TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Israël croit à sa résurrection touristique

le pays ne manque pas d’atouts


Rédigé par Jean da Luz en Israël - redaction@tourmag.com le Mardi 13 Février 2007

Israël aurait-elle mangé son pain noir ? Après des années de disette touristique, la destination semble remonter la pente si l’on en croît les professionnels du secteur. Le pays multiplie les éductours. La volonté de relancer la destination, (en dépit des aléas politiques) est évidente, malgré quelques maladresses et une certaine confusion entre vitesse et précipitation. Les pros savent qu’on ne bouscule pas le marché pas plus qu’on ne fait boire un âne qui n’a pas soif…



Au pied du mur au moment de la prière, tous les uniformes sont à armes égales...
Au pied du mur au moment de la prière, tous les uniformes sont à armes égales...
Une quarantaine d’agences de voyages françaises ont été invitées dans le cadre d’un voyage d’études en Israël du 5 au 9 février. Un programme alléchant (trop ?) était proposé aux participants, réveillés aux aurores par un départ plus que matinal d’El Al.

Mais force est de constater que la compagnie israélienne, malgré l’énorme pression sécuritaire, gère plutôt mieux (et avec le sourire) les embarquements que bien des transporteurs nord-américains, même si cette impression ne fait pas l’unanimité dans le groupe (voir ci-dessous). L’Expérience ?

Des vols à l’heure (à l’aller comme au retour), un personnel affable et professionnel, beaucoup de rigueur dans les process, bref… El Al est une compagnie qui assure et rassure ses passagers. Voilà un bon point pour l’avenir, même si les horaires mériteraient d’être revisités dans le cadre des vols touristiques.

Mercredi 7 février
. Nous débarquons à Tel-Aviv en fin de matinée. Le temps est à l’orage. Nous faisons la connaissance d’Alice Marciano, notre (excellent) guide, un vrai personnage. Les présentations faites, nous voilà en route pour Césarée. Les estomacs accusent le coup mais le repas de midi n’est pas prévu ( !) et le timing ne le permet pas… (sic)

Yad Vashem, le nouveau Musée consacré à l’Histoire de l’Holocauste
Yad Vashem, le nouveau Musée consacré à l’Histoire de l’Holocauste
Césarée est un magnifique port antique bâti par Hérode en l'an 30 av. J.-C., et baptisé Césarée en souvenir de Octavian Augustus César.

Victime des ras de marée et des tremblements de terre une grande partie de la jetée est aujourd’hui submergée,. Les restes de la ville romaine (hippodrome, bains, amphithéâtre…) valent sans conteste le déplacement.

Une surprise attend les participants : une reconstitution somptueuse en 3 D du site tel qu’il était au temps jadis, des hologrammes de personnages de l’époque presque grandeur nature et des animations audiovisuelles et interactives sophistiquées.

Un vrai sans faute. Et puis à tout prendre on est mieux à l’intérieur car la Mare Nostrum dont les gerbes d’écume giflent violemment l’imposante tour de guet, a pris des allures de Pointe du Raz…

Nous reprenons la route. Après quelques discussions sur la cohérence et le timing du programme, nous optons pour la visite de Nazareth, plutôt que celle de Haïfa.

La basilique de l’Annonciation et le petit musée de la crypte raviront les afficionados de même que la magnifique collection de vierges sculptées en provenance du monde entier.

Le temps est toujours à l’orage et l’électricité dans l’air se propage aussi aux participants à l'arrivée à Netanya, petite ville balnéaire. En effet, les organisateurs ont prévu de loger dans deux hôtels de standing différents les agences Thomas Cook et CWT (majoritaires en nombre) et les autres…

Une décision moyennement appréciée et ce d’autant plus que Le Margoa, retenu pour la « minorité » (et pour 2 nuits) s’avère d’un confort (c'est un euphémisme) plus que moyen. Un hôtel de préfecture à tout casser qui fait dire à un agent de voyages : « Maintenant je sais où il ne faut pas envoyer mes clients… » (CQFD).

La visite de Netanya by night sous la pluie n’a rien de bien passionnant. Nous retrouvons le lendemain la météo exécrable de la veille avec, en prime, de violentes rafales.

Jeudi 8 février
. Après un rapide sightseeing à Tel-Aviv, nous mettons le cap sur la Mer Morte. La traversée du désert de Judée comprend une halte à Massada, site inscrit au patrimoine mondial.

