TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Manuel Valls favorise l'embauche chez Havas !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 24 Février 2016

Je sais, dans un canard professionnel de tourisme on ne parle pas de politique. Moi si, d'autant que le tourisme, secteur économique majeur, regarde aussi les politiques. Même Valls, premier Ministre, participe à l'essor de Laurent Abitbol et d'Havas Voyages...



Dans le cadre de l'émission "6 Minutes pour trancher" diffusée sur RTL ce mardi 23 février 2016, Laurent Abitbol, président du directoire de Marietton Investissements s'est adressé au Premier ministre, Manuel Valls, pour lui dire tout le bien qu'il pensait du projet de réforme du Code du travail - Photo Capture écran vidéo RTL
Dans le cadre de l'émission "6 Minutes pour trancher" diffusée sur RTL ce mardi 23 février 2016, Laurent Abitbol, président du directoire de Marietton Investissements s'est adressé au Premier ministre, Manuel Valls, pour lui dire tout le bien qu'il pensait du projet de réforme du Code du travail - Photo Capture écran vidéo RTL
Eh oui, rien ne va plus. Voilà que les hommes de droite se prennent soudain des fureurs de vivre à gauche, tandis que ceux, théoriquement de gauche, engagent, enfin, des réformes économiques que n'auraient pas renié les droitiers.

Bref, en fin de règne, on s'aperçoit qu'il est temps de se mettre au boulot.

Et que le premier ministre, de gauche, en oublie certainement le socialisme pour considérer enfin que l’économie du pays mérite quand même certaines réformes.

Le projet de loi sur la « Réforme du Code du Travail » en est un exemple flagrant.

Nous avons, reconnaissons-le, en France, un système social extraordinaire et que le monde entier nous envie.

Je crois bien que rarement dans le monde économique, les citoyens ont été aussi protégés, aidés, parfois assistés. A la limite, dirons certains, de l'irresponsabilité.

La Case de l'Oncle Dom : Manuel Valls favorise l'embauche chez Havas !
Seulement le monde a évolué, l'économie aussi et ce qui était valable hier n'est plus forcément de mise aujourd'hui. D'autant que tout ceci a un coût et qu'il faut bien que quelqu'un paye.

On a bien sûr accusé ces salauds de patrons. Le chômage, c'est de leur faute. Ben non, même si comme partout, existent des patrons voyous, vivent aussi bon nombre de salariés voyous.

A un moment, droite ou gauche, faut quand même un peu d'ordre dans tout ça.

Et il est vrai que, si l'on consulte toutes les statistiques, actuellement en France, 85% des embauches se font sous forme de contrats à durée déterminée.

Les entreprises, particulièrement les PME ou les TPE, une grande majorité dans notre monde du tourisme, craignent d'engager du personnel.

Des charges abracadabrantesques, des contraintes drastiques et au final, quand l'entreprise souffre, impossible ou du moins très difficile de se séparer de la masse salariale.

Croyez qu'il est assez difficile de ma part d'écrire de telles choses, mais c'est hélas la triste réalité !

Manuel Valls a compris que sans une réforme indispensable du Code du Travail, tout resterait figé et que les entrepreneurs n'étaient pas près à risquer la vie de leurs entreprises pour « aider » le bon président Hollande à respecter ses engagements de faire baisser le chômage.

Donnant-donnant. C'est Madame El Khomri, ministre du travail, qui a hérité de la patate chaude.

Pas de la tarte, mais il est indispensable de prendre des mesures, de façon à ce que, enfin, les entrepreneurs puissent engager du monde... à temps plein et sans crainte !

De même que les salariés seraient sûrement satisfaits de se voir proposer des contrats à durée indéterminée, sans être obligés de devenir fonctionnaires.

Je sais, j'en vois des syndicalistes et des autres qui vont hurler en lisant ces lignes !

Tant pis, moi j'aime les gens de gauche qui parfois pensent à droite. C'est aussi ça l'exception française et ça fait du bien.

