TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Kenya Tourist Board : certains pays assouplissent leurs ''Conseils aux voyageurs''


Rédigé par La rédaction (CE) le Vendredi 15 Février 2008

Selon le Kenya Tourist Board, les ministères des affaires étrangères de certains pays ont assoupli leurs "Conseils aux voyageurs". La Kenya Tourism Federation a également fait le point sur la situation politique et touristique dans le pays.



Selon le Kenya Tourist Board, les "Conseils aux voyageurs" émanant de leur Ministère des Affaires Etrangères respectifs ont assoupli leurs recommandations :

- Grande-Bretagne : Le "conseil aux voyageurs" britannique a depuis 10 jours effectué 3 mises à jours et assouplissements successifs visant à : lever l’avis négatif pesant sur la totalité du pays (29/01/08) ; retirer la ville de Mombasa de la liste des endroits déconseillés aux voyageurs (07/02/08) ; retirer le district de Narok des endroits à éviter sauf impératif professionnel [note : favorisant de ce fait l’accès à la ville de Narok, et au Masai Mara par la route] (11/02/08).

- Espagne : seules certaines régions du Kenya restent déconseillées aux voyageurs, telles que l’ouest du pays, Nyanza, la Vallée du Rift, les bidonvilles de Nairobi et de Mombasa.

- Allemagne : seules les provinces de l'Ouest, Nyanza et la Vallée du Rift restent déconseillées aux voyageurs. (dernière mise à jour:12/02/08)

- Italie : Le "conseil aux voyageurs" italien à mis à jour ses recommandations: "Contrairement aux semaines précédentes où des épisodes de violences ont affectés certaines partis du pays […] la situation et la sécurité au Kenya s'améliorent. […]

La côte balnéaire – à l'exception de certains endroits dans la ville de Mombasa – n'a jamais été la scène d'épisodes de violence, y compris durant les jours les plus critiques suivant la crise politique. […]. Nous déconseillons les voyages dans les parties du pays sujettes aux rassemblements politiques, en particulier les régions de Nyanza, de l'Ouest et de la Vallée du Rift" (14/02/08)

- Etats-Unis : les voyages vers le Kenya n’ont à aucun moment été formellement déconseillés. Seules certaines régions du Kenya sont à ce jour déconseillées aux voyageurs, telles que les provinces de l’Ouest, de la Vallée du Rift et de Nyanza.

- Hong-Kong : les voyages vers le Kenya ne sont pas déconseillés.

Dans son communiqué l'équipe du Kenya Tourist Board à Paris, précise : "Enfin, il nous apparait également primordial que le M.A.E. consente à appliquer l’article 6 du Code Mondial d’Ethique du Tourisme relatif aux conseils aux voyageurs, spécifiant que celui-ci doit être régulièrement mis à jour, régionalisé et réalisé en consultation des autorités locales du pays concerné. (1)"

(1) « le contenu d'éventuelles mises en garde devra (…) être préalablement discuté avec les autorités des pays d'accueil et les professionnels intéressés ; les recommandations formulées seront strictement proportionnées à la gravité des situations rencontrées et limitées aux zones géographiques où l'insécurité est avérée ; elles devront être allégées ou annulées dés que le retour à la normale le permettra ».

Les dernières informations actualisées de la Kenya Tourism Federation

LA SITUATION POLITIQUE

Kofi Annan s'est entretenu lors d'une session parlementaire avec les députés de tous partis politiques confondus: il les a tenus informés de l'évolution des pourparlers qu'il dirige conjointement avec les négociateurs du gouvernement et l'opposition.

M. Annan a réaffirmé aux députés toute l'importance de leur retour dans leurs circonscriptions, pour prêcher un message de paix et de réconciliation à leurs administrés. Il a également invité le gouvernement à lever la mesure préalablement mise en place visant à limiter la diffusion d'émissions en direct et à interdire les meetings politiques.

Les pourparlers, qui sont entrés dans leur 3ème semaine, se déroulent pour quelques jours loin de Nairobi et du "feu des projecteurs". Hier, M. Annan a interrompu brièvement son travail de négociation, pour s'octroyer une balade dans le parc Uhuru, au centre de Nairobi.

M. Annan a invité les parties prenantes à ne pas faire de commentaires publics sur les négociations en cours, indiquant qu'un communiqué officiel sur l'issue des discussions menées serait émis en temps voulu.

Il a été rapporté que le parti de l'opposition (ODM) ainsi que le parti du Président Mwai Kibaki (PNU) ont tout deux présenté des propositions d'accords de partage du pouvoir. M. Annan a déclaré que les deux leaders politiques, M. Raila Odinga et le Président Kibaki, sont parfaitement informé de l'évolution des discussions en cours, et soutiennent complètement le processus engagé.

