TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





J’ai testé pour vous le Rituel Berbère au El Mouradi Palm Marina de Port El Kantoui

découverte de l'espace Thalasso et du "rituel berbère"


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 11 Mars 2014

En étape au El Mouradi Palm Marina de Port el Kantaoui et disposant d’une entière matinée de liberté, je décide de découvrir l’espace « thalasso » et de tester un protocole original. Mon choix s’arrête au « rituel berbère » avec le souhait de découvrir des traditions et une culture aux origines méconnues.



Ouvert en 2008, intégré à l’hôtel, le centre de 1 600 m2 se répartit sur trois niveaux reliés par un ascenseur.

Au sous-sol, le hammam et 2 saunas. Au rez-de-chaussée une piscine d’eau de mer aux parcours aquatique et « phlébologique » ainsi que les soins thalasso (bains, douches, etc.). Le premier étage revient à l’esthétique, aux massages et aux « rituels ».

Ce centre dispose de 30 cabines dont 10 de massages et 3 pour les soins esthétiques.

Il peut accueillir jusqu’à 150 curistes/jour

Le rituel berbère pour un retour aux traditions locales

Le centre propose des forfaits regroupant 4 ou 5 soins. Mon choix est fait : ce sera le « rituel berbère » avec le souhait de découvrir des traditions et une culture aux origines lointaines et trop méconnues.

Ce forfait inclut 5 soins : 2 soins d’hydrothérapie, 2 soins secs dont un massage « berbère » et 1 soin esthétique. Prix : 295 dinars soit environ 145 euros.

Avant de me prêter à ce programme je m’offre une petite leçon d’histoire.

Aux temps anciens les Berbères occupaient un large territoire qui s’étendait de la vallée du Nil à l’Atlantique. Ils y fondèrent de puissants royaumes. L’un d’eux, la Numidie, occupait le Nord de l’Algérie et une partie de la Tunisie. Ils connurent la conquête romaine, la christianisation, l'invasion vandale, la conquête arabe et la conversion à l'islam.

Les hommes s’occupaient du bétail. Aux femmes revenaient les biens de la famille, la confection d’objets artisanaux, les poteries en argile, le tissage pour leur usage personnel ou pour la vente aux souks.

Aujourd’hui, en Tunisie, la culture berbère se réduit à quelques villages de montagne.

Et pourtant les traditions perdurent. Dans ces villages on vous dira que le couscous, le burnous, la poterie, le tapis kilim, les tapisseries dites traditionnelles, sont berbères. Le tatouage considéré comme un langage qui peut conjurer le sort fait aussi partie de la culture berbère.

Tout commence par le hammam

Le centre du Palm Marina fournit, peignoir serviette et une paire de confortables mules en plastique.

Je suis seule dans le hammam, tradition incontournable dans ce pays ou chaque village en possède au moins un. Le bain de vapeur se poursuit par un vigoureux gommage avec l’un de ses gants râpeux dont l’Afrique du Nord a le secret.

L’épisode se termine par un savonnage mousseux au savon noir liquide. Grand rinçage à l’eau tiède.

Suit un enveloppement au Ghassoul, une argile naturelle qui, entre autres vertus, régénère la peau. Je suis enveloppée dans une couverture chauffante. Durée 20 minutes. Rinçage.

Pause dans la salle de repos. Je bois une infusion de thé vert.

Le médecin du centre (consultation obligatoire et incluse dans le prix) m’a conseillé un drainage lymphatique. Je suis pour. Une kiné me prend en main.

Elle est diplômée et cela se sent. Ce drainage est accompli de façon professionnelle.

D’huile d’olive et de sel

Arrive le moment attendu du massage berbère.

Le centre a réservé toute une annexe pour ce rituel. Des poteries, des tapisseries, des tableaux et des tapis traditionnels berbères en décorent l’entrée.

Vaste, assez sombre, entièrement tapissée de tissus rouge la cabine cultive le thème berbère. Le plafond disparait sous un dais drapé. La lumière est très tamisée.

« Le massage berbère qui dure une heure est énergisant. Il comprend des étirements. Nous utilisons l’huile d’olive et le sel » m’explique Nadia la masseuse. Je lui demande de ne pas tirer trop fort quand même.

Le massage assez dynamique est agréable. L’odeur de l’huile d’olive reste très atténuée. Des petits coussins chauds remplis de sel sont placés sous mes genoux, derrière ma nuque. « Ils ont un effet antalgique » précise Nadia.

L’heure passe vite. Et voici déjà le temps du soin visage. Je suis maintenant dans les mains de Imen. Claire et vaste la cabine dispose d’un matériel qui me paraît moderne.

La peau et l’esprit agréablement lessivés

Ici c’est du classique dans les procédés et traditionnel dans le choix des produits cosmétiques.

Après diagnostic Imen va choisir des produits adaptés à ma peau. Gel nettoyant, gommage, exfoliant, vapeur, extractions, épilation sourcils (si nécessaire), massage (huile d’amande douce + vitamine E), masque (gel royal pour peau dévitalisée) puis crème finale (aloe véra + cactus) hydratante et apaisante. Le son dure 50 minutes.

La matinée est terminée. Il me reste une réelle sensation de bien-être, la peau et l’esprit agréablement lessivés.

Je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec les prix parisiens. Toute cette matinée, ce savoir-faire, ce rituel, quatre heures pour 145 euros représentent un rapports qualité/prix assez rare sur le marché.

L’heure de rejoindre le groupe que j’accompagne est arrivée. Mon choix serait allé vers une petite sieste. Il faut remonter dans le car.

Le centre utilise des cosmétiques internationaux (Algaform, Thalion, Thalgo, Anesi, Selvert, Claris, Sothys…) et une marque nationale, Zahra. Ce laboratoire de cosmétiques a son siège à Sousse. Il utilise des produits et procédés naturels sans conservation et sans produits chimiques.

Le centre propose de nombreux types de massages. Le « berbère » est présenté comme une exclusivité.

Un hôtel ouvert sur la mer.

Construit dans un style arabo-andalou, largement et directement ouvert sur la mer, le El Mouradi Palm Marina est commercialisé par Sunshine Vacances.

Il convient pour qui recherche des vacances dans un lieu convivial, bon enfant, propice à la détente pieds dans la Méditerranée.

Toutes les chambres sont climatisées avec terrasse ou balcon, salle-de-bains (WC séparés), téléphone direct, TV satellite, sèche-cheveux, coffre-fort, minifrigo et connexion Wifi (non opérationnelle durant mon séjour). Room service 24/24.

L’hôtel est à 30 minutes des aéroports de Enfidha et Monastir.

Tunis est à 135 km et Sousse, la 3e ville du pays, à 10 km.

A ne pas manquer : le musée de Sousse et sa collection de mosaïques romaines. Le parcours de golf « El Kantaoui » de 36 trous est à 2 km. L’amphithéâtre romain de El Djem est à 1h15 de route et la ville de Kairouan, à 1h00.


Lu 2056 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com