TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : A la poursuite des Chinoas perdus…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 14 Décembre 2015

C'est fou ces Chinoas, investisseurs patentés dans nos entreprises de tourisme, qui vont et viennent. Après Mister Poon, acheteur de l'aéroport de Toulouse, ce fut, durant quelques jours la valse disparition-réapparition de Guo, le proprio de Club Med…



Entre la Chine et le tourisme français, il s'en passe des choses. Voilà maintenant que c'est au tour du camarade Guo Guangchang, proprio de Club Med, de disparaître sans tambours ni trompettes - DR : Production Perig Fotolia
Entre la Chine et le tourisme français, il s'en passe des choses. Voilà maintenant que c'est au tour du camarade Guo Guangchang, proprio de Club Med, de disparaître sans tambours ni trompettes - DR : Production Perig Fotolia
Ils vont, ils viennent, ces Chinoas milliardaires qui rachètent à tout va des aéroports ou des entreprises de tourisme.

A l'automne dernier, c'était Poon, Mike (faut faire américain), lequel, après avoir conduit un conglomérat chinoa pour l'acquisition de l'aéroport de Toulouse, disparaissait subitement.

Apparemment d'ailleurs, il reste toujours invisible, mais aurait quand même donné de ses nouvelles en septembre dernier, annonçant sa démission du Conseil de Surveillance de cet aéroport. C'est le chinoa volant…

Depuis, mystère, ce qui n'empêche pas l'aéroport de Toulouse d'accueillir les aéroplanes et de continuer à percevoir ses taxes.

Cependant, il y a quand même un grand mystère du côté de la ville rose. Les Chinoas y vont et y viennent. Un coup, je te vois, un coup je te vois plus.

Et c'était bien le cas, lors de la saga rocambolesque du rachat de Fram.

On a vu surgir, tel le diable du théâtre No (c'est du théâtre chinois qui dure des siècles mais rigolo) un personnage étrange venu d'ailleurs, patron d'une SCI à Toulouse, étrangement intitulée HNA Group Europe. Y'a même un numéro de Siren.

C'est encore du chinoa, à peine apparu, mais disparu au moment de signer définitivement le rachat.

Le plus bizarre (comment, vous avez dit bizarre ?), c'est que les Chinoas "officiels" du groupe HNA en Chinoisie semblaient quelque peu tomber des nues au moment de passer à l'acte.

Surement que la mariée était trop peu séduisante ou alors c'était un mariage arrangé sans consentement mutuel…

Décidément, entre la Chine et le tourisme français, il s'en passe des choses. Voilà maintenant que c'est au tour du camarade Guo (Guangchang de son patronyme) de disparaître sans tambours ni trompettes.

Guo, c'est le patron du groupe Fosun, 17ème fortune de Chine (plus de 17 milliards d'euros, mazette), proprio à 98% de Club Med, actionnaire à 49% de Thomas Cook, plus quelques autres petites choses…

Ben, c'est comme dans la grande Vadrouille : il était là, il est plus là ! Et le revoilà.

Henri Giscard d'Estaing, patron de Club Med ne semblait pas ému, encore tout émoustillé par ses performances d'acteur.

D'autant que finalement, si j'en juge des résultats Club Med pour l'exercice 2014/2015, ce sont quelque 44 millions qui sont perdus… Comme les Chinoas : ils étaient là, ils sont plus là ! Du de Funès, en quelque sorte.

Tout ceci pourrait prêter à sourire, mais… le camarade Guo, comme son homologue Poon, aurait officiellement disparu, selon la presse chinoise, réputée pour sa liberté de ton, "afin d'aider les autorités dans le cadre d'une vaste enquête liée à la corruption dans le pays".

Roooh. Corruption, trafic… et on vient nous en parler, ici, en France, que chez nous on ne comprend même pas ces mots là ?

Non, tout ceci est une erreur. D'ailleurs, le Guo a réapparu et va reprendre ses investissements dans le tourisme en France, c'est sûr, Arthur.

C'est pour ça que Club Med restait serein et que Monsieur Henri prépare le tournage d'un nouvel éditorial encore plus rigolo que le premier.

Tiens, juste pour rigoler, si l'on perd un Chinoa, faut penser au Bon Coin : on y trouve absolument tout, particulièrement des accessoires de tourisme délirants, tel ce vendeur qui propose un "bon cadeau de 200€ sur Ryanair" !

Pas encore trouvé de Chinoa disparu, mais faut jamais désespérer !

Lu 1911 fois

Notez


1.Posté par Papadopoulos le 15/12/2015 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Tonton,
Pourquoi appelez vous nos amis "chinoas" et pas "chinois" ?
Au début j'ai pensé à une faute de frappe, puis à une blagounette, mais à force de lire vos articles sur les aventures de nos amis chinois (et il y en a beaucoup), je trouve le terme un peu rébarbatif.
Mais bon, c'est peut être moi qui est mal réveillé ce matin
@+

2.Posté par Ponset le 15/12/2015 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'accord avec Papadopoulos, au début c'était drôle (et encore je n'en suis pas sûr) mais maintenant ça lasse un peu...
Plutôt que de vouloir faire des effets, appliquez-vous à soigner votre documentation : le No est un art japonais et non chinois.
Bonnes vacances Môssieur Gobert, vous en avez grandement besoin.

3.Posté par Christian Jean le 15/12/2015 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
« On a vu surgir, tel le diable du théâtre No (c'est du théâtre chinois qui dure des siècles mais rigolo) »

Et dans quelle province de Chine avez-vous assisté à une séance de Nô ?
Il y a quelques semaines vous compariez la taille de Chongqing à la Belgique, mais n’oubliez pas que vous écrivez dans un Mag destiné avant tout à des professionnels du tourisme.
Bien sur tout le monde peut se tromper, mais il serait plus sage (à défaut de voyager) de s’informer un peu plus sérieusement avant d’affirmer.
Bien cordialement.

