TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Je vous fiche mon billet...

Air France s'est-elle tiré une balle dans le pied ?


Rédigé par Jean da LUZ - redaction@tourmag.com le Dimanche 11 Juillet 2004

Jeudi dernier dans les Salons Hoche, l'ambiance n'était pas franchement joyeuse. On était plus proche de la veillée funèbre que des flonflons de la fête foraine... Je m'attendais à une salle pleine à craquer mais il restait quelques sièges vacants. Bref, un public attentif mais manifestement résigné et qui semblait avoir fait son deuil d'un "cher" parent : feue la commission !



Faudra s'y faire : c'est une page de l'histoire de la Distribution française qui est tournée et les atermoiements du Snav ( qui n'a guère le choix) à signer n'y changeront rien.
Signalons au passage l'excellent travail fourni par les différentes Commissions (*) mises en place au Syndicat, et notamment celle présidée par Robert Darfeuille. Un homme dont la compétence technique et la véritable abnégation forcent l'admiration.

Ro-bert, pré-si-dent ?

On se prend à imaginer ce qu'aurait pu donner une telle task force, si seulement le Snav avait eu la clairvoyance de plancher une ou deux années auparavant sur ce qui était devenu, depuis longtemps, la chronique d'une mort annoncée...

Et des victimes il n'en manquera pas, hélas !
J-P. Mas, président d'Afat Voyages, 2e réseau de distribution français, présent dans la salle, parle déjà de 20 à 25% des AGV françaises. Richard Vainopoulos, président de TourCom (absent, lui) plus modestement de 800.

Disparition de 20 à 25% des AGV françaises ?

Comme on disait dans une mauvaise blague, il ne manque plus que les noms et les adresses...

Trêve de plaisanteries. Il faut appeler un chat un chat. On ne voit pas pourquoi, les mêmes causes produisant les mêmes effets, les agences de voyage françaises échapperaient au sort de leurs homologues américaines et allemandes.

Bien entendu, il n'y a pas de fatalité. L'interview pleine d'optimisme et d'espoir de Gilles Portier, agent de voyage (LIRE) en témoigne.
Mais ne nous berçons pas d'illusions : les agences les moins biens préparées, celles qui ont fait de la billetterie leur credo et principal viatique, celles qui voient en Internet leur pire ennemi ou qui persistent à rester isolées dans leur coin, ont de fortes chances de passer à la trappe.

Cela s'appelle la loi de l'Evolution. Et si la Commission zéro ne leur donne pas le coup de grâce, c'est le marché qui le fera. Tôt ou tard...

Une réforme imposée mais grossièrement bâclée

Cependant, à la lecture attentive du rapports des commissions, on s'aperçoit que si le Snav négocie avec un pistolet sur la tempe depuis plusieurs mois, Air France pourrait, elle, finir par se tirer une balle dans le pied.

Car en dehors de toute considération philosophique, cette réforme imposée apparaît grossièrement bâclée par des techniciens qui ne semblent avoir pris en compte la complexité de la législation ni la spécificité de l'industrie du voyage.
Un exemple ? Certains GDS qui ne seraient pas en mesure, dans les délais escomptés, de répondre aux changements engendrés par la Commission zéro !

Bref : la compagnie a peut-être confondu vitesse et précipitation. Et beaucoup d'agences qui ont des petits volumes de billetterie, ne justifiant pas des investissements coûteux dans des systèmes informatiques (qui deviennent de véritables usines à gaz), pourraient renoncer rapidement à la vendre.

Un drôle de pied de nez qui n'arrangerait pas du tout les affaires d'AF, aujourd'hui distribuée à 75% par les AGV.

Autrement dit, si des morts il y a, je vous fiche mon billet qu'Air France pourrait ne pas l'emporter au paradis !


(*) Air, Informatique, Juridique, Fiscale

Lu 2789 fois
Notez


1.Posté par gilles.nicolas1er@laposte.net le 12/07/2004 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Vous annoncez 25% de fermeture de "petites agences" avez vous pu quantifié le nombre d'employés qui seront également éliminé dans de nombreuses centrales ?
Devant cette hémoragie doit-on se laisser faire comme des moutons........
BIEN SUR !!puisque en effet nos instances travaillent.... à ne rien faire.

75% d'émissions traités par les agences de voyages....

Et si celles-ci devant une mort annoncée décidaient à....se réveiller....

5200 points de ventes en France MULTIPLIE par 3 vendeurs MULTIPLIE par 5 petites réservations sur le site web d'AIR FRANCE quels dégâts cela peut-il faire.....5 petites places bloquées sur des départs proches ( à 48H ,par exemple....)

Notre chère compagnie nationale (renflouée il y a peu de temps par l'argent des contribuables donc aussi bien par l'argent des clients que le personnel ,au sens le plus large employeurs et employés, des agences de voyages pensera-t -elle à revoir sa position quant au commissionnement?

Malheureusement déjà dès le départ cela est asssez utopique ,comment faire passer le message quant on est seul, triste et en colère derrière son petit écran.

Ce petit coup de gueule n’engage évidement que moi-même ……………

Gilles NICOLAS

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com