TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





J.-P. Mas (SNAV) : "Pour protéger notre profession, il faut protéger le consommateur !"

3 questions à Jean-Pierre Mas, président du SNAV


Rédigé par C.E. le Jeudi 6 Novembre 2014

Pour Jean-Pierre Mas, président du SNAV, l'annonce du doublement du montant minimum de la garantie financière "n'est pas dépourvue de sens". Toutefois, il tient à rappeler qu'il veillera à ce que cette augmentation ne mette pas en difficulté les entreprises.



TourMaG.com - L'annonce de la hausse du montant minimum de la garantie a fait quelques remous parmi les immatriculés. Quel rôle a joué le SNAV ?

Jean-Pierre Mas :
Cette décision revient aux Pouvoirs publics. Le ministère a fait une étude d'impact et le SNAV a été interrogé.

Le doublement de la garantie de base n'est pas dépourvu de sens, et touche tous les immatriculés.

Le coût de la vie a considérablement augmenté depuis 2009, et cela ne me paraît pas anormal. L'action du SNAV n'est pas de s'opposer à un décret, qui a une certaine légitimité."

TourMaG.com - Certains diront que la conjoncture globale n'est pas propice aux augmentations...

J.-P. Mas :
Pour les agences, ce décret n'aura pas d'impact très important. Il faut savoir que 60% des adhérents de l'APST dispose d'une garantie à 100 000 €, et que pour 15%, elle est inférieure à 200 000 €.

Pour ces 60%, la cotisation augmentera de 700€ par an, hausse qui je l'espère sera amortie par la restitution de l'avance demandée cet été par l'APST. 700€ ne peut pas mettre en péril une entreprise, ou alors c'est qu'elle était déjà en difficulté.

L'impact sera en revanche plus important pour les TO et les groupistes.

Jean-Pierre Mas, Président du SNAV - Photo DR
Jean-Pierre Mas, Président du SNAV - Photo DR
TourMaG.com - C'est à dire ?

J.-P. Mas :
"Les tour opérateurs reviennent au niveau d'avant la loi Novelli, qui avait contribué à faire baisser leur cotisation.

Pour les groupistes, qui font courir le plus gros risque à l'APST, c'est plus important. Il y a deux phénomènes : d'une part l'augmentation de la prime, et d'autre par des contres-garanties.

Ce que je souhaite, c'est que l'adaptation sur les contres-garanties soit très progressive, et effectuée en fonction du risque que représente l'adhérent. C'est ma volonté.

Il ne faut pas que cette augmentation du montant minimum de garantie qui protège nos clients et notre profession, mette en difficulté nos entreprises.

Et j'y veillerai !"


Lu 1484 fois

Tags : mas, snav
Notez


1.Posté par egalité ? le 06/11/2014 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les sites web pure players sont ils concernés par cette situation. Quelqu'un a t'il la réponse svp ?

2.Posté par Anonyme le 06/11/2014 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'en est-il des petites AGV en France pour qui la garantie a un coût bien au delà des simples 700€ énoncés. A défaut de faire du cas par cas on adapte la législation en fonction des agissements des plus grosses structures. Où est le juste milieu ?

Sans parler des concurrents OTA's anglo-saxonne ou du moins européenne, qui, avec de simples boites postales en France, vendent sans complexes des produits touristiques à la clientèle française avec des salariés placés à l'étranger... Où est la protection du consommateur ? Mais surtout, où est la répression ? Énormément d'entreprises continuent à vendre sans immatriculation, les condamnations sont rares et les adhérents qui jouent le jeux continuent de payer et se font entuber d'augmentation en augmentation.

Le Travel français a de beaux jours devant lui...

3.Posté par Fascinatus le 06/11/2014 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelqu’un pourrait-il rappeler qu'obtenir 200 000 euros de garantie n’équivaut pas à cotiser simplement 700€ supplémentaires mais bien être en possession des biens immobiliers ou fonds financiers suffisants. L’aberration est en partie là. Au revoir les jeunes créateurs, au revoir les petits indépendants locataires.
"Doublement du coût de la vie", ok, dans ce cas on augmente les coefficients (et c'est déjà le cas). Mais augmenter le seuil minimum c'est absurde; enfin absurde, ça dépend pour qui...

Pour le reste je me joins aux commentaires plus hauts.

4.Posté par Anti économique le 07/11/2014 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une décision anti économique qui va paralyser les agents de voyage qui respectent la loi.
Les autres, en France ou à l'etranger vont se régaler.
Les jeunes vont devoir renoncer à s'installer et aller travailler dans des plateaux ...
Le problème se situe effectivement au niveau des contre garanties. Qu'allons nous faire si nous n'avons pas un capital immobilier suffisant pour couvrir ce doublement ?
1 petite entreprise 200000 euros minimum. 2 petites entreprises 400000 euros minimum !
Savent-il que le prix de l'immobilier est en baisse ces dernieres années ? Ah oui, peut-être pas à Paris !
Mr Nabet dans son courrier aux adhérents d'aujourd'hui et Mr Mas font semblant de ne pas comprendre... Normal ces chiffres sont dérisoires pour eux !
Comme d'habitude les décisions gouvernementales ( inspirées par l'APST ) se prennent en dépit du bon sens et nos instances syndicales ne sont pas à la hauteur pour défendre nos petites entreprises.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com