monde ? Foutaises !

Là, à ITB devant des dizaines de milliers de décideurs, de leaders d'opinion, on fait médiocre, minus. Tous ces gens qui vont rentrer chez eux en disant : en France ça va mal !

Des élites autistes

Qui sont ces types bardés de diplômes qui gèrent un chômage endémique à coups de subventions et qui ne sont pas capables de comprendre que le développement du tourisme crée immédiatement 400 ou 500 000 emplois, principalement pour les jeunes ?

Va-t-on enfin se décider à intégrer que cette « industrie » c'est 7% du PIB ?

Et qu'il suffirait de pas grand-chose pour augmenter ce pourcentage ?

Pas d’usines à construire, pas de chantiers navals à subventionner. Rien qu'un peu de promotion. Juste un peu de rêve à consolider.

Ce jour là, à Berlin, j’ai eu honte de ma France.

Lu 7164 fois

Tags : myl sabords
Notez


1.Posté par Jean-Louis Baroux le 13/03/2013 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En peu de mots, tout est dit
Encore une fois, bravo Michel Yves
JL Baroux

2.Posté par ORANE le 13/03/2013 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous rejoins complètement sur cette analyse.

Le stand France ne représentait absolument pas la diversité de notre territoire : ses produits - ses marques.

Ou peut être c'est cela "l'exception française" !

3.Posté par Chapus Franck le 13/03/2013 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça fait des années que ça dure et pendant ce temps le Président de la République pavane sur le salon de l'agriculture pour essayaer de se faire aimer...et de faire de bons mots...mais rien pour le tourisme, même pas une ministre à la hauteur, n'est ce pas Dominique...continuons et on touchera le fond bientôt...

4.Posté par Christophe Chalon le 13/03/2013 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis allé à Fitur à Madrid il y a deux mois, la France n'était même pas présente ! C'était désolant... Seul RestoGroupes-HotelGroupes semblait représenter l'Hexagone dans ce pavillon consacré à l'Europe !

5.Posté par daniel le 13/03/2013 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour......

Toujours la même rengaine, ramener ça à la politque....tout comme les conditions météo actuellement, y a t il une neige de droite (comme il ya qq années!!) ou une neige de gauche, comme actuellement !!!...c est bien le mal français, l'état providence.....je reconnais qu'il n'y a pas un gros investissement de l'état, actuellement comme avant , pour le tourisme. Mais faudrait peux etre que le monde des réceptifs, des hoteliers , des règions, etc etc ...en résumé toute partie prenante du monde du tourisme réceptif, prenne son bâton de pélerin, et investissent pour l'avenir dans des évènements de cette importance.
Pour exemple, sans aucune aide, l'année dernière avec ma société, nous avons été présents au Salon des vacances de Bruxelles, début Février 5 jours, je crois 1 000 000 de visiteurs, afin de diminuer les coûts, nous nous sommes associés avec 2 partenaires, et nous avons fait, "le truc bébètte " qui consiste à organiser la tombola gratuite, avec 2 séjours offerts....résultat environ 6000 adresses engrangés, à nous de les travailler....et pour plusieurs années . De plus ça m'a permis de faire de la prospection parmi les autocaristes belges présents.....voilà, faut aussi savoir positiver, prendre des initiatives, en 2 mots...........SE BOUGER LE CUL !!!! (excusez moi, mais c est explicite !!)

bonne journée

6.Posté par Frédérique le 13/03/2013 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur,

Je partage votre avis, je travaillais dans le tourisme, un métier, une passion. Cet hiver j ai fait un break et je suis partie aux Etats Unis : commentaires des Amércains : que se passe t-il en France ?
Ils ne penvent croire ce que je leur décris. Les articles sur le Web que je leur fait lire finissent de les convaincre. A mon retour , je pars une semaine au Maroc : même questionnement , même réaction.

A chaque fois, c 'est un coup de poignard pour mon pays, si beau pays !!

Un seul mot vient à la bouche de mon entourage (cadres dirigeants, chefs d'entreprise) : "tu es disponible, rien ne retiens en France alors Pars , il n'y a plus rien à faire en France" . Votre article le démontre.

Quel malheur !

7.Posté par Audrey le 13/03/2013 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Même constat (malheureusement) au Fitur à Madrid cette année, absence totale de la France alors que de nombreuses autres destinations avaient sortit le grand jeu avec stands immenses, animations, cadeaux... La meilleure promotion a été faite par l'Espagne (oui ce pays en crise).
La France ne veut-elle donc même plus garder sa place dans les premiers récepteurs mondiaux?

8.Posté par Frederic le 13/03/2013 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Entièrement d'accord sur le besoin urgent d'octroyer plus de fonds pour la promotion du tourisme et le manque de prise de conscience de nos élus au niveau de l'état.
Par contre pas sur qu'il faille continuer à dépenser des centaines de milliers d'euros sur ces salons dont le coût faramineux plombe la rentabilité. Les outils de promotion innovants ne manquent pas pourtant. Personnellement je trouve complètement fou l'investissement dans des stands faramineux de la part certaines destination à l'ITB, alors qu'on dispose de moyens technologiques pour une communication et une promotion à moindre cout, et de bien meilleure efficacité.

9.Posté par krauskopf Dominique le 13/03/2013 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bonne analyse de Michel-Yves Labbé à travers ce coup de gueule. Rien à retirer, rien à rajouter.

10.Posté par Jean-Luc Boulin le 14/03/2013 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Twitter
Bon moi aussi j'y étais à l'ITB à Berlin et je suis passé dans le hall de la France et la Grèce (avec quelques portugais au milieu quand même). C'est vrai qu'il y avait 100 grecs sur leur stand, à boire du café frappé et beaucoup moins de français sur le petit stand de la France...
Mais ce qui est surtout vrai, c'est qu'il ny' avait pas un seul client dans le hall! pas un berlinois, pas un allemand! uniquement des représentants de nos organismes de tourisme qui s'embêtaient devant tant de vide sidéral. Car les salons touristiques, c'est un peu fini.
Aussi, j'étais tout content de voir que ma région, l'Aquitaine n'était pas représentée. Parce que à part se faire plaisir pour montrer au reste du monde que l'on a de l'argent à mettre sur un salon, c'est pas super stratégique... En espérant une seule chose : c'est qu'il y ait eu un vrai transfert de budget sur le web. Parce qu’aujourd’hui, c'est là que ça se passe. Et plus à l'ITB Berlin!

11.Posté par Marine le 14/03/2013 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'accord avec les commentaires 5 & 6 ! Moi aussi j'en ai marre d'attendre la réponse des politiques. Faut pas toujours attendre des autres "Aide toi et le Ciel t'aidera" (en plus c'est de circonstance...). Pas sure non plus qu'une débauche de moyen soit justifiée sur ce genre de salon qui se transforment souvent en concours de celui qui aura la plus grande ou pratique la méthode couet : "je vais bien tout va bien", "j'ai un beau stand, je vais bien" !
les organisateurs continuent de surfer sur la notoriété de l'événement et pratiquent de tarifs prohibitifs. Quand on regarde, la tendance est plutôt au désengagement de ce genre de manifestations au profit d'action plus efficaces et permettant de plus de proximité avec les clients finaux.
Mais bon, les salons rassurent tout le monde, permettent de rencontrer les copains, etc. c'est plutôt cher payer, je peux donc comprendre que certaines destinations n'y aillent plus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Mai 2014 - 23:39 MYL Sabords : l’avenir est au zéro CRM !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com