TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L’Écosse part à la conquête de la clientèle française

le MICE ne représentait que 38 000 clients au total en 2011


Rédigé par Bertrand Figuier le Mercredi 6 Février 2013

Alors que l’Écosse termine l’année avec 16 millions de visiteurs internationaux, la destination consacre 2013 à la Nature et compte s’appuyer sur son potentiel exceptionnel pour développer son marché MICE.



En 2012, sur les 16 millions de visiteurs internationaux, 58 % d’entre eux ont choisi la destination pour ses grands espaces, ses lacs, ses côtes déchirées et ses châteaux en ruines ...- Copyright VSBTY-Viaduc de Glenfinnan
En 2012, sur les 16 millions de visiteurs internationaux, 58 % d’entre eux ont choisi la destination pour ses grands espaces, ses lacs, ses côtes déchirées et ses châteaux en ruines ...- Copyright VSBTY-Viaduc de Glenfinnan
En Écosse, la Nature fait un tabac.

En 2012, sur les 16 millions de visiteurs internationaux, 58 % d’entre eux ont choisi la destination pour ses grands espaces, ses lacs, ses côtes déchirées et ses châteaux en ruines, perdus au milieu de landes sauvages qui fendraient le cœur aux traders les plus avides.

Un tel succès méritait qu’on mette à l’honneur ces paysages dont le cinéma, avec des films comme « Braveheart », ne cesse de faire la promotion.

2013 sera donc « l’Année de la Nature » à travers toute l’Écosse. Randonnée, pêche, escalade, VTT, équitation… ainsi que le golf et toutes les activités de plein air possibles et imaginables seront au menu de nombreux forfaits proposés par les réceptifs et les hébergeurs locaux.

Avec une fréquentation à 80 % loisirs, c’est cependant sur le tourisme d’affaires que l’Office du tourisme va concentrer ses efforts.

Malgré un réel potentiel, et des infrastructures de qualité, comme l’Hydro, un centre de congrès susceptible d’accueillir 12 000 personnes dont l’ouverture est prévue cette année, le MICE reste en effet un segment plutôt confidentiel.

En 2011, il ne représentait que 38 000 clients et, sur les 9 premiers mois de l’année 2012, on constatait en plus une baisse de 24 %, avec 19 000 pax contre 25 000 en 2011, à période équivalente.

Une recette nette en hausse de 75 %

« En revanche, la recette nette a augmenté de 75 %, à 7 M de livres sterling, » explique Amanda Henderson, la directrice marketing Europe de VisitScotland Business Tourism Unit (BTU), de passage à Paris pour une tournée des agences MICE, « Cela prouve que la demande est montée en gamme. »

Pour illustrer son propos devant la presse et les agences événementielles parisiennes qu’elle avait invitées jeudi soir, au Victoria Cross, un bar pas vraiment scottish, Amanda Henderson était accompagnée de prestataires représentatifs de cette offre haut de gamme, comme le Broxmouth Park, un château de petite capacité (39 lits) mais parfaitement adapté au séminaire de direction, dans un magnifique parc de 150 hectares, à 40 minutes d’Edimbourg.

Autre exemple, le Cameron House, superbe demeure aux capacités plus importantes : un golf 18 trous, 4 restaurants, un spa, une marina privée et 134 chambres, dont 25 suites et 90 pavillons, le tout caché dans un bois de 100 hectares, au bord du lac Lomond, à 20 minutes de l’aéroport de Glasgow.


Sur le segment MICE, la demande française a triplé depuis 2009

Simon Flame (Broxmouth Park), Kate Galloway (K&N Travel Associates Ltd), Tracy Solly, (Cameron House), George Mutch (Président de la Caledonian Society of France), Amanda Henderson (Directrice Marketing Europe VisitScotland BTU). - DR
Simon Flame (Broxmouth Park), Kate Galloway (K&N Travel Associates Ltd), Tracy Solly, (Cameron House), George Mutch (Président de la Caledonian Society of France), Amanda Henderson (Directrice Marketing Europe VisitScotland BTU). - DR
« Le marché français compte parmi nos cibles prioritaires, » précise la directrice marketing du BTU, pour justifier ce déplacement en force :

« Depuis 2009, nous avons constaté une hausse de 300 % des demandes MICE au départ de France. » ajoute-t-elle en soulignant la progression du marché français au niveau européen : « Jusqu’en 2010, la France était notre 3ème marché émetteur derrière l’Allemagne et l’Espagne ; mais en 2 ans seulement, il a dépassé les Espagnols et presque rattraper les Allemands. »

Quand on voit l’engouement de nos compatriotes pour les produits « bien être » ou les forfaits « marathon », le grand bol d’air frais à la suite de William Wallace, il n’y a rien de mieux, finalement, pour remotiver ses équipes.

Lu 2379 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com