TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Innovation : les professionnels du tourisme en parlent... mais ne passent pas à l'acte !

La chronique de Josette Sicsic (Touriscopie)


Rédigé par Josette Sicsic le Jeudi 27 Septembre 2012

Depuis 12 ans, Touriscopie décrypte les changements sociétaux et leurs implications sur les pratiques, les comportements et les aspirations des clientèles touristiques. Nous avons désormais le plaisir d’accueillir chaque mois Josette Sicsic, responsable éditoriale de ce support réputé, pour une chronique mensuelle sur les grandes tendances et les mutations du secteur.



Durant le dernier IFTM, la nécessité d’innover a été largement évoquée. Le DG de Fram en a aussi fait son crédo lors de sa conférence de presse… Mais, les paroles et les incantations ont souvent bien du mal à être suivies d’actes allant dans le sens du futur ! - DR : C.E.
Durant le dernier IFTM, la nécessité d’innover a été largement évoquée. Le DG de Fram en a aussi fait son crédo lors de sa conférence de presse… Mais, les paroles et les incantations ont souvent bien du mal à être suivies d’actes allant dans le sens du futur ! - DR : C.E.
On s’en doutait, selon l’enquête Femme Actuelle réalisée avec Ipsos et Logica Business Consulting : presqu’un tiers de la population française fait ses courses alimentaires à 5€ près.

Parmi eux, 14% contrôlent même leurs dépenses à l’euro près. La grande majorité des consommateurs affirme même s’interdire toute variation de plus de 10 € du montant de leur caddie : 59%.

Pire ! Près d’un Français sur deux affirme être dans l’incapacité de mettre de l’argent de côté et, 13% des Français semblent sur le point de basculer dans la précarité, soit parce qu’ils sont obligés de vivre en partie sur leurs économies passées (9%) ou parce qu’ils doivent avoir recours à un ou plusieurs crédits pour boucler leur budget (4%).

Enfin, près d’un Français sur quatre se dit incapable de mobiliser plus de 300 € en cas de dépense imprévue.

Et pour finir : plus de huit Français sur dix estiment qu’ils vont devoir diminuer leur niveau de dépense au cours des six prochains mois dans de très nombreux domaines de la consommation !

L’avenir n’est pas totalement noir mais il est gris. En attendant des jours meilleurs, chacun s’invente des panoplies de survie et souscrit à de nouvelles pratiques de consommation qui ont le mérite de lutter contre la crise économique mais aussi contre la crise écologique.

C’est ainsi que les achats sans intermédiaires se multiplient, en particulier sur le Net, sur des sites de ventes privées, sur des sites d’achats groupés, sur des sites promotionnels.

Le boom des échanges entre particuliers de maisons de vacances

Innovation : les professionnels du tourisme en parlent... mais ne passent pas à l'acte !
Mais, ce n’est pas tout, d’autres formules entrent insensiblement dans les mœurs.

Initiées par des avant-gardes, ces pratiques se répandent dans toutes les couches de la société.

Ainsi, le co-voiturage ou la location de voitures entre particuliers comme celle proposée par Citizencar, compte de plus en plus d’adeptes.

Les échanges entre particuliers de maisons et d’appartements de vacances n’ont jamais aussi bien marché. D’autant que les beaux quartiers en ont pris l’initiative les premiers et en ont fait une pratique de distinction.

La location d’hébergement touristique en direct sur des sites dédiés, explose.

La revente entre particuliers, assurant un deuxième cycle de vie aux objets de la vie quotidienne ou à des billets de train et de théâtre, compte aussi parmi les formules à succès.

Tandis que l’on voit de plus en plus de jeunes et de moins jeunes s’offrir des années sabbatiques afin de s’exiler à l’étranger et d’échapper par la même occasion au marasme économique.

On les connaît dans les pays anglosaxons sous le nom de « career breakers ». Et, ils seraient près de 2 millions dans le monde… plus tentés par la qualité de vie que par des carrières professionnelles dont ils savent que, de toutes façons, elles pourront se briser sans prévenir.

Donc, ils partent avant qu’on les force à partir !

Le touriste, internaute, fournit en permanence des pistes aux pros

Mais, dès les premières embellies économiques, reprendra-t-on le chemin d’une consommation « normale » telle que nous l’avons connue jusqu’ici ?

Pour les analystes, rien n’est moins sûr ! Les habitudes sont prises.

La lutte contre le gaspillage et les excès est entrée dans nos habitudes. Sans pour autant nous muter en « décroissants », nous nous transformons peu à peu en « alter-consommateurs » et nous installons dans une sorte de « sobriété heureuse ».

Nous confortant dans une attitude responsable jouant la cause du « vivre ensemble », de la solidarité et du développement durable, nous inventons petit à petit le nouveau système économique que les gouvernements et les entreprises peinent à imaginer et à mettre en place.

Une fois de plus, l’innovation vient donc de la base qui, avec les immenses capacités que l’homme a à réagir, ne cesse d’inventer et de réinventer ses modes de vie en les adaptant…

Parmi elles, un nouveau touriste, surtout quand il est internaute, fournit en permanence des pistes et ouvre de nouvelles voies qu’il suffirait d’observer de près pour les imiter et mettre en œuvre les innovations dont le secteur manque cruellement.

Durant le dernier IFTM, la nécessité d’innover a été largement évoquée, notamment au cours d’un séminaire proposé par Amadeus.

Le directeur général de Fram en a aussi fait son crédo lors de sa conférence de presse… Mais, les paroles et les incantations ont souvent bien du mal à être suivies d’actes allant dans le sens du futur !

Pour en savoir plus, abonnez-vous à Touriscopie - version papier et www.touriscopie.biz

Lu 2489 fois

Tags : fram, sicsic
Notez


1.Posté par Arnaud Cousteix le 28/09/2012 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La consommation intelligente est en effet un mouvement de fond depuis de nombreuses années et a été accentuée avec la crise que nous traversons.
Collaboration, partage, équité, durabilité sont des mots à la mode, et il est faux de die que les acteurs du tourisme n'innovent pas en conséquence.

Chez Taxis G7 nous avons lancé il y a de cela quelques mois un système de "taxi partagé" appelé WeCab # www.wecab.com # aujourd'hui disponible sur Paris et permettant aux franciliens et touristes de rejoindre les 2 aéroports (Orlyet Roissy-CDG) en partageant leu taxi et ainsi réalisant une économie de 40%

Et en plus de faire du bien au porte monnaie, cela fait du bien à l'environnement........

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com