Massada : une farouche résistance à l’envahisseur

Dernier refuge des Juifs zélotes après la destruction du Temple de Jésuralem, la forteresse inexpugnable sur un éperon rocheux oppose une farouche résistance à l’envahisseur. Il faudra aux Romains plus de 2 ans pour en venir à bout et ils ne remporteront qu’une victoire à la Pyrrhus puisque les habitants mettront fin à leurs jours avant leur arrivée.

C’est également à proximité que l’on a retrouvé, dans plusieurs grottes, les fameux manuscrits de la Mer Morte qui ont chamboulé un certain nombre de connaissances sur l’ère chrétienne.

Ensoleillée toute l’année, située à 400 mètres en dessous du niveau de la mer, la Mer Morte, paradis de la thalassothérapie, n’est pas épargnée par le syndrôme de la mer d’Arral. Ses eaux reculent de manière alarmante d’année en année. A tel point que des projets sérieux ont vu le jour pour la renflouer en la reliant à la Méditerranée.

En attendant, le site balnéaire et le parc hôtelier de Ein Boken sont particulièrement bien dotés pour les cures de remise en forme et autres « papouilles ». Les SPA s’y portent plutôt bien et foisonnent aux alentours.

L’éductour s’achèvera par un morceau de bravoure : Jérusalem, son Mont des Oliviers, sa Via Dolorosa (chemin de croix), sa Basilique du Saint Sépulcre qui ne désemplit pas et, last but not least, le Mur des lamentations du Quartier juif.

Face au mur où des centaines d’ex-voto ont été introduits dans la jointure des pierres, des dizaines d’hommes prient en se balançant. Leur mélopée et l’ambiance de ce lieu sacré en font l’un des grands moments de la visite en Israël.

Enfin, la visite s’achèvera par le Yad Vashem, le nouveau et impressionnant Musée inauguré il y a 2 ans et consacré à l’Histoire de l’Holocauste. Un lieu incontournable pour tous ceux qui veulent comprendre l’âme de ce peuple injustement accablé, chassé et torturé par le régime nazi. Voilà qui remet pas mal d’idées en place alors que la banalisation de la Shoah et des exactions hitlériennes bat son plein.

Israël croit à sa résurrection touristique

Israël : ce qu'en pensent les agents de voyages

Israël croit à sa résurrection touristique
Liliane Elmkies (Prony Voyages)

« On dit que l’Egypte est une destination qui se mérite. Je crois qu’on peut dire la même chose d’ Israël. Ce sont des émotions à l’état pur… Le pays a un potentiel touristique incontestable. Je ferai une réserve sur la question de la sécurité qui est, bien entendu prioritaire pour moi. C’est un sujet que j’aborde avec mes clients avant même de parler budget.
Cet éductour nous a montré ce qu’il ne fallait pas vendre et notamment une certaine infrastructure hôtellière. On pourra difficilement amener des clients à Netanya qui est une ville-dortoir. Mais ce voyage m’a permis de découvrir Israël d’une manière différente puisque je n’y allais que pour visiter ma famille. Je connaissais les sites mais j’étais incapable d’en parler. Aujourd’hui les choses sont diférentes et je ne regarderais plus le journal télévisé de la même façon… »

Israël croit à sa résurrection touristique
Jean-Pierre Marie de Turris (Saint Mandé Voyages)

« Ce voyage d’études destiné basiquement aux agents de voyages non etniques et ne maîtrisant pas la destination nous a ouvert largement les yeux sur cette destination "spéciale" et sur l'absence totale de savoir faire, savoir recevoir, non compréhension de notre travail et de nos demandes… Bref il est certain que, d’après moi, la plupart d'entre nous ne conseilleront et ne motiveront pas de futurs clients sur cet axe.
Pourquoi ? J’y ai ressenti de l’insécurité, vu des standards hôteliers discutables, des itinéraires mal conçus, un choix des sites très orienté et une restauration qui laissait parfois à désirer. Enfin, il faudra faire encore de gros efforts au niveau des agents d'immigration tant à l'aéroport, qu'avec les guides locaux et les hôteliers… »

Israël croit à sa résurrection touristique
John Jarroux (VPN Lisieux)

« En tant que jeune conseiller voyage ce récent périple en Israël reste pour moi une fabuleuse expèrience. Bien que succintes, chacune des étapes a livré son lot d'émotion et d'intérêt culturel : Massada symbole de grandeur du peuple Hébreu, Jérusalem carrefour de grandes civilisations ou encore Tel-Aviv berceau économique de cette jeune nation en ébulition...

Néanmoins, malgré ce potentiel indiscutable sur le fond, la forme m'a paru plus que légère pour un éductour géré directement par le ministère du tourisme israelien dont les approximations au niveau de l’organisation laissent dubitatif.

