TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Iata, Sncf... AS Voyages rejette le «diktat» des transporteurs

la guerre des transports aura-t-elle lieu ?


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Dimanche 22 Novembre 2009

Les nouvelles conditions IATA imposées aux agences agréées à partir de janvier prochain et la nouvelle rémunération SNCF sont accueillies avec beaucoup de colère par la profession. Les deux sujets ont été abordés par les présidents d’AS Voyages.



Le nouveau contrat SNCF représenterait en effet un manque à gagner de 1,2 million d’euros.
Le nouveau contrat SNCF représenterait en effet un manque à gagner de 1,2 million d’euros.
Pour la billetterie ferroviaire, le réseau AS Voyages a laissé entendre que des négociations s’étaient engagées avec la SNCF pour trouver un accord « maison » et que « toutes les solutions étaient envisagées ».

Signé dans la torpeur de l’été entre la commission Fer SNAV, présidée par Christine Baal (Amex) et la SNCF, le nouveau contrat paritaire qui baisse la commission de base et instaure une rémunération variable sur objectif, n’en finit pas de mécontenter.

Si le nouveau partenaire d’AS Voyages, Amex préside la commission Air, le spécialiste du voyage d’affaires a d’ailleurs décidé d’externaliser sa billetterie train devant une équation parlante : 60% des transactions pour 10% du chiffre d’affaires.

AS Voyages, qui réalise 18% de la billetterie SNCF émise en agence, veut, à l’inverse, garder sa billetterie chez elle, et maintenir la rémunération actuelle. Le nouveau contrat SNCF représenterait en effet un manque à gagner de 1,2 million d’euros.

Ce sont surtout les conditions de rémunération variable en fonction d’un type de produit ou d’une zone géographique qui créée une inégalité des chances entre les adhérents.

Quant aux conditions IATA qui élèvent sensiblement le ratio trésorerie/dette courante des distributeurs, Jean-Pierre Mas, le président de la Commission Air du SNAV, réfute la position du BSP qui affirme avoir attendu en vain les contre-propositions des agents de voyages en commission paritaire IATA.

Et il n’en décolère pas : « C’est le BSP France qui a les normes les plus hautes de tous les marchés européens. Nous avons été mis devant le fait accompli avec un délai très court de mise en place ».

Jean-Pierre Mas, à la tribune du congrès AS Voyages, en a donc appelé Georges Colson le président du SNAV à réagir à ce « diktat » de l’IATA dont Air France (55% du BSP) est l’inspirateur.

Des solutions juridiques sont envisagées pour reculer la mise en application, voire pour annuler le futur dispositif.

Lu 3705 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com