Information de dernière minute (14 février 2008) : le gouvernement américain a annoncé que sa secrétaire d’état Condoleezza Rice arrivera à Nairobi lundi, porteuse d’un message pour les leaders politique kenyans et également afin de soutenir les efforts de Koffi Annan dans son rôle de médiateur.


LA SITUATION TOURISTIQUE


La situation au Kenya aujourd’hui était une nouvelle fois calme, et il n’y a eu aucune violence post électorale à déplorer dans le pays ces derniers jours.

Les zones touristiques continuent d’être calmes, et il n'y a aucun problème signalé pour les touristes notamment dans les hôtels internationaux de Nairobi, les stations balnéaires sur la côte et les parcs et réserves.

Les arrivées de touristes aux aéroports de Mombasa et Nairobi ont baissé considérablement ces dernières semaines, suite aux « conseils aux voyageurs » émanant des différents gouvernements, en particulier ceux de l’Europe de l’ouest.

Les gouvernements américains et anglais n’ont pas un positionnement aussi radical sur les voyages touristiques, puisqu’ils régionalisent davantage et déconseillent uniquement les zones touchées. Le conseil britannique mentionne particulièrement les parcs et réserves nationales comme zones sûres pour les visiteurs.

Les personnes ayant visité ces parcs ces derniers jours ont vécu une expérience exclusive étant donné la très faible présence de véhicules touristiques. De plus de nombreux touristes sont étonnés du décalage entre les images diffusées par les médias et la réalité de leurs vacances en safari ou sur la côte.


La route vers Mara passant par la ville de Narok est empruntée comme à son habitude par les véhicules touristiques. Le garde national de la réserve du Massaï Mara a également confirmé que les patrouilles de sécurité ont été placées à l’entrée et à la sortie de la ville de Narok afin d’assurer la
sécurité des visiteurs. D’ailleurs le conseil aux voyageurs britannique ne déconseille plus d’utiliser cette route.


Naivasha et Nakuru : les véhicules touristiques continuent de se rendre au lac Naivasha et au lac Nakuru, en passant par la ville de Naivasha sans rencontrer le moindre problème. Il n’y a aucun souci de sécurité sur les axes routiers principaux desservant ces zones. Les compagnies de fret et de transport confirment également que leurs camions allant et venant de l’Ouganda traversent Naivasha et Nakuru sans aucun problème.

Mombasa et la côte : la ville de Mombasa est calme, ainsi que le reste de la côte. Le gouvernement britannique a récemment assoupli sa position concernant Mombasa, suite à l’amélioration de la situation.

Régions à éviter :

La « Kenya Tourism Federation » continue d’avoir un oeil sur la situation afin de s’assurer que les zones considérées comme non-sûres soient évitées par les touristes. Alors que les stations balnéaires, les circuits safari, les aéroports de Nairobi et les autoroutes les reliant aux hôtels internationaux de Nairobi sont considérés comme calmes pour les visiteurs, les régions suivantes sont déconseillées aux touristes et ce jusqu’à nouvel ordre :

L’ouest Kenyan : La « Kenya Tourism Federation » recommande toujours aux touristes d’éviter cette zone qui a connu de nombreux incidents ces dernières semaines : la province de Nyanza, la province de l’ouest, la zone ouest de la vallée du rift comprenant les routes du nord de Narok vers Bomet, Sotik et Njoro, la région de Kericho, Molo, Londiani, Nandi Hills et Eldoret.

Ces endroits ne sont pas programmés dans les circuits touristiques et les membres du KATO évitent entièrement la région depuis le début des problèmes postélectoraux. Actuellement la situation est calme dans ces zones, mais elles ont connu certaines agitations ces dernières semaines, notamment à Kisumu et dans les régions de Kericho et d’Eldoret.


Pour les touristes se rendant à Nairobi : il est recommandé d’éviter les quartiers résidentiels à forte densité et les bidonvilles, ceci incluant Eastleigh, Mathare, Huruma et Kibera. Il a toujours été recommandé aux touristes d’éviter ces endroits.

Jake Grieves-Cook Porte-parole, Kenya Tourism Federation

Lu 8660 fois

Notez


1.Posté par Christine GILBERT le 18/02/2008 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour plus d'informations :
KENYA TOURIST BOARD c/o INTERFACE TOURISM
Tél : 01 53 25 12 07
kenya@interfacetourism.com


Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com