TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





« Il y a quelqu’un là haut qui ne nous aime pas »


Rédigé par Hervé Ducruet le Mercredi 29 Décembre 2004

Chaque année, le tourisme reçoit coup sur coup. Et chaque fois un peu plus dur. Dernier en date, l’hallucinante catastrophe du Golfe du Bengale. Pourtant, les professionnels ont su démontrer une fois encore qu’ils n’usurpaient plus leur appellation malgré la fatalité qui s’acharne.



L'Asie est la région la plus touchée par des séismes meurtriers
L'Asie est la région la plus touchée par des séismes meurtriers
Les professionnels du tourisme pourraient bien reprendre à leur compte cette phrase prononcée par un membre du clan Kennedy. Car elle devient bien longue la liste des catastrophes qui s’abattent sur le tourisme et reviennent aussi sûrement que la mauvaise saison. De Sharm el Sheikh au Golfe du Bengale, du World Trade Center à la Ghriba, du SRAS à la grippe aviaire, autant de calamités plus toutes les autres qui frappent d’abord de plein fouet les populations locales dont le tourisme constitue le plus souvent une ressource essentielle. Fatalité inéluctable ? Les événements du 11 septembre nous ont appris au moins une chose : c’est que désormais le monde n’est plus sûr. Par la folie des hommes ou les caprices de la nature, il n’est plus de place au monde où l’on peut être en totale sûreté. Mais si la preuve est faite que le risque 0 n’existe pas, le drame que nous vivons depuis dimanche a démontré aussi une autre chose : la réactivité des professionnels du tourisme. Professionnalisme des autorités locales tout d’abord. Ainsi, le Sri Lanka Tourist Bureau dressait dès lundi un premier état qui répondait aux premières questions des agences. Un n° d’appel 24h/24 a depuis été mis en place à Colombo pour donner les derniers renseignements (1). Professionnalisme des voyagistes ensuite qui ont démontré en temps réel toute leur capacité à gérer une catastrophe qui a touché simultanément 7 pays. En retrouvant et rapatriant en un temps record leurs 2000 clients sur place, ils ont mérité leur appellation de professionnel. Car il y avait encore bien plus à perdre dans le choc de la catastrophe et les séquelles qu’elle ne manquera pas d’engendrer. Accusés en début d’année après l’accident de Sharm el Sheikh, les voyagistes ont fait preuve de leur responsabilité et de tout leur savoir faire dans une situation extrême. Une gestion dont les clients ne manqueront pas de se souvenir.
Hervé Ducruet

(1) Numéro d’urgence 24h/24h
A Colombo, le Sri Lanka Tourist Board : + 94-112-437061
Ou à Paris l’Office du Tourisme du Sri Lanka : 01 42 60 49 99
Cellule de crise au Quai d'Orsay : 0 800 174 174
ADP : 0 805 77 02 03
Club Méditerranée : 0 810 810 810
Nouvelles Frontières et TUI : 01 45 16 77 79
Fram : 05 62 15 17 83
Jet Tours : 0820 042 032
Kuoni : 01 45 61 87 70
Pour toute information concernant les personnes résidant au Sofitel Khao Lak, Accor a mis en place plusieurs numéros de téléphone
A Paris : 01 45 38 84 84, 01 45 38 84 83 et 01 45 38 84 76
A Bangkok : 00 662 237 60 64

Lu 2000 fois
Notez


1.Posté par Michelle B le 03/01/2005 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les informations dont vous faits mention dans l'encadré "les séismes les plus meurtirers" sont intéressantes mais illisibles. Serait-il possibles d'avoir un agrandissement ? D'avance merci.

2.Posté par skrotzky le 03/01/2005 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a surtout une planète qui est "vivante". Nous sommes des mamifères, vivons en troupeaux avec des migrations pour la recherche de soleil et de chaleur; Tout déplacement engendre un pourcentage d'accidents, nombre croissant avec l'augmentation de la population. Par contre nous avons oublié d'écouter la terre, de la renifler, de la craindre. Pour notre recherche d'avoir une vue imprenable sur la mer et les pieds dans l'eau nous massacrons le littoral, pour faire plus exotique et riche abattons les forêts au détrimant des indigènes qui en vivent. Réapprenons à connaître et à apprivoiser notre planête en restant vigilant pour conserver une harmonie entre la terre et les hommes. Et conservons cette leçon de courage que nous montre les sinistrés autant que la mobilisation mondiale.

3.Posté par Hervé Ducruet le 03/01/2005 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de me laisser votre mail afin de pouvoir vous adresser l'encadré.

Bien cordialement
Hervé Ducruet

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com