TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





J'ai testé pour vous... le vol Paris - Helsinki avec Finnair

Une compagnie performante en ponctualité


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mercredi 22 Mai 2013

Bizarre, bizarre ! Sur le réseau Europe, Finnair est l’une des rares compagnies à proposer, en classe Eco, une formule de restauration low cost (donc payante) tout en assurant la distribution gratuite de sandwiches et de boissons sans alcool.



Sur les vols Finnair, le check-in peut s’effectuer indifféremment par téléphone, internet ou plus classiquement à l’aéroport - DR
Sur les vols Finnair, le check-in peut s’effectuer indifféremment par téléphone, internet ou plus classiquement à l’aéroport - DR
Vol AY874 19h Paris-Helsinki du 6 mai 2013 - classe Economique.

Le check-in peut s’effectuer indifféremment par téléphone, internet ou plus classiquement à l’aéroport.

Par internet, la compagnie ne donne pas la possibilité de choisir son siège qui est donc attribué arbitrairement.

Dans l’e-mail de confirmation, la compagnie en profite pour rappeler que l’unique bagage à bord ne doit pas dépasser 8 kg.

Finnair opère de l’aérogare 2D à CDG. En dépit des cinq vols quotidiens entre Paris et Helsinki, le bleu de Finnair paraît complètement noyé dans la vague orange d’Easyjet qui elle semble gérer plutôt cinq vols par heure, avec une clientèle qui envahit l’ensemble de l’aérogare 2D.

Nous sommes bien dans une aérogare de type low cost qui, une fois passées les opérations de sécurité, ne contient qu’un seul comptoir de vente de produits alimentaires. A 18h30, la queue des amateurs de sandwichs est impressionnante….

En vol. A bord de l’A 321, l’espace est compté pour les passagers de la classe Eco - comme pour ceux de la classe Business, elle aussi répartie en trois sièges de chaque côté de l’allée centrale.

Pour gagner en confort dans la classe Eco, deux rangées sont à réclamer : la rangée 21 offre de l’espace en largeur puisqu’elle ne comporte que deux fauteuils d’un côté (B et C) tandis que l’autre côté (D et E) est équipé aussi d’un siège PNC occupé brièvement par une hôtesse au décollage et à l’atterrissage.

Quant à la rangée 22, devant l’issue de secours, elle permet de gagner en longueur mais pas en largeur puisque la configuration des sièges est à nouveau de 3X3.

L’appareil est prévu pour couvrir la distance de 1896 kilomètres entre Paris et Helsinki en 2h30. Et Finnair n’est pas avare de messages.

Le capitaine se fend d’accueil en français, en anglais et en finnois. Pendant tout le vol, les écrans affichent toutes les indications sur la progression du vol.

Cerise en début de parcours, une caméra dirigée sur le sol filme le décollage en direct. Toujours impressionnant, surtout par temps clair…

Catering. Une heure après le début du vol, les hôtesses distribuent sandwiches (pain de mie garni de ham & cheese) et boissons non alcoolisées.

Mais bizarrement, la compagnie présente aussi une carte dans la pochette du fauteuil avec série de propositions alimentaires payantes. Deux types de sandwiches à 6 euros, des chips Pringle à 3 euros, un muffin à 3,50 euros, un cookie à 2 euros, etc..

Peu de passagers se laissent tenter par les formules payantes. Pour le cookie, il me faut attendre une bonne dizaine de minutes pour l’obtenir et l‘hôtesse se trompe dans les prix. De toute évidence, les hôtesses ne s’attendaient pas à ce qu’on en leur demande. Le cookie, froid gelé, est sans intérêt…

Départ à l’heure, arrivée à l’heure. Finnair démontre une nouvelle fois sa performance en ponctualité : 88% des départs se font à l’heure et 89,1% des arrivées aussi sur le réseau moyen courrier….

Retour le 7 mai sur vol AY 873 de 16h à Helsinki. Vol portant le code AF 1799 et CX1446 - Classe Business.

Check in sur l’automate installé dans l’hôtel Hilton de l’aéroport. L’automate, comme tous ceux de l’aéroport, traite non seulement les vols Finnair mais aussi ceux de Norwegian, Air France, KLM, TUI, Lot, Lufthansa, etc.

Le salon de Finnair est un modèle du genre : tout en longueur, avec vue sur la piste, il est structuré en différentes zones de repos, de travail avec ordinateurs à disposition mais aussi de petits salons privatifs.

Les passagers peuvent se restaurer avec le salad bar. Machines à expresso et boissons en self service sont à disposition… La presse internationale est présente mais Les Echos semble être le seul quotidien français.

A noter que le wi-fi est totalement gratuit quelque soit la zone de l’aéroport. Au salon le système Powerkiss permet de recharger sans fil les ordinateurs.

La porte 24 qui accueille le vol est située au milieu d’une zone de restauration mais du salon Affaires situé au premier étage juste au dessus des portes 24 et 25, le parcours est minimal.

La classe Affaires de l’A321 ne bénéficie pas d’un fauteuil différent de celui de la classe Eco. En théorie, les trois passagers de chaque côté de la rangée centrale se partagent/disputent les accoudoirs centraux…

Heureusement, sur le vol de 16h, ce sont plutôt les fauteuils qui se disputent les passagers… A l’inverse, la classe Eco est beaucoup plus remplie avec de nombreux passagers en provenance de longs courriers.

Pas de boisson servie avant le décollage. Cette fois-ci, pas de caméra pour filmer le décollage, pas de message en français du pilote. Mais serviette chaude (bouillante) et menus papier distribués avant le repas.

Le menu est en anglais et stipule : salade « rustique » qui se concrétise par un mélange de laitue et concombre avec un bout d’œuf dur et un morceau de cornichon, le tout sortant du freezer, donc passablement cuit par le gel….

Le plat principal chaud est autrement plus appétissant : poisson (du colin) et « salsa » chaude de tomates. Honnête et roboratif avec le riz qui l’accompagne…

Le dessert s’annonce strawberry cake et n’est qu’une mousse blanche recouverte d’un coulis rouge et des morceaux de fruits : sans intérêt.

Le vol arrive à l’heure une nouvelle fois.

Lu 7347 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com