D'ailleurs, t’a un adepte. Ceux qui ont écouté le premier ministre hier matin sur la TSF de RTL ont eu la surprise d'entendre un auditeur, un certain Laurent, Président d'Havas, déclarer son enthousiasme à Manuel Valls.

N'empêche que le « j'irai jusqu'au bout » clamé par le premier ministre a clairement motivé Laurent, Abitbol vous l'aurez reconnu.

Parce qu'il hésitait encore avant de racheter quelques agences, histoire de parfaire la collection, engager un peu de monde.

Ben, c'est Valls qui aura contribué à créer quelque 47 emplois... dans le tourisme. Et qui viendra, en grande pompes (cirées) vérifier les contrats. En tout cas, s'il a plus de boulot en 2017, il pourra toujours faire DRH chez Abitbol !

Vous verrez, bientôt, à défaut de président, on aura un Premier ministre à l'inauguration de Top Résa !

Lu 2043 fois

Tags : Abitbol, Havas, RTL, Valls
Notez


1.Posté par janer le 24/02/2016 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ahhhh, le détricotage du code du travail, mais quelle belle avancée sociale, ouhaouhhh !

Et pis après, si on pensait à ABOLIR LES PRIVILEGES FISCAUX des journalistes, hein ?

Pis après encore, on pourrait faire travailler les gosses de nuit à partir de 6 ans...

Et pis encore aussi...

Allez-y, complétez, il reste plein d'autres mesures "modernes" pour revenir au XIXième siècle !

2.Posté par papagolf le 24/02/2016 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand l'offre d'emploi régresse, la logique peut conduire à deux conclusions.
L'assouplissement des règles en matière de travail (embauche, débauche) pourrait bien être une action à somme nulle. (voire pire)
Ne pas oublier de retarder l'age de la retraite pour créer des emplois et des rentrées d'argent.
Décision qui a bien davantage pour objectif de ne pas la verser que d’accroitre les rentrées pour les organismes sociaux. (ce qui peut revenir au même, honnêteté intellectuelle mise à part).
Qu'il faille simplifier le code du travail (et bien d'autres choses) est une certitude, mais c'est un peu lassant de se voir asséner des règles qui impliquent des nombres à 11 chiffres par des gens qui ont du mal a diviser 15 par 8 avec un papier et un crayon (et qui pour la plupart ne parlent qu'une langue ).

3.Posté par CARLA le 24/02/2016 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui et puis comme on coûte cher on va bientôt travailler gratuitement pendant qu'on y est !!
par contre on ne paiera plus d'impôts donc ça ne relancera pas la consommation ni par déduction les emplois !!!
Arrêtons de nous mordre la queue !!
Ils existent déjà tout un tas de contrat qui ne sont pas des CDI si l'employeur ne veut pas embaucher définitivement : CDD renouvelable , intérim , contrat d'apprentissage ... etc .....et si l'employeur veut se séparer de son personnel : Licenciement économique ...! d'ailleurs bon nombre d'entreprises font des ruptures conventionnelles pour éviter le licenciement économique et donner le moindre "denier " à l'employé qui peut se faire virer du jour au lendemain .....! avec 15 ans d'années dans le tourisme j'ai été licenciée 2 fois économique (dont 1 licenciement ABUSIF) et un rachat d'agence qui s'est mal passé ou l'on a été harcelée pendant 1 an pour nous pousser vers la sortie ....et en ce qui concerne "l'assistance" dont parle le sieur Gobert franchement je ne l'ai pas vue du tout !!! (à part les syndicats qui nous aident même si on est pas syndiqués car rappelons dans le tourisme très peu de gens sont syndiqué vu les petites structures) ... Salutation

4.Posté par CARLA le 24/02/2016 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
47 embauches pfffff tu parles ... pour combien de licenciements ?? rien que chez AF ...

