TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





L’agence de voyages de demain sera low cost… ou ne sera pas !

L'hume(o)ur de T. RUBLION


Rédigé par T. RUBLION le Lundi 17 Décembre 2007

Si on en croit le rapport remis le 12 décembre à Luc Chatel, le low cost est l’avenir du pouvoir d’achat des Français… et sans aucun doute celui des actionnaires. A la lecture de ce document qui l'a beaucoup inspiré, T. RUBLION se demande si finalement, pour subsister, l'agence de voyages de demain ne devra pas se convertir au low cost...



(cliquer pour agrandir) L'irlandais volant et sa drôle de compagnie sont de dangereux agents subversifs...
(cliquer pour agrandir) L'irlandais volant et sa drôle de compagnie sont de dangereux agents subversifs...
On ne saurait trop vous recommander la lecture de cette anthologie (apologie ?) du low cost tant elle est documentée et argumentée ! Tout y est : remerciements, pages de garde, tableaux, schémas et annexes en nombre.

Eh M’sieur Chatel, on aimerait faire partie du jury de soutenance quand l’élève Charles B. passera son oral de BTS !

Et que ceux que l’idée de lire 189 pages rebuterait se rassurent, un résumé est disponible à la fin de chaque chapitre….(Ah si Xavière Tiberi avait connu le « copier-coller » et le correcteur orthographique !…).

Mais au fait, c’est quoi le low cost ? Le principe de base du low cost est une optimisation du processus de production résultant « …de la conjugaison de multiples facteurs tels que la recherche d’une plus grande simplicité des produits et leur uniformité… » et de la « …capacité à réaliser de petites économies à tous les stades de production… ».

P….. ! ça à l’air ch…. le low cost !

Deuxième principe à garder en mémoire : «…le low cost n’est pas toujours synonyme de prix bas… » ! Et oui, il ne faut pas confondre low cost et low fare : le premier est fait pour faire gagner de l’argent à l’actionnaire, le second pour en faire gagner au client !

Si les deux ne sont pas incompatibles, leur association abusive peut finir par nuire gravement à la santé de l’entreprise… Enfin, selon certains esprits médisants (?) et réducteurs, le low cost se résumerait à une banale mise en pratique du principe MEDEFien « faire travailler plus pour gagner plus »…

Mais le point d’orgue du rapport de stage du jeune Charles B. est sa brillante mise en évidence de la capacité du modèle économique low cost à être dupliqué et appliqué à pratiquement toutes les activités liées aux services à la personne… même à une agence de voyages !

« On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui » Pierre Desproges

Alors soyons fous et laissons-nous emporter par le rêve et l’utopie ! Et si on inventait l’agence de voyages de demain ?!!

Une agence de voyages qu’on installerait au dernier étage d’un immeuble d’entrepôts dans une lointaine zone industrielle, une agence de voyages sans sa vitrine tapissée de promos et envahie par les totems, sans sa kyrielle d’autocollants SNAV, APS, Air France, SNCF, Air Inter, Panam ou Braniff (1)…

Une agence de voyages sans ses moelleux fauteuils exotiques en rotin et son palmier en vrai plastique, une agence de voyages où les employés ne seraient pas payés largement au dessus des minima conventionnels….

Une agence de voyages où jamais le client n’entrerait, une agence de voyages dématérialisée avec pour seule vitrine un site internet soutenu par un plateau téléphonique à 0,34 € la minute et délocalisé en Irlande…

Oui on sait, derrière votre écran vous vous dites « Chez TourMag.Com, ils ont pété un plomb ! C’est leur cerveau qui s’est dématérialisé ! »….Riez, riez ! Rira bien qui rira le dernier (2)…

(1) Braniff International fut une compagnie aérienne américaine qui exista à l'origine de 1928 à 1982 (source wikipedia.com)

(2) N’empêche qu’un jour, vous verrez qu’on avait raison….


Lu 7955 fois
Notez


1.Posté par Guillaume VICTOR-THOMAS (Ecotour.com) le 18/12/2007 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félicitations T Rublion... !!!
La fin de votre article resemble beaucoup à Ecotour.com.
Contrairement à votre analyse, celà ne nous empèche pas d'y être confortablement installés... avec des salaires convetionnés, une mutuelle pour les employés... et même des tickets restau... quant au call center, il est en France... oui môsieur français !!!

Une précision quand même le low cost peut etre synonyme de low fare... notament si on vend à commission réduite...

M'enfin j'adore le ton de votre article... il me fait autant rire que d'imaginer un journaliste à la tête d'une d'entreprise... un truc improbable ;-)

Bonne journée

2.Posté par RATERON le 18/12/2007 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'article a le merite de mettre le doigt sur la transformation obligée de notre metier "agent de voyages".Mais à quel prix ?
La mutualisation des forces pour garder une poliitique tarifaire cohérente ne suffira plus. Le véritable enjeu est ailleurs pour les boutiques de demain.
Le client désenchanté par trop d'Internet se tournera vers de nouvelles agences basées sur l'écoute et le conseil.
Une clientèle qui recherchera du conseil et qui n'hésitera pas à s'offrir les services d'une agence pour un voyage unique à sa mesure.
A méditer.
F.Rateron

3.Posté par Ponset le 18/12/2007 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aimerais poser une question à Guillaume :
Selon-vous Guillaume qui dirige avec succès depuis 10 ans Toumag ? un certain Jean Da Luz qui est, à mon avis, et je sais que ne suis pas le seul à le penser, non seulement un chef d'entreprise compétent mais aussi et surtout un journaliste de tout premier ordre...
Et pour renchérir sur votre remarque, l'article me fait autant rire que d'imaginer un chef d'entreprise capable d'écrire....
Joyeux Noël

