TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






Kit autodiagnostic : "Une chance à saisir pour éviter la paupérisation de notre profession"

Interview de Jean-Luc Dufrenne, Président des régions des Entreprises du Voyage


Rédigé par Rémi Bain-Thouverez le Mercredi 29 Juin 2016

TourMaG.com et i-Tourisme font le point sur le kit d'autodiagnostic proposé par les Entreprises du Voyages à leurs adhérents. Jean-Luc Dufrenne, Président des régions des Entreprises du Voyage nous parle du dispositif.



i-tourisme : Les régions, que vous représentez au sein des Entreprises du Voyage, sont très impliquées pour promouvoir ce fameux Kit d’auto-évaluation.

Rappelons que cet outil va permettre aux agences de voyages de mieux connaître leur positionnement dans le but d’améliorer leur performance métier. Mais, pourquoi partir des régions alors que c’est un programme national ?

Jean-Luc Dufrenne :
"Oui, c’est un programme qui est national, mais ne perdons pas de vue l’objectif de cette évaluation : elle doit nous faire remonter les bonnes questions afin de diagnostiquer où se situent les pistes de croissance.

Une agence à la frontière d’un pays n’a pas le même univers de concurrence qu’une agence continentale.

De la même façon, une agence dans une grande ville n’a pas la même activité qu’une autre dans une zone rurale. Les pistes de compétitivité ne seront donc pas les mêmes.

Nous voulons dégager trois à quatre thèmes qui devront déboucher sur des formations adaptées à la situation spécifique et géographique de nos agences."

i-tourisme : Alors comment comptez-vous vous y prendre ?

Jean-Luc Dufrenne :
"Avec pragmatisme. Il est hors de question de parachuter l’outil dans la nature. Ce sera un échec.

Vous savez bien que nos agences sont, le plus souvent, des binômes voir des monômes.

Comment voulez-vous qu’elles trouvent le temps et la motivation de se lancer dans cette étude ?

Je préconise d’organiser des réunions avec les adhérents, qui viendront avec leur PC, de façon à ce qu’ensemble nous suivions ce questionnaire."

i-tourisme : Oui, mais il y a des questions confidentielles et allez jusqu’au bout du questionnaire prend déjà du temps….

Jean-Luc Dufrenne :
"Je vous arrête. Ne perdons pas de vue la question essentielle : l’important n’est pas, dans un premier temps, d’aller jusqu’au bout du questionnaire, mais de le commencer.

Il s’agit de créer une dynamique, de faire émerger des constantes, diagnostiquer où sont nos faiblesses et de réagir.

Si on ne fait rien, on va dans le mur !"

Faire émerger des formations adaptées aux agences

i-tourisme : A ce point !

Jean-Luc Dufrenne :
"Soyons réaliste, l’évolution de nos métiers ne vont pas forcément dans le bon sens.

Nous subissons une érosion de nos chiffres d’affaires depuis des années aussi bien dans le loisir que dans la billetterie d’affaires.

Notre ambition c’est déjà de commencer à stopper cette dérive.

Cette évaluation va assurément nous apporter de nouvelles perspectives, un éclairage différent, des économies à réaliser auxquelles nous n’avions pas pensées, bref nous donner une bouffée d’oxygène."

i-tourisme : C’est certain, mais vous êtes conscient que la première difficulté, c’est bien de mobiliser !

Jean-Luc Dufrenne :
"C’est justement pour cette raison que j’ai énormément insisté pour lancer cette dynamique à partir des régions.

Nous avons l’habitude de nous réunir, d’échanger : que ce soit avec les conventions régionales, celles des TO, celles des réseaux… c’est notre culture de nous rencontrer, autant en profiter pour une bonne cause."

i-tourisme : Vous êtes optimiste ?

Jean-Luc Dufrenne :
"Je n’ai pas de baguette magique et je n’ai, à ce jour, aucune certitude.

Je sais que c’est difficile. Mais ce dont je suis persuadé, c’est que nous augmenterons nos chances de réussir en créant une prise de conscience collective et locale.

Nous allons faire émerger les formations qui seront adaptées aux positionnements spécifiques de nos agences.

C’est très important pour nous, sinon, nos enseignes se vendront mieux à des marchands de chaussures qui n’achèteront que nos emplacements, ce qui ne manquera pas de paupériser notre profession."

i-tourisme : C’est presque un signal d’alarme que vous tirez !

Jean-Luc Dufrenne :
"C’est surtout une volonté de faire comprendre le véritable intérêt de ces formations dont nous allons pouvoir bénéficier.

Nous allons y mettre toute notre énergie et tout notre cœur. Vous savez : un Kit d’Autoévaluation, dit comme ça, c’est un peu repoussoir...

Mais si vous dites que vous allez avoir des formations adaptées gratuites, un audit gratuit, des conseils gratuits un accompagnement gratuit, vous allez plus de chance de convaincre. C’est pour la bonne cause."

Lu 1354 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33








Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com