TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Air France, ça sent le grand pétage… de plombs !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 26 Octobre 2015

Volontairement, j'avais évité jusqu'à présent d'aborder le problème Air France. J'avais un peu tombé la chemise dans cette affaire qui tient du grand guignol si ce n'était pas si dramatique. Mais, parfois, on a aussi des clowns tristes…



Si j'ai tout bien compris, afin de s'attirer la bonne volonté des personnels d'Air France, on va leur proposer des contrats à "la demande" - DR : Air France-KLM
Si j'ai tout bien compris, afin de s'attirer la bonne volonté des personnels d'Air France, on va leur proposer des contrats à "la demande" - DR : Air France-KLM
Mais là, on atteint le comble du comble. Et c'est pas une affaire de chemise.

Un coup, je te vois, un coup je te vois pas. Même ce bon Valls (à trois temps) ne sait plus trop par quel bout manger cette patate brûlante.

Sa camarade Royal ne se gêne d'ailleurs pas pour le malmener non plus…

Bref, faut se sortir de ce bourbier (j'aurais bien été un peu trivial, mais …) et voilà que, chez Air France, on sort le plan numéro 23 (mettez n'importe quel chiffre, quand on aime, on compte plus).

Ben, fallait y penser. C'est quand même chez Air France qu'on aura pratiquement tout vu, tout entendu.

J'avoue que l'interview de l'homme à la chemise DRH de la compagnie, paru ce week-end dans le JDD m'a laissé pantois.

Non content de se faire quasi lyncher, l'homme (et j'ose espérer son Comité Directeur) proposent maintenant des "contrats à la carte" à leurs différents salariés…

La Case de l'Oncle Dom : Air France, ça sent le grand pétage… de plombs !
Faut vous dire quand même qu'il existe quelque 234 contrats d'entreprise dans la boite !!!

Je n'ose penser à l'hilarité qui a dû gagner ce bel et bon O'Leary (patron de Ryanair, ndDG) à la lecture de ces propos.

Si j'ai tout bien compris, afin de s'attirer la bonne volonté des personnels d'Air France, on va leur proposer des contrats à "la demande" : vous voulez gagner plus ? Travaillez plus !

Vous voulez gagner autant ? Travaillez quand même plus". Quant à ceux qui veulent rester au "statu quo", c’est-à-dire travailler autant que ce qu'ils faisaient avant, eh bien c'est tout simple: "OK, mais votre salaire est diminué" !

Et circulez, y'a plus rien à voir!

Non, mais, franchement, on croit rêver. Tout ça pour ça ?

Mais comment ont fait les compagnies "majeures", style British Airways, Lufthansa et surtout la belle et bonne "associée" d'Air France, KLM ?

Tiens, eux, ils doivent commencer à en avoir sacrément ras la casquette (de commandant de bord) de payer pour les erreurs flagrantes et dramatiques de leurs associés français…

La phrase, prononcée par Xavier Broseta est éloquente et je la cite : "Si notre objectif est d'augmenter la productivité, on ne veut pas l'imposer à tout le monde".

Donc, en gros et si j'ai bien tout compris, lorsque vous êtes salariés d'une entreprise, vous choisissez le contrat qui vous va bien.

En fait, on propose à la masse salariale d'Air France de choisir comment elle veut bosser.

Et ça va sans doute donner des résultats brillants. Parce que, si j'ai toujours bien compris, ceux qui ne veulent pas "accepter ces gains de productivité", on va leur diminuer le salaire, n'est-il pas ?

On va donc, forcément, aller vers le conflit social. Et cette fois, ce ne seront pas les chemises qui vont voler (pardon) mais l'entreprise qui, elle va véritablement… voler en éclats.

Quant à ceux qui accepteront (et pour beaucoup qui ont déjà accepté), par la faute d'irréductibles stupides, vont se retrouver cloués au sol ?

Quant à ces dirigeants qui brillent par leur incompétence, peut-être serait-il aussi temps de leur faire comprendre que le passé, la gloire et le reste ne sont que vieux souvenirs issus d'un autre temps.

Et que, malgré l'actionnariat étatique, réduit à sa plus simple expression, il serait quand même temps d'affronter le monde du transport aérien avec une autre vision, une autre stratégie.

Demandez par exemple à Monsieur Clark, le patron d'Emirates, en place depuis la création de la compagnie, s'il n'avait pas déjà anticipé l'avenir du transport aérien.

Et que le fait d'être une compagnie du Moyen-Orient ne change rien à rien… Faut simplement un peu de vision et d'anticipation.

En d'autres temps, Air France avait non seulement les moyens mais les hommes pour réussir. Air France a, depuis longtemps, dilapidé ses moyens… et est en train de perdre ses hommes.

Il est temps, maintenant que tout ceci s'arrête.

Et pour reprendre, grâce à un de mes lecteurs assidus, cette maxime célèbre de ce bon vieux Lao Tseu, "celui qui ne pète pas fini par exploser" (pardon, je n'arrive pas à retrouver la citation exacte, mais c'est dans le style).

Ben, pour Air France, va falloir péter un bon coup, une fois pour toutes !

Lu 4120 fois

Notez


1.Posté par Christophe le 27/10/2015 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous vous demandez comment les concurrents d'Air France ont fait ? Et bien British Airways a créé une nouvelle catégorie de contrats de travail pour certains membres du personnel commercial avec des conditions de travail et des rémunérations différentes. Cela ressemble fort à ce que souhaite mettre en place Air France, non ?
Cela fait 5 ans que ça dure et cela fonctionne a priori très bien. Alors si chez AF cela ne peut pas marcher, cela ne sera pas forcément la faute de la direction...

2.Posté par rikobdx le 27/10/2015 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout a fait d accord c est du grand n importe quoi et y a pas meilleur methode pour aller vers la greve j ai deja dit tres souvent ici qu air france est dirige a la petite semaine par des amateurs sa se confirme
vouloir appliquer les methodes d outre manche ne fonctionnera jamais dans un pays comme le notre

3.Posté par Pascal le 27/10/2015 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Et que le fait d'être une compagnie du Moyen-Orient ne change rien à rien… Faut simplement un peu de vision et d'anticipation." : si, justement, cela change beaucoup comme par exemple un puits sans fond de pétrodollars, seulement des CDD de 3 ans, etc, etc.... vision d'un monde où 0.3% des nantis détiennent 60% des richesses, et anticipation... de quoi au fait?

4.Posté par phosphore aide-mémoire le 02/12/2015 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"QUI NE PETE PAS EST VOUE A L'EXPLOSION" (voir lien article ci-dessous)

1.Posté par St Thomas Taquin le 14/10/2015 04:57 | Alerter
Cher Dom, vu que vous semblez apprécier à sa juste valeur le Sage Lao Tseu :

"Quand on a réglé un grand différent, il reste toujours quelques griefs, et la paix ne peut être rétablie que par la bonté".

Mais y'a aussi un peu moins classe :

"Qui ne pète pas est voué à l'explosion" !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com