TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L’Afrique du Sud de retour à Top Résa pour booster le marché français

un extranet en français pour les professionnels du tourisme


Rédigé par Karin Filhoulaud le Lundi 8 Septembre 2008

L’Office de tourisme d’Afrique du Sud, absent de Top Résa en 2007 mais présent à Paris dans quelques jours, attend beaucoup du salon. Il y présentera des nouveautés et sera accompagné de nouveaux réceptifs.



« Ken ako » ! En sotho, l’une des onze langues officielles d’Afrique du Sud, cela signifie « l’heure est venue ! ». En utilisant ces mots comme slogan, c’est bien ce message que veut faire passer l’Office du tourisme de l’Afrique du Sud… notamment à Top Résa.

Première nouveauté présentée officiellement lors du salon : un extranet en français mis à disposition des professionnels du tourisme de loisirs depuis début septembre. La consultation des pages basiques sera libre, mais sur inscription pour les autres plus élaborées telles celles permettant de créer une brochure personnalisée.

Côté tourisme d’affaires, en parallèle du site web dédié mis en ligne en juin, l’office lancera, également à Top Résa, un guide papier de 62 pages axé sur les trois principales régions adaptées au secteur meeting et incentives. « Notre volonté était de nous équiper en outils de travail sur ce domaine pour faire connaître notre offre globale aux professionnels » explique Tina Herold, en charge du tourisme d’affaires.

nouvelle version du programme de formation en ligne Fundi

L’Afrique du Sud de retour à Top Résa pour booster le marché français
Les 17 et 18 septembre, sur son stand, l’Office sensibilisera - sandwichs typiques à l’appui ! - les professionnels à la mise en place de l’opération promotionnelle baptisée Paris-Joburg qui sera lancée en janvier 2009.

« Nous voulons lutter contre l’idée que l’Afrique est une destination chère et éloignée », affirme Linda Sangaret, directrice de l’Office. C’est aussi lors du salon que la nouvelle version du programme de formation en ligne Fundi sera lancée. Un jeu avec des places à gagner pour la comédie musicale Umoja permettra d’animer tout au long du salon le stand.

Un stand qui rassemblera une bonne dizaine de prestataires : des réceptifs représentés en France et habitués au salon, d’autres venant pour la deuxième fois seulement après le salon spécifique à l’Afrique du Sud organisé au parc floral l’année passée, et d’autres encore tout à fait nouveaux…

A noter aussi la présence de Match, l’organisme dédié au championnat du monde de foot de 2010. Bref, l’Afrique du Sud sera présente en force sur le salon.

L’objectif de 10 millions de visiteurs en 2010 devrait donc être dépassé…

Ces nouveautés et cette motivation illustrent précisément la stratégie actuelle suivie par l’Office. « En 2005, la crise : - 14% de visiteurs français… nous n’avions pas assez travaillé sur la visibilité de l’offre », reconnaît Linda Sangaret qui, depuis, a mis en œuvre une stratégie de fond : des études de marché pointues ont été conduites pour identifier la cible et répondre le plus précisément possible à ses attentes, « en français bien sûr », insiste Linda, consciente de « l’importance des détails qui font la différence ».

Le segment de clientèle à cibler s’est avéré double : les jeunes cadres de 25-26 ans à 36-37 ans sans enfants, et les 40-45 à 56 ans sans enfants non plus et vivant en couple. Ces visiteurs potentiels, voyageurs longs courriers, ouverts d’esprit et disposant d’un budget correspondant…

Linda les estime à 1,4 million. Leurs attentes : les safaris en petit comité avec de vrais moments de réunion avec la nature, les paysages, la culture, le dépaysement, les rencontres et l’expérience humaine...

Autre attente, avant même de partir : le conseil d’un agent de voyage connaisseur et rassurant. Ainsi 60 à 70% des clients passent-ils par une agence pour acheter un voyage en Afrique du Sud. « Notre objectif est donc de faciliter le travail des professionnels, de les former, explique Linda, mais aussi d’informer le public pour déclencher l’envie de partir ».

Selon une étude de l’Office, en 2005, seulement 50% des Français connaissait l’Afrique du Sud, aujourd’hui 74%. Une belle progression qui devrait aider Linda à relever un défi : « environ 400 000 français ne viennent finalement pas en Afrique du Sud alors qu’ils en avaient l’envie au départ. Nous devons arriver à les convaincre jusqu’au bout ! »

La stratégie mise en place depuis 2005 semble porter ses fruits. En 2007, sur les 9 millions de visiteurs, 116 000 étaient Français, soit une progression de 9% par rapport à 2006.

« Et nous nous attendons à des chiffres record pour 2008
, avance Linda. Pour mai et juin, on a constaté une augmentation de 20% entre 2006 et 2007, et sur le seul mois de mai, de 32%. » L’objectif de 10 millions de visiteurs en 2010 devrait donc être dépassé…

Une perspective que relativise Linda : «il ne suffit pas d’avoir un superbe pays et la tenue d’un championnat du monde de foot, il faut aussi s’adapter au marché français et à ses attentes. »

www.sud-afrique.com
Top Résa - stand B42

Lu 2276 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com