TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





L'hôtel Belmond réinvente Florence

zoom sur la ville toscane


Rédigé par Nicolas Langis le Mercredi 12 Octobre 2016

Depuis les terrasses de la cathédrale ou sur les eaux de l’Arno, la ville toscane dévoile ses trésors de la Renaissance sous un nouvel angle. Pour une découverte moins « terre à terre », tentez l’expérience !



© DR
© DR
C’est un théâtre à l'italienne qui a pour plafond le ciel, et dont les décors sont faits de statues et palais de pierre... Bienvenue à Florence !

De toutes les villes de la Botte, aucune ne concentre autant d’œuvres d’art et de merveilles architecturales. Car en collectionneur avisé et mécène généreux, la famille des Médicis y a attiré les plus grands artistes et accumulé les trésors.

Fière comme une vedette de cinéma des années cinquante, la cité toscane s’enroule autour de son « Duomo » (la cathédrale), dissimulant un labyrinthe de ruelles bordées de maisons ocre et de palais qui – derrière des façades parfois austères – cachent des merveilles.

Au bout du chemin, il y a toujours une place rafraîchie par une fontaine ; comme la Piazza della Signoria, épicentre de la vie florentine. En contemplant le massif Palazzo Vecchio, énorme palais forteresse aux murs crénelés qui s’y dresse, et les merveilles qui le cernent (Fontaine de Neptune, David de Michel Ange...),on comprend la réaction émotionnelle de Stendhal lorsqu’il visita la ville.

Ce « syndrome de Stendhal » secoue toujours les visiteurs qui marchent dans les pas de l’écrivain ; le long de la rue qui borde la Galerie des Offices (le fleuron des musées florentins) par exemple, décorée des statues des grands hommes qui ont marqué la cité de leur empreinte. Dante, Michel-Ange, Galilée, Machiavel... la liste impressionne.

Pas autant que celle des chefs-d’œuvre de Botticelli, Vinci, Titien, Caravage ou Rubens qui ornent les murs du musée.

Ce serait pourtant faire offense à Florence que de la penser figée dans le passé... Avec ses 400 000 habitants, elle n’a jamais été aussi vivante. Il suffit de déambuler à l’heure de « l’aperitivo » dans les venelles de l’Oltrarno (sur l’autre rive de l’Arno, moins touristique) pour s’en convaincre.
Les bars y attirent une foule de joyeux noctambules venus partager un verre de Chianti, le plus célèbre vin de la région.

Et n’oublions pas que la Toscane en général – et Florence en particulier – est le fief de marques de luxe devenues internationales, comme Gucci, Tacchini ou Ferragamo... Idéal pour le shopping !

Le Belmond Villa San Michele, l’une des stars de l’hôtellerie locale, a su éviter le piège de l’incentive « vieilles pierres ». À travers une série d’activités proposées aux groupes MICE, il permet de ne rien manquer des chefs-d’œuvre, tout en découvrant la Belle Italienne d’un nouvel œil...

Les incontournables

© DR
© DR
Au sommet du Duomo Cathédrale de marbre dont la coupole défie les lois de la gravité, le Duomo surplombe Florence.

600 ans après sa construction, les historiens s’arrachent encore les cheveux pour comprendre comment un ensemble d’une portée de 44 mètres et de 27 000 tonnes peut flotter dans les airs.

Le spectacle est encore plus beau depuis les terrasses, accessibles en visite privée. De là-haut, la vue sur le dôme, le Campanile de Giotto et les toits de la ville est spectaculaire.

Sur les eaux de l’Arno
Le Ponte Vecchio qui enjambe l’Arno est pris d’assaut par les touristes, qui se bousculent dans les échoppes des bijoutiers qui l’habitent. La solution ? Naviguer sur le fleuve (60 p. maxi, en plusieurs bateaux). Aucun risque, il faut simplement pagayer ! La « croisière » passe sous les quatre plus beaux ponts de Florence, pour une découverte inédite de la ville, loin de la foule !
www.firenzerafting.it


Au cœur du Musée de l’Œuvre de la cathédrale
Agrandi et réaménagé, le musée a rou- vert ses portes en octobre, au pied du Duomo. Outre les œuvres de la cathédrale placées ici pour les protéger des intempéries, on y découvre les célèbres portes monumentales du baptistère. La reconstitution de la façade originelle (XIVe siècle), jamais achevée puis démolie, est la nouveauté la plus spectaculaire. Cet immense « décor » long de 36 mètres abrite 40 statues véritables.


Dans les rues en Ape Calessino
Lancé en 1949, l’Ape Calessino n’est pas qu’une déclinaison du Tuk-Tuk indien. Ce trois roues est le symbole de l’insouciance italienne dans les années cinquante. Tuk-Tuk Florence dispose de quatre engins (12 p. en même temps), pour une balade qui se termine au pied de l’église San Miniato al Monte. Au coucher de soleil, la vue sur Florence est à couper le souffle !
www.tuktukflorence.net/tuktours


Aux fourneaux !
Le Belmond Villa San Michele a aménagé une école de cuisine. Le chef Attilio di Fabrizio distille ses conseils culinaires à une douzaine de personnes en même temps.
Aujourd’hui, les convives sont invités à confectionner une salade italienne, des gnocchis et un tiramisu. Ludique, d’autant que les ingrédients sont déjà préparés et qu’il n’y a pas de vaisselle à faire !

Notre sélection d'hôtels

© DR
© DR
Belmond Villa Michele

Niché au sommet d’une colline, à une quinzaine de minutes du centre de Florence (accessible par navette gratuite), l’hôtel a pris possession d’un monastère du XVe siècle.
La chapelle abrite le lobby, le restaurant La Loggia est installé dans le cloître.
Les 46 chambres, sobres et lumineuses, sont étagées dans un bâtiment voisin à flanc de colline, noyé dans d’élégants jardins.
Une vaste piscine extérieure permet de se détendre. La salle Davanzati (avec terrasse arborée) accueille des réunions et dîners de gala, jusqu’à 100 personnes. www.belmond.com


Hôtel Savoy Rocco Forte

Au cœur de Florence, place de la République, l’hôtel dévoile 88 chambres élégantes dans un style italien contemporain (parquet, marbres, mosaïques...). Idéal pour profiter de la ville à sa guise... Le restaurant Irène propose une cuisine toscane. Deux salles pour les réunions (50 p. pour la plus grande). www.roccofortehotels.com

Carnet pratique

S’informer
Office de tourisme d’Italie, 23 rue de la Paix, 75002 Paris.
www.italia.it
Office de tourisme de Florence : www.firenzeturismo.it

Y aller :
Air France vole quotidiennement entre Paris/Roissy et Florence. Durée du voyage : environ 2h.
www.airfrance.fr

À savoir :
Formalité : passeport ou carte nationale d’identité.
Décalage horaire : aucun.
Langue : l’italien. On parle (ou on comprend) souvent le français dans les sites touristiques
Monnaie : l’euro.
Climat : méditerranéen. Chaud l’été mais parfois avec de fortes pluies, doux l’hiver. Le printemps et l’automne sont les meilleures périodes.

Notre sélection DMC :
Petite Events Italie
Pacific World
Abercrombie & Kent
Dolce Vita Incentives

Lu 832 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 18:33 A Genève, le monde du tourisme a le sourire


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com