TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : APST, solidaire et bien vivante !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 2 Février 2017

Adriana Minchella, dans ses voeux aux « corps constitués », rappelait que cette profession est faite d’êtres humains, ouverts et théoriquement solidaires. L’APST, un vieux rêve du siècle dernier, maintient aussi cette tradition. Et c’est bien !



La solidarité, c’est aussi cette initiative commune entre l’APST et le Znav d’organiser un conseil d’administration commun à Nice, lieu d’un des plus ignobles attentats perpétrés en France, afin de mettre à l’honneur cette destination éminemment touristique - DR : LAC
La solidarité, c’est aussi cette initiative commune entre l’APST et le Znav d’organiser un conseil d’administration commun à Nice, lieu d’un des plus ignobles attentats perpétrés en France, afin de mettre à l’honneur cette destination éminemment touristique - DR : LAC
Qu’on le veuille ou non, malgré les critiques de vieux pisse-froid qui auraient rêvé d’en prendre la tête, l’APST est une formidable institution, malheureusement pas assez connue…

Ni du public, pour qui elle a été créée, ni de bon nombre de professionnels du tourisme, qui ignorent souvent son utilité réelle et les services qu’elle peut leur apporter.

D’ailleurs, au fil des années, l’APST devient un modèle pour bon nombre de professionnels en Europe et reste, pour les pouvoirs publics, le modèle de référence.

Depuis sa création, les différents présidents qui ont conduit sa destinée ont toujours eu à cœur de maintenir cet esprit solidaire, tant vis-à-vis des adhérents que des clients et du tourisme en général.

Et Dame Philipon a su prendre la relève, pas facile, de Raoul Nabet, lequel aura fait beaucoup pour l’association. Et lui aussi, il en aura reçu, quelques seaux de m… !

Certes, cette institution a connu quelques crises. Crises d’ailleurs orchestrées souvent par ses propres administrateurs avides de reconnaissance personnelle mais dont la profession finira bien par se débarrasser tôt ou tard.

Il n’y a pas si longtemps, souvenez-vous, d’aucuns prévoyaient l’explosion (ou l’implosion) de l’association. Parce que le monde du tourisme évolue, que l’Europe évolue aussi et que le consommateur veut être protégé.

Des banquiers avides, des officines de garantie, des assureurs ont bien tenté de croquer un petit morceau du gâteau. Pensant tout simplement qu’il y avait quelques sous à gagner.

Pourquoi pas ? Sauf que l’APST n’a jamais été créée dans un but lucratif. Bien au contraire, même si les caisses sont encore garnies… en prévision des mauvais jours et des margoulins, encore trop nombreux qui sévissent encore dans cette activité qu’est le tourisme.

Alors, c’est vrai, dans l’association, ce ne sont pas vraiment des communicants.

C’est fort dommage d’ailleurs, car il serait temps que les clients sachent et surtout comprennent que leurs vacances, leurs voyages, leur détente sont totalement garantis lorsqu’ils achètent une prestation chez un membre de l’APST.

A preuve, lors du récent « clash » survenu en cette fin d’année de la part de Boiloris, ce sont quelque 1 000 dossiers qui ont été traités, sans fanfare et sans cris.

Les clients qui avaient réservé des prestations chez Boiloris sont partis (ou vont partir), sans même savoir qu’ils sont passés à deux doigts d’une catastrophe.

Bien évidemment, beaucoup de professionnels vont dire que ce n’est pas juste de payer pour des improbables

Ben oui, mais c’est aussi ça, la solidarité qui fait de plus en plus défaut dans notre monde d’aujourd’hui.

Et la solidarité, c’est aussi cette initiative commune entre l’APST et le Znav (oui je sais Les Entreprises du Voyage, mais je ne peux pas m’empêcher) d’organiser un conseil d’administration commun à Nice, lieu d’un des plus ignobles attentats perpétrés en France, afin de mettre à l’honneur cette destination éminemment touristique.

C’est bien.

J’aimerais que nos politiques s’inspirent un peu de notre secteur du tourisme…

Lu 1061 fois

Tags : APST, Nabet, Philipon
Notez


1.Posté par DUBITATIF le 02/02/2017 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A chaque fois que l'APST utilise (ou pas ), ses fonds (type boiloris) , il serait intéressant qu'un "retour d'expérience" fouillé soit fait, vu qu'au final ce sont les cotisations des adhérents qui sont mobilisés. Cà contribuerait peut-être à assainir la profession et éviter aux autres adhérents (surtout les 80% qui doivent ne représenter que 20% des cotisations selon un classique pareto) de tomber dans les mêmes travers ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com