4.Posté par Simon Oliver le 18/12/2007 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelques précisions sur les 'low-cost': d'abord l'idée derrière Ryanair est de devenir la compagnie la plus profitable ET la moins chère. Secundo, les sociétés low-cost ne peuvent exister QUE dans un climat de concurrence. Vous pouvez voler de Carcassonne à Liverpool pour 44 euros ou de Dublin à Toulouse pour 38 euros parce qu'il ya de la concurrence en Europe. C'est tout simple.
Une agence de voyage virtuelle? Ca existe déjà ... nous sommes qu'une parmi plusieurs ... mais nous sommes agence réceptive: c'est à dire que le client n'a pas besoin de venir s'assesoir dans notre bureau boire un café: le client nous envoit un mail et le transaction est vite boucler. Non, ces agences-là existent déjà ... ce que nous cherchons c'est de la concurrence loyale, une concurrence libérée des organismes quasi-demi-semi-publiques qui ont des subventions que nous n'avons pas.
A quand les CRT low-cost? Les CdT low-cost? Les SLA low-cost?

5.Posté par Gilles Gompertz // Avico le 18/12/2007 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un point important, qui n'a pas été mis en avant par M'sieur Rublion : les entreprises Low Cost innovent, et remettent en cause les modèles de leurs concurrents classiques. Une des forces de Ryanair, c'est d'avoir fait contribuer les collectivités locales au transport aérien, comme sait le faire la SNCF, mais pas IATA. Une des forces d'easyJet, c'est d'avoir persuadé le grand public qu'elle desservait toutes les destinations dignes de ce nom, moins cher que toute la concurrence.

Clairement, celui qui inventera "l''Agence de Voyage Low Cost" doit innover, et pas seulement copier ! Si vous voulez un bon exemple, l'idée de Tour Operator Low Cost a fait son chemin. Etonnamment, cela s'appelle Italowcost . Etonnamment, il travaille avec tout le réseau de distribution, avec www.italocost.biz . Etonnant, non ?

6.Posté par Nico le 18/12/2007 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut,
Le seul problème avec tout ca, c'est qu'en même temps que nous sommes consommateurs (the lowest fare as possible syouplait), nous sommes aussi des salariés, travailleurs et tout et tout.
Dans les principe de fonctionnement de low cost (si je me rappelle, ya du Porter la dessous), il ne s'agit que d'une méthode concurrentielle pour réaliser les meilleures marges, pas pour faire le bonheur des clients. Ca impose des économies à tous les niveaux, même sur la masse salariale (si si c vrai). Donc des fois c'est compatible, souvent c'est de la pub mensongère comme régulièrement de la part du gouvernement (sans faire de politique). Mais bon, il faut croire que la plupart de nos concitoyens continue à y croire puisque on arrive a leur faire avaler qu'il faut des gens toujours plus riches pour que la société fonctionne bien et que les poves (mon bon m'sieur) consomment des voyages toujours moins cher, avec des agences super low cost (autant passer le bébé direct à expedia en terme d'économie d'échelle) , entassés dans des hôtels formula one (le précurseur du low cost!)
Enfin, arrêtons de clamer que ce sont les bénéfices de la concurrence libre et non faussée. Qui touche des subventions pour opérer des vols d'aéroports régionaux. Les low costs merci qui...
C'est top cool les prochaines vacances.
Et puis moi aussi, j'aime bien le ton de l'article - Bravo T Rublion

7.Posté par laurence le 18/12/2007 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'sst un problème de consommation générale ! consommer plus ou consommer mieux?! le low (cost ? fare ?) permettrait de consommer (ou voyager )plus ? peut être? mais comme le pouvoir d'achat des consommateurs lui n'augmentent pas, la résultante économique est...quasi....... nulle.

8.Posté par beotien le 18/12/2007 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel génie, ce Charles Beigbeder. Personne n'y avait pensé avant lui: pour augmenter le pouvoir d'achat, il suffit de baisser les prix.
Je ne dis qu'un mot: Bravo.
Ce magnifique rapport a-t-il rapporté à son auteur une gratification low-cost?
A-t-il également pensé à préconiser une low-remunération pour les actionnaires et des dirigeants du CAC 40 (avec low retraite chapeau et low golden parachute?
Comme le disait le grand poète réunionnais Tonton David:
"Moi je suis sûr, sûr qu'on nous prend pour des cons,
Moi je suis sûr, quelque chose ne tourne pas rond".

9.Posté par libya land tours le 07/02/2008 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'attention de Mer Le Directeur general
Nous avons le grand honneur de vous presenter notre produit touristique Libyen et de vous inviter a une collaboration suivie avec notre agence" Libya Land Tour"
Nous vous invitons a visiter notre Site web( www.libyalandtours.com).
Si vous desirez faire un reperage en libye, notre agence, Libya Land Tour est toujours a votre disposition pour toute organisation ou information concernant votre visite.
Dans l'attente d'une suite favorable, veuillez agreer Mer le directeur general, mes Profonds respets et mes considerations les plus distinguees.

Hamadi Ali Adayem
Tel/Fax: +218 21 362 1295
GSM :+218 91 372 0838
Adresse Skype: libyalandtours
Tripoli/Libye


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com