TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L'Inde à la carte : ''Oui à la démocratisation du voyage, non à sa banalisation... ''

La Parole est d'Agent


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Mercredi 27 Avril 2011

Spécialisée depuis toujours dans le sous-continent indien, Caroline Fumeron a décidé il y a six ans de monter sa propre agence dans une charmante boutique du 9e arrondissement parisien. A la fois agent de voyage et tour opérateur, elle s'est rapidement forgée une clientèle, grâce à son vaste réseau et au bouche à oreille. Rencontre avec une femme passionnée, qui croit profondément aux séjours sur-mesure.



L'Inde à la carte : ''Oui à la démocratisation du voyage, non à sa banalisation... ''
TourMag.com : Pouvez-vous nous détailler votre parcours professionnel ?

Caroline Fumeron : "J'ai passé 25 ans à Nouvelles Frontières, en tant que chef de produit du sous-continent indien.

J'y étais entrée très jeune, au début pour faire les factures à la main, puis je suis passée par tous les postes.

J'ai quitté l'entreprise en 2001, juste avant son rachat par Tui, qui n'augurait rien de bon. Après quelques expériences peu convaincantes, j'ai décidé de créer ma propre agence, car je voulais continuer à me faire plaisir.

Cela fait donc six ans que l'Inde à la Carte existe et nous avons eu l'année dernière près de 850 clients, en hausse de 25%."

TourMag.com : Qui sont les clients qui poussent votre porte ?

Caroline Fumeron : "Le quartier est excellent !
J'ai beaucoup de fidèles et le bouche à oreille a bien fait son travail. Je rencontre aussi bien des jeunes bobos que des anciens routards, des professions libérales ou des retraités.

J'accepte de faire tous les types de prestations, car pour moi être spécialiste ne rime pas forcément avec luxe. Je dois savoir répondre aux petits budgets comme aux voyages d'affaire en cinq étoiles.

Je réussis même à vendre des vols secs avec des marges. Bien sûr les clients vont payer 30€ de plus, mais je leur donne en même temps une mine de renseignements sur le pays."

TourMag.com : C'est justement l'avantage d'être spécialisée ?

Caroline Fumeron : "Oui, je connais sur le bout des doigts tout ce que je vends. Il faut dire que lorsque j'étais chez Nouvelles Frontières, je passais six mois par an en Inde. J'y retourne aujourd'hui 2 à 3 fois par an.

J'ai ainsi développé des relations très privilégiées avec mes partenaires locaux, hôteliers et réceptifs.

Je peux ainsi répondre aux demandes des clients très rapidement. Ainsi, lorsqu'ils sortent de mon agence, ils ont toutes les informations nécessaires pour leur séjour, qu'ils auraient certainement mis un mois à rassembler sur internet."

TourMag.com : Mais par les temps qui courent, vendre des produits centrés autour d'une même zone, ce n'est pas une peu risqué ?

Caroline Fumeron : "Bien sûr c'est un risque, mais heureusement, il reste limité sur l'Inde. Le pays est tellement gigantesque, qu'on peut toujours changer de région.

Par exemple, après les évènements du 11 septembre et les bombardements en Afghanistan, les voyageurs ne voulaient plus aller au Rajasthan. J'ai donc proposé différents circuits plus au sud, qui est devenu à la mode !

De plus, c'est un pays qui attire qui fait partie de l'imaginaire collectif, il est en dehors des modes et c'est une grande chance pour lui. Mais pour assurer mes arrières, je développe aussi d'autres destinations, comme le Laos, le Cambodge et le Népal."

TourMag.com : Avez-vous des collaborateurs ?

Caroline Fumeron : "Dès mes débuts, j'ai embauché une salariée car je savais que je ne pourrais pas tout gérer seule.

Assez vite, nous nous sommes retrouvées débordées par les demandes et j'ai pris une autre personne en contrat d'alternance, que j'ai par la suite embauché.

Je prends aussi souvent des stagiaires, même si je préfère qu'ils restent deux ou trois mois. Je trouve d'ailleurs que ces écoles payantes, c'est du racket.

Les jeunes n'ont pas besoin d'une formation aussi longue. Un an d'étude pour appréhender les aspects techniques c'est amplement suffisant.