5.Posté par CINGLANT le 24/02/2016 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
est il possible de vérfier aurpès de Mr Abitbol que les 47 embauches auront bien lieu, après promulgations de la loi...ça nous permettrai de savoir si cette boite est capable de respecter ces engagements ou si il s'agit simplement d'effets d'annonce...

merci pour votre retour, il est important de relier les faits à ce qui est dit pour crédibiliser ou non la parole de certains dirigeants

6.Posté par david 75 le 24/02/2016 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Cinglant", votre pseudo devrait être "Aigri",non ? Quel est votre souci avec l'annonce d'un patron d'une "boîte" (comme vous dites si bien) qui est capable d'embaucher 47 personnes...???Etes vous capable de le faire?
Alors, avant de critiquer, attendez déjà que la loi soit promulguée...Ensuite, vous pourrez cracher votre venin...

7.Posté par difruscia robert le 25/02/2016 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mon ancien employeur , i la raison de soutenir valls , il fait pire que sarko , un nouveau de travail c'est super , pas besoin d'avoir peur des prudhommes les juges appliquent un barème , ils jugent plus ,12 Heures de travail par jour c'est possible ( qui va garder les enfants et qui va payer les nounous...)°
les ruptures conventionnelles pas de soucis c'est pas les mêmes services qui gèrent a l'inspection du travail que du bonheur.. aujourd'hui baisse du ca et pour pourra vous licencier économique, sans contrôle de l'inspection du travail. Les ce qui vont nommer des experts comptables , la encore on limite leurs prérogatives. un employeur c'est lui qui décide des horaires de travail , il a la possibilité d'utiliser un contingent deé230 H PAR AN ET PAR SALARIE pour faire des hs . donc on peut aller au dela de 35H. pour revenir au conseil des prudhommes pas sûr qu'il a un avenir . MR VALLS vous avez un spécialiste du droit du travail dans votre bureau national du ps mr gerard filoche ancien inspecteur du travail auteur de plusieurs livres , mais je crois qu'il a un petit souci il est aussi militant cgt ...Je peux que proposer a mes ex collègues un peu de courage et la solidarité

robert difruscia ex delegué syndicale cgt

8.Posté par Papadopoulos le 26/02/2016 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Cinglant,
M. Abitbol a au moins proposé un deal à Manuel Valls: s'il va jusqu'au bout, il embauche 47 pers.
Mais comme disait Charles Pasqua : "les promesses ça n'engage que les couillons qui les croient". Si la loi ne sort pas telle qu'elle a été proposée, le deal n'y est plus, donc M. Abitbol est libre d'embaucher...ou pas.
Mais quoi qu'il en soit, avec ou sans nouvelle loi, je dis bravo à l'embauche. 5, 10, 15 personnes ou plus c'est toujours ça.

Quant à l'ami Robert: cher Rob (vous m'en voulez pas si je vous appelle Rob?) Ne soyez pas naïf: votre syndicat (ou du moins l'action insensée de vos camarades de la CGT marins) a coulé les bateaux de la SNCM et maintenant saborde ce qui reste à flots de la feu SNCM. Comment est possible que des gens qui disent se battre pour leur travail font tout pour mettre en péril non seulement leur outil de travail (la boîte qui les nourrit) mais aussi l'emploi de leurs collègues. Au nom de la solidarité ! J'ai toujours vu dans les entreprises que j'ai fait, la CGT qui est contre tout, ne signe aucun accord d'entreprise, mais les camarades profitent autant que les autres. Le credo de la CGT est : "il faut plus de main d'oeuvre" ! Mais la technologie dans tout ça? Avant il y avait des armées de comptables et secrétaires. La technologie a permis (malheureusement parfois) qu'un ordinateur fait aujourd'hui le travail des 5 assistantes comptables à l'époque. C'est pour autant qu'il faut maintenir les 5 personnes en poste?

Vous avez 1 heure pour réfléchir, après, je ramasse les copies.

Bien à vous,

Papa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com