TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Kayak, le nouveau vaisseau amiral de Priceline ?

Lire la chronique de Claude BOUMAL


Rédigé par Claude BOUMAL le Lundi 12 Novembre 2012

TourMaG.com vous livre les dernières actus du secteur chaque mardi, en partenariat avec la Lettre ''Voyage & Technologies'' : tendances, innovations, actualité... reflets d'une veille pour tout savoir du secteur Voyage & Technologies.



Le montant de la transaction, 1,8 milliard de dollars, en fera la plus importante dans le secteur - Google n'avait payé ITA Software "que" 700 millions de dollars - DR
Le montant de la transaction, 1,8 milliard de dollars, en fera la plus importante dans le secteur - Google n'avait payé ITA Software "que" 700 millions de dollars - DR

Sauf accident, le groupe Priceline devrait avoir acquis le moteur de recherche Kayak, au plus tard dans le courant du premier trimestre 2013.

Le montant de la transaction, 1,8 milliard de dollars, en fera la plus importante dans le secteur — Google n'avait payé ITA Software « que » 700 millions de dollars.


Le groupe Priceline est un des leaders des réservations d'hôtels en ligne dans plus de 180 pays, référençant plus de 235.000 hôtels dans le monde entier avec quatre marques principales, dont Booking.com.

La capitalisation boursière de Priceline est estimée à 31,65 milliards de dollars (25 milliards d'euros).


Kayak est avant tout un moteur de recherche, qui offre à ses utilisateurs de comparer simultanément des centaines de sites de voyage lors de la recherche de vols, d'hôtels et de location de véhicules. A travers ses sites web et son application mobile, Kayak gère plus de 100 millions de requêtes par mois.


Née en 2009, en même temps que Mobissimo — dont on n'entend plus guère parler — Kayak est une société relativement jeune, et l'expertise de Priceline pourra l'aider à ouvrir de nouvelles opportunités de croissance, notamment à l'International.

En revanche, l'opération qui vient d'être annoncée ne devrait avoir aucune influence sur l'activité d'Expedia, Travelocity ou Orbitz , tout au moins pour ce qui est du trafic que Kayak leur envoie.


Le management actuel de Kayak devrait continuer à gérer la société indépendamment. C.B. [Avec tnooz, TravelMole, Travolution, USA Today]


Avec un CPC (Coût Par Clic) moyen de 0,29 $, l'industrie du voyage obtient chez Google la deuxième meilleure performance, mais la pire performance parmi les dix premières industries en ce qui concerne le taux de conversion, avec seulement 1,45 p.c.


Issus d'une étude réalisée par le site Compete, ces chiffres montrent encore que cinq agences de voyages en ligne : Expedia , Hotels.com , Booking.com , Priceline et Kayak investissent le plus en achat de mots-clés. Mais aussi que, lors d'une recherche en ligne, 77 p.c. des clics concernent seulement les trois premiers résultats d'une recherche. Et il en va de même des liens payants… sur lesquels ne cliquent que 15 p.c. des internautes !


Ce qui n'empêche pas la vente de mots-clés de rapporter à Google un impressionnant chiffre d'affaires de 100 millions de dollars… par mois. [Fréderic Gonzalo]


La géolocalisation indoor, qui permet aux utilisateurs de se repérer à l'intérieur de grands bâtiments, devrait passer en 2013 du stade de l'adolescence à une certaine maturité, selon Christian Carle, CEO de Nao Campus, éditée par la société toulousaine Pole Star. Laquelle revendique 4 millions de mètres carrés dans le monde, notamment le centre commercial des 4 Temps à la Défense la Cité des Sciences et de l'Industrie ou encore dans les aéroports de Roissy CDG et Toulouse Blagnac.


Le marché est estimé à 6 milliards de dollars à l'horizon 2017, et devrait être boosté par le service Indoor Maps dévoilé fin septembre (cf. Voyage & technologies # 361) en France par Google. [French Web]


Figurer, dans les trois ans, parmi les cinq leaders mondiaux du secteur, tel est l'objectif de Lowcostbeds, dont la récente implantation aux USA est une des étapes. Fort d'un contenu de 150.000 hôtels en 11 langues, il est adossé à un groupe qui compte aussi Lowcostholidays et Lowcostransfers et vient de passer un accord avec Amadeus, qui intégrera ses hôtels sous XML et lui fournira une série de solutions technologiques. [e-Tid]


Au 3ème trimestre, 22,3 millions de Français, soit 41,2 p.c. de la population, se sont connectés à l'Internet mobile via un site ou une application. Mediamétrie observe encore que 23,8 millions de personnes, soit 46,6 p.c. des Français, sont équipés d'un smartphone — ils étaient 17 millions voici un an. [Mediamétrie]


Il n'y a pas que TripAdvisor : le site de Skytrax Research, Airlinequality, est soupçonné par l'ASA, l'autorité britannique de surveillance de la publicité, de bidonner les avis prétendument postés par d'authentiques passagers… [TravelMole]


De faux comptes Instagram promettaient des milliers de billets gratuits sur American Airlines, Delta Airlines, et JetBlue aux internautes qui seraient les premiers « followers » supplémentaires. Cette dernière compagnie ne dispose pas de compte sur ce réseau social, et l'a fait savoir… sur Twitter. [CNet] Pour sa part, Brussels Airlines a démenti sur Facebook avoir jamais proposé des billets gratuits sur un site qui ne lui appartient d'ailleurs pas. [Le Soir]


HUMEUR — L'aéroport de Londres Heathrow et la compagnie australienne Qantas testent au Terminal 3 une nouvelle technologie self service qui permet au passager de s'enregistrer à un kiosque et de générer simultanément l'étiquette de bagage, qu'il ne leur reste plus qu'à attacher à celui-ci avant de le déposer eux-mêmes sur le tapis roulant. [eTravel Blackboard Asia]



L'aéroport de Billund, au Danemark, allait plus loin, semble-t-il, en proposant déjà aux passagers d'imprimer eux-mêmes leurs étiquettes de bagage, mais en même temps que leur carte d'embarquement, et à domicile. [cf. Voyage & technologies # 362]


Car il n'est curieusement pas question ici de la délivrance de la carte d'embarquement. Non plus, d'ailleurs, des contrôles basés sur la reconnaissance faciale ou les empreintes digitales, ni du passage au scanner corporel, toutes procédures qui, au fond, pourraient être assurées dans la foulée par le même appareil… et permettraient d'économiser les services d'un personnel toujours jugé pléthorique... C.B.



Lu 1850 fois

Tags : boumal
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com