Sans apporter de jugement trop expéditif je pense que cette fragilité peut être dûe au manque d'experience d'un pays en guerre qui peine à conserver une clientèle régulière.
En revanche, à condition de bien choisir les infrastructures hôtellières, je reste convaincu qu'Israël est une destination incontournable pour les grands amoureux de la découverte. »

Cette photo est téléchargeable en haute définition en bas de page
Cette photo est téléchargeable en haute définition en bas de page

IMG_7981.JPG IMG_7981.JPG  (1.22 Mo)


Lu 5760 fois

Tags : amadeus
Notez


1.Posté par Chayo Elie le 15/02/2007 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais qui donc vous a emmené dans des hotels aussi minables!! Leur enseigne même est quasi inconnue pour qui séjourne régulièrement dans ces lieux. Ce n'est pas le choix d'hotels de luxe qui manquent pour accueillir la clientèle; dans tous les pays, il y a des classes pour chaque budget. On vous a probablement montré ce qui est indigne de tours opérators. Allez par vous même dans les grands hotels de la Mer morte, d'Eilat, de Tel Aviv ou de Jérusalem, pour vous apercevoir ce que luxe et services veulent dire. Mais comme partout, chaque chose a un coup, et même pour un petit coût, on a des prestations suffisantes. On aura voulu vous dégouter de la destination !!

2.Posté par brigitte mekies le 15/02/2007 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais comment peut on se permettre de tels jugements negatifs sur ce pays §
Heureusement que la securite et l'immigration sont là pour faire passer le sejour sans angoisse !
Je ne pense pas que l'on choisisse une destination en fonction de sa "gastronomie" cela m'a fait sourire .
Ce pays jeune de 50 ans est constemment desservi par une presse pas tres objective. et pourtant question tourisme il n'a rien à envier à ces voisins de la mediterranée 80 pour cent de ces hotels sont tres recents et de tres bonne categorie , evidemment la ville de Natanya est la premiere station balneaire et devrait etre retapee ,de toutes facons porter un jugement aussi radicalement negatif
n'est pas digne d'un veritable agent de voyage .

et que ceux qui n'aiment pas Israel se rassurent Israel ne les aime pas et n' a pas besoin d'eux !

3.Posté par VINZ le 15/02/2007 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouh la la meme quand on ne parle pas de religions je vois que le sujet reste tendu.
essayez de lire cet article en faisant abstraction de vos convictions il ne s'agit que d'impressions d'agents de voyages partis en éductour et rien de plus.Auriez vous eu la meme récation si il s'agissait d'un éductour en espagne par exemple? Je ne crois pas.
Pour Elie je ne pense pas que le but d'un eductour soit de dégouter les agents de voyages de la destination ou alors je n'y connais rien.
Pour Brigitte, visiblement vous n'etes pas du métier, laissez moi eclaircir plusieurs points dans ce que vous dites: Pour plusieurs clients la gastronomie est un facteur qui sans etre le motif principal est important dans le choix du voyage, il serait dommage d'aller au Maroc par exemple pour manger Mc do ( ceci dit ce n'est que mon humble avis).
La presse n'est effectivement pas tres objective ceci dit elle n'invente pas ce qui ce passe.
quand a votre derniere phrase sans commentaires.le coup de l'émotion je suppose

Israel est une destination comme une autre avec ses evenements politiques en plus que n'y vous n'y moi ne pouvons controller: alors on aime on deteste on s'y implique avec plus ou moins de convictions et rien de plus.

Dans mon agence certains clients n'aime pas la Turquie d'autres le Mexique d'autres la Thailande ...certains peut etre Israel

Chacun est libre d'aimer ou non ( si vous me demandez mon avis perso je n'en sait rien puisque je n'ai pas encore eu la chance d'y aller).

C'est ca la liberté... pas la peine de se mettre dans des etats pareils pour si peu

Bonne journée a tous

Vin's







4.Posté par Sayed EL SOL le 16/02/2007 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je réagi trop tard, mais voici mon impression.
Israël, bien sur est le centre de la plus merveilleuse aventure religieuse. Riche, Nooon très … très riches à découvrir une fois, deux, non plusieurs fois dans sa vie.

Les petits agents de voyages qui ont porter leurs opinion négative, ils doivent se promener sur la promenade des Anglais à Nice, ou sur les Champs-Elysees. Ils ont rien compris du sens du voyage.
Découvrir une paye, ce voir tous et vivre son expérience sans masque, car tous n'est pas parfait, et c'est le charme du voyage.

A ces que dises on aime ou n’aime pas ; ils cautionnes les touristes idiot malheureusement.

Sayed


Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com