Loading


J.-F. Rial : "L'Egypte, sur ses principaux sites, ne pose aucun problème de sécurité..."

la réaction de Jean-François Rial, PDG du Groupe Voyageurs du Monde


La Rédaction de TourMaG.com m' a demandé ma réaction sur les critiques de Nahed directrice de l'OT Egyptien contre les professionnels. Je ne voulais pas le faire car je trouve comme vous que parfois on m'entend trop. Mais malgré cette réticence et la difficulté du sujet, j'ai accepté car j'aime beaucoup l'Egypte et les Egyptiens. Alors qu'en est il du vrai et du faux des reproches que nous fait Nahed sur le manque d'implication des agences dans la promotion de l'Egypte ?



J.-F. Rial : "L'Egypte, sur ses principaux sites, ne pose aucun problème de sécurité..."
Je crois que dans cette affaire tout le monde a raison et tort, et que de toutes façons ce n'est pas le sujet.

Le sujet consiste à aider quoi qu'il arrive nos amis égyptiens à retrouver un maximum de clients pour les aider dans leur économie et donc de fait dans leur transition démocratique. C'est un DEVOIR que nous avons.

En effet,aucune transition politique n'est possible quand le peuple a faim.

Et vous le savez tous, le tourisme en Égypte c'est 13% du PIB et 30% des emplois directs ou indirects.

Alors Nahed est oui un peu excessive en accusant les agences de n'avoir rien fait.

Car oui nous savons tous bien que la vraie cause de la désaffection de l'Egypte provient d'abord du sentiment d'insécurité que les clients potentiels ressentaient, surtout quand le Quai d'Orsay déconseillait la destination, ce qui n'est plus le cas.

"Nous avons nous aussi les agents de voyage un rôle à assumer"

Mais il faut pardonner tout de suite à Nahed.

Car elle est excessive comme une égyptienne passionnée par le sort de son pays, Et ce à juste titre.

Et si on aime l'Egypte et les Égyptiens qui sont pour moi le peuple le plus accueillant au monde (La France ferait bien de s'inspirer de l'hospitalité égyptienne dans ses Assises du Tourisme), nous devons immédiatement lui pardonner. Mieux, la comprendre.

Nous avons nous aussi les agents de voyage un rôle à assumer, c'est celui d'expliquer au public que la plupart des sites touristiques ne posent aucun problème de sécurité, et avec force de conviction !

Car c'est tout simplement vrai ! Et que se promener à Assouan est sûrement bien plus tranquille que de se promener sur les Champs Elysées à certaines heures.

Nous ne disons pas assez, pas assez fort, que l'Egypte sur ses principaux sites ne pose aucun problème de sécurité. Or, il nous faut aussi les agents de voyage, reconnaître que parfois nous ne le faisons pas assez.

Soit parce que devant la déferlante médiatique nous renonçons trop vite. Soit pire, certes pas majoritaire mais cela arrive trop souvent,en confortant les clients potentiels que cela pose problème, la sécurité en Égypte.

Ce phénomène s'est déjà produit sur d'autres destinations, ou certains agents de voyages confortent les contrevérités médiatiques ambiantes.
Et dans ce cas l'agent de voyage se comporte en écho de la vox populi et non en expert crédible.

Je ne suis pas sûr non plus que les invitations lancées par les OT quand leur pays est devenu invendable aux moments les plus aiguës des crises, devraient être acceptées par les agents de voyage alors que nous savons que nous ne pourrons pas leur rendre ce que ils attendent.

"Il nous faut tous nous insurger collectivement"

De surcroît il s'agit d'argent public de pays pas très riches. Pensons un peu à eux aussi.

Combien de fois ai je dit à un OT, "Ne fais pas cette campagne de communication, c'est bien trop tôt et inutile".

Et en même temps combien de fois me suis-je fait critiquer par certains professionnels d'avoir dit cela.

Ainsi, il nous faut tous nous insurger collectivement quand on raconte que la vallée du Nil poserait des soucis de sécurité. Cela n'a en effet jamais été le cas, même aux moments les plus vifs de la crise égyptienne.

Nahed a poussé un cri du cœur, et plutôt que la critiquer, nous devons avant tout aider l'Egypte, qui oui nous a beaucoup donné, Beaucoup.
C'est possible. Nous avons ré ouvert l'Egypte début décembre et notre bateau était plein à 90% sur les croisières des fêtes.

Donc c'est possible.

La demande en janvier sur ce pays chez Voyageurs du Monde reste soutenue. Indiquer ainsi qu'il n'y aurait pas de demandes parce que les clients auraient peur est ainsi inexact.

Je suis parti moi même avec mes enfants en Égypte car je crois vraiment qu'il nous faut tous vraiment mouiller notre chemise.
Ce peuple le mérite.

J'aime profondément l'Egypte, son peuple, et notre métier est exceptionnel car il nous permet justement parfois de ne pas faire des choses que pour des raisons purement économiques.

JF Rial
Voyageurs du Monde

Rédigé par La Rédaction le Mardi 21 Janvier 2014
Lu 2701 fois
Notez


1.Posté par BABAS le 21/01/2014 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"L'Egypte sur ses principaux site, ne pose aucun problème de sécurité". Ok, mais alors appelons un chat un chat ; cela veut dire que certains sites posent problèmes. Alors n'est-il pas prudent (et responsable) de citer les zones à risque ???

Et pour les sites sécurisés, démontrer l'absence d'insécurité : avec par exemple un reportage de - par exemple (2 fois) - Envoyé Spécial, qui passerait en prime time (ce serait moins coûteux qu'une campagne de com et sûrement plus efficace).

Il est sûr que l'on y a tous un rôle à jouer pour aider l'Egypte à se relever, mais nous devons avant tout la sécurité à nos clients. Alors que les médias fassent leur boulot objectivement (à commencer par la presse professionnelle, ce qu'elle fait peut-être déjà), de même que le Quai d'Orsay et le reste suivra.

2.Posté par Christophe le 21/01/2014 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les clients reviennent doucement, prudemment ....fébrilement, toujours très anxieux du sort qui peut leur être réservé sur place et pour cause : l'écho des médias est aux abonnés absents. Ce petit monde de l'info qui tient en haleine notre quotidien aujourd'hui, se plie aussi à des contraintes économiques sélectives. Les rédactions ne veulent pas faire de sujet promotionnant un pays peu en vogue sous prétexte de ne pas avoir d'intérêt auprès de son auditoire ! Alors à qui la faute au final ?....

3.Posté par Marielle Villermet le 23/01/2014 05:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci beaucoup Jean-François pour cet article - la vallee du Nil n'a connu aucun probleme pouvant mettre en peril la securite des touristes depuis le 25 Janvier 2011. Les Egyptiens ne comprennent pas pourquoi les Francais avec qui l'Egypte a des liens tres forts depuis toujours, ont deserte cette partie de leur pays alors qu'ils ont continue a frequenter la mer rouge. Les Egyptiens veulent rester optimistes - je pense que ce pays est sur la bonne voie! En tant que receptif sur place nous sommes en contact permanent avec les TO et s'il y avait le moindre risque pour les clients nous le ferions savoir sans aucune hesitation!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >






Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.