TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Indonésie : le come back des touristes

''Le nombre de visiteurs est revenu à la normale...''


le Lundi 11 Octobre 2004

Deux ans après de sanglants attentats qui avaient fait 202 morts dans un bar et une discothèque, les touristes se sentent à nouveau en sécurité à Bali, la destination la plus prisée de l'archipel indonésien. "Le nombre de visiteurs est revenu à la normale, avec moins d'occidentaux et plus d'Asiatiques", explique Putu Agus Antara, président du Comité du tourisme de Bali.



Selon Choiril Maksum, du Bureau central des statistiques de l'Indonésie, le nombre de touristes arrivant à l'aéroport de Bali a augmenté de 53%, si l'on compare les mois de janvier à août 2004 à la même période en 2003.

Le soir du 12 octobre 2002, des bombes dont l'une au moins portée par un kamikaze avaient dévasté un bar-restaurant et une discothèque de Kuta fréquentés par des étrangers, tuant notamment 88 Australiens. L'afflux touristique constant, vital pour "l'île des Dieux", avait été stoppé net.

Cette attaque, la plus meurtrière depuis les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, avait choqué le monde, porté un coup terrible à l'Indonésie et conduit l'Asie du Sud-Est à se mobiliser plus activement contre la menace de la Jamaah Islamiyah (JI), le groupe islamiste régional.

La destination reste déconseillé par l'Australie

L'Australie a récemment déconseillé à ses ressortissants de voyager en Indonésie, après une attaque suicide perpétrée contre son ambassade à Jakarta le 9 septembre. Cet avertissement reste ignoré par des centaines de jeunes à la peau bronzée qui prennent d'assaut les hôtels et les lieux branchés, dont le "Paddy's bar", reconstruit après avoir été détruit dans l'attentat.

"Il est difficile de dire si cet endroit est encore dangereux, une attaque peut se produire n'importe où, y compris à Sydney", affirme Craig Norton, un Australien en vacances à Bali qui a perdu deux de ses amis dans l'attentat.

"Il n'est pas possible de vivre en se disant qu'on va être tué par une explosion, sinon cela signifie que les terroristes ont gagné", estime James Kernot, 29 ans, de la ville australienne de Torquay.

Helen Perry, qui habite Sydney, assure que l'île est redevenue le paradis qu'elle connaissait avant octobre 2002. "On avait prévu de venir juste après la bombe, mais on a annulé. Maintenant je pense que c'est redevenu un endroit sûr, je l'adore et je pense que la population a besoin que l'on vienne".

"Une attaque peut se produire n'importe où, y compris à Sydney"

Elle souligne que les menaces terroristes anti-étrangers nuisent d'abord à la population locale. "Je pense que c'est terrible pour la population de Bali, ils sont si gentils, si simples, ce sont eux qui souffrent sur le long terme. Cela les détruit", dit-elle.

Oka Darmawan, responsable des autorités touristiques de l'île, assure que "maintenant c'est sûr". "L'île est accueillante et confortable, particulièrement pour les étrangers", dit-il.
Des Balinais n'ont toutefois pas retrouvé une complète sérénité.

"Je redoute qu'il y ait encore ici des gens comme les auteurs de l'attentat, qui ne pensent pas aux autres quand ils sont en colère", confie Nyoman Karya, un chauffeur de taxi. "Mais je pense que les occidentaux et les Américains devraient d'abord se regarder et admettre qu'ils peuvent faire du mal aux autres".


Barry NEILD (AFP) - redaction@tourmag.com

Lu 761 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com