Agent de voyage est un métier d'accumulation de connaissance. Il faut être curieux et avoir une bonne mémoire. Il faut arrêter de faire croire aux jeunes qu'ils vont devenir chef de produit après trois ans d'études !"

TourMag.com : Considérez-vous internet comme un allié ou un concurrent ?

Caroline Fumeron : "Les deux. L'utilisation d'internet nous fait gagner beaucoup de temps. Je peux aujourd'hui montrer à mes clients des belles photos d'hôtel en ligne, à la place des lourdes brochures que je rapportais moi même dans ma valise.

N'oublions pas non plus les facilités de communication grâce aux mails. Par contre, ce qui me gène le plus, c'est le manque de contrôle. J'aimerais que les règles s'appliquent à tous, aux agences comme aux sites web.

En effet, la vente de billets d'avion à prix coûtant, la publicité mensongère ou les fausses promotions pullulent sur la toile. Alors que nous, lorsque nous faisons la moindre petite erreur, nous sommes immédiatement épinglés !"

TourMag.com : Après une telle carrière, comment voyez-vous l'évolution du métier ?

Caroline Fumeron : "Je trouve qu'aujourd'hui on manque d'exigence. Je suis d'accord avec la démocratisation du voyage, mais pas pour sa banalisation.

Je déplore ainsi la politique des prix et la concentration des acteurs par les rachats successifs.

Aujourd'hui on veut faire du volume et on méprise le voyageur en l'envoyant dans un ghetto pour touristes.

Nous devons avoir une fonction pédagogique et expliquer au client que s'il veut aller en République Dominicaine, il y a d'autres alternatives que l'hôtel de 1000 chambres.

La clientèle française est encore curieuse, avide de découverte et de cultures. Nous devons entretenir et conserver cette spécificité !"

Lu 2592 fois

Notez


1.Posté par buffandeau jean louis le 07/05/2011 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Caroline,
bravo pour ton courage et ta réussite, je partage tout a fait tes choix de stratégie commerciale sauf sur ton analyse des écoles de tourisme, car je suis à la fois prof de tourisme , consultant, et aussi proprietaire de chambres d'hotes de charme .....j 'apprends à mes éleves ce que j ai appris de meilleur ches NF, Forum,ASIA..etc, et pas ce que l'on enseigne en bts tourisme éduc nationale .....
meilleures et cordiales salutations
jl buffandeau

2.Posté par Ganesha le 03/09/2011 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à Caroline qui est une vraie professionnelle et qui a compris il y a très longtemps que quitter le navire NF allait lui permettre de continuer à développer un certain esprit du voyagequi s'est effectivement perdu petit à petit chez Nouvelles Frontières avec l'arrivée de TUI. Je vous recommande son talent à vendre ce pays qu'elle connait si bien !... rentrez dans sa boutique et vous en sortirez avec une très très forte envie de partir découvrir toutes les factettes de l'Inde ! ... Bon voyage

3.Posté par soler roger le 05/02/2013 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très heureux de savoir que tu travailles toujours pour l Inde ce magnifique pays que tu m as fait découvrir lors d un eductour Pan Am et surtout apprécier!!!!!!!!A tel point que j y suis retourné 5 fois....Je constate que tu travailles toujours avec Samode et Mandawa!!!!!!!!!!!!je ne manquerai pas de t envoyer du monde .Continue à envoyer du monde en Inde.
amicalement

Roger Louis Soler

4.Posté par Clément David le 15/03/2014 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BRAVO & bonjour Caroline !
Ça ne m'étonne pas, tu es une vraie passionnée de voyages et de ta destination.
Pour moi aussi, tu m as fait découvrir l Inde sur un éducateur Swissair, puis après la merveilleuse Inde du Sud.
j'y suis retourné par la suite plusieurs fois, et j' y retournerai encore avec ma famille, je viendrai te saluer, te solliciter et te faire travailler, car tu étais vraiment une productrice avec laquelle on aimait travailler chez NF.
Tu es une vraie pro, ce qui devient rare avec la banalisation du voyage, avec de plus en plus de voyagès et de moins en moins de voyageurs !
Encore Bravo, a bientôt et bonne continuation,
David CLEMENT

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com