4.Posté par GLOUPS le 15/12/2015 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« On a vu surgir, tel le diable du théâtre No (c'est du théâtre chinois qui dure des siècles mais rigolo) »

Monsieur Gobert, sachez que le théâtre nô ( avec un accent, c'est mieux ) n'est pas du théâtre chinois mais Japonais. C'est un simple détail je vous l'accorde, mais il me paraissait utile de vous le rappeler.
Alors à l'avenir, un conseil , restez dans les jeux de mots glauques et ne tentez plus les références culturelles.
Merci.

5.Posté par Mon Tour Motos le 15/12/2015 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Papadopoulos : La terminaison "ois" transformée en "oa(s)" est une paraphrase du célèbre écrivain dauphinois Frédéric DARD.
A moins que l'oncle Dom ne connaisse aussi l'humoriste Serge PAPAGALLI, qui use tout autant de cette terminaison et qui est également dauphinois (ou plutot devrais-je écrire dauphinoa...)

6.Posté par Alain BATAILLE le 15/12/2015 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah, ils sont en forme ce matin nos commentateurs ! De vrais pitbulls.
Bien amicalement aux bons coucheurs.
www.pyramidevoyages.com

7.Posté par Christian Jean le 15/12/2015 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Alain BATAILLE,
Je ne vois pas de rapport avec les pitbulls, je pense simplement qu’ un minimum de rigueur dans « l’information » et de professionnalisme incombe à tout un chacun.
Et demain un jeune agent de voyage se verra ridiculisé en affirmant des contre vérités devant un client qui a un minimum denotions de géographie et de culture générale. Pourquoi ne pas affirmer que le cassoulet est une spécialité Portugaise ? C’est moins pire (vu de la part d’un asiatique).
Maintenant libre a vous de penser qu’expliquer ce qu’est le Nô de cette façon est largement satisfaisant dans un journal « pro » … Oui, l’Asie reste loin n’est-ce pas ! Et les cultures si différentes …

A chacun sa vérité et sa conception de sa profession. Et oui, il faut de tout pour faire un monde ...

Cordialement à tous ...

8.Posté par Papadopoulos le 15/12/2015 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Christian Jean : ah, bon ? Le cassoulet n'est pas une spécialité portugaise ? On m'aurait menti à l'insu de mon plein gré ?
Bon, j'avoue que c'est moisi comme blague, d'autant plus que même le clavier de mon Samsung Galaxy anticipe les mots de ma vanne au fur et à mesure que je les saisisais.

9.Posté par Christian Jean le 15/12/2015 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Papadopoulos
« ah, bon ? Le cassoulet n'est pas une spécialité portugaise ? On m'aurait menti à l'insu de mon plein gré ? »

Mais non, on ne vous a pas menti, mais ça tout le monde le sait.
Mais quelle serait votre réaction si vous lisiez dans dans un journal d’information destiné aux pros du tourisme japonais que c’est une spécialité de Toulouse ? … Ou que la Samba est une musique originaire d' Argentine ? …
Cordialement.

10.Posté par Papadopoulos le 15/12/2015 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Samba c'est pas argentin non plus ?
Rhhooo, allez, un peu de légèreté par les temps qui courent.
On a un peu de temps en ce moment, alors on se lâche un peu. Après avoir fait le tri dans les catalogues, mis à jour le message du répondeur et fait un peu le ménage dans l'agence, prenez le temps de décompresser un peu.

En fait, en ce moment vous avez beaucoup de clients vous ? (et quand je dis VOUS je pense aux agents en général ). Parce que chez nous, on a l'impression qu'ils sont partis cet été, mais ils ont oublié de rentrer. À moins que ce soit le Papa Noël qui les a kidnappés.

PS : pour mon ami Christian Jean : rassurez moi, Père Noël est mexicain, non?

11.Posté par Christian Jean le 16/12/2015 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Papadopoulos l
Non, les clients ne se bousculent pas, oui j’ai de la légèreté, mais un «journaliste pro » qui raconte une fois des bêtises, ça passe, mais jusqu’à 5 fois de « conn ….tres vérités en 2 mois, cela fait beaucoup. J’ai apprécié sa plume, mais suis trop déçu par son incompétence (en dehors des « potins ») dans la rédaction de ses articles ! Et personne ne corrige ces énormités !

Légèreté oui, mais juste un peu de culture générale (même minime) me semble nécessaire.
Cette incapacité à maîtriser des connaissances basiques pour un agent de voyage, c’est peut-être un choix de TourMag mais en aucun cas cela ne peut servir de « référence » pour les jeunes qui nous suivent.
Mais une fois de plus « à chacun sa vérité ». Luigi Pirandello le dramaturge sicilien avait interprété son titre sous « Cosi è sé vi Paro » …
Bien cordialement à Papadhópoulos et aux pros du tourisme.

Et spécialement pour mon ami Papadopoulos, oui, le Père Noël est bien mexicain.
Mais ça tout le monde ne le sait pas ...

12.Posté par Dominique Gobert le 17/12/2015 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt! Méditez les gars...

13.Posté par Christian Jean le 18/12/2015 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme quoi avec un peu de rigueur vous pouvez retranscrire une citation sans la transgresser.

Et ce brave confucius à dit aussi:
"Savoir que l’on sait ce que l’on sait, et savoir que l’on ne sait pas ce que l’on ne sait pas, voilà la véritable science…"
Souriez, rien de méchant.

14.Posté par Papadopoulos le 18/12/2015 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Question pour le Tonon: c'est qui le sage?
Du coup j'ai un doute sur le "sot"...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com