TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Air France, je suis contre... tout contre !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 2 Mars 2015

Décidément, cette pauvre Air France a bien du mal avec ses passagers "politiques". Après Jack Lang, celui qui intervient partout dès qu'il y a une caméra en face de lui, c'est Bruno le Maire, ex-ministre de l'Agriculture qui n'a pas apprécié un certain long, très long vol entre New York et Paris.



Très franchement, je trouve un peu dommage que ces politiques, qui ont durant fort longtemps considérés Air France comme leur propriété pleine et entière, n'aient pas parfois un peu plus de retenue - Photo AF Virginie Valdois
Très franchement, je trouve un peu dommage que ces politiques, qui ont durant fort longtemps considérés Air France comme leur propriété pleine et entière, n'aient pas parfois un peu plus de retenue - Photo AF Virginie Valdois
C'était dimanche dernier.

A New York, la neige tombait telle la vérole sur le bas clergé, à tel point que bon nombre d'aéroplanes ont dû attendre leur "dégivrage" avant de décoller.

C'était notamment le cas du bel Airbus A380 d'Air France…

Il aura attendu près de six heures avant de quitter la Big Apple pour tenter de rallier Paris.

Seulement voilà, le Commandant de bord, conformément au règlement en vigueur, n'a pas voulu rallier directement Paris, par crainte de dépasser le temps de vol autorisé.

Il a donc posé son appareil à Manchester, un aéroport grand-breton pas vraiment adapté un géant de l'air.

Et il aura fallu encore un certain nombre d'heures d'attentes aux passagers avant d'être recueillis par trois appareils d'Air France et enfin transportés en France. Le voyage aura pris environ 25 heures !

Monsieur Le Maire était furieux.

Il l'a fait savoir, comme Jack Lang en son temps, mais lui c'était un problème de bouffe dans l'avion, à Alexandre de Juniac. Lui reprochant surtout "la désinvolture totale (…) dont l'équipage a fait preuve de bout en bout de ce vol".

La Case de l'Oncle Dom : Air France, je suis contre... tout contre !
Et paf !

Si j'en crois les autres passagers, il est vrai que, selon certains témoignages, les "annonces" n'ont pas été très explicites… et que le fait de se dérouter sur un aéroport peu adapté à l'accueil d'un A380 est peut-être contestable...

Mais, parfois, les circonstances font qu'il n'y a trop le choix et que la sécurité passe avant tout.

Très franchement, je trouve un peu dommage que ces politiques, qui ont durant fort longtemps considéré Air France comme leur propriété pleine et entière, taillable et corvéable à merci, n'aient pas parfois un peu plus de retenue.

Pour tout vous dire, venant de la part de Bruno Le Maire, je trouve même que ça fait un peu désordre.

Déjà, Lang et son plateau repas qui ne correspondait pas à son standing, c'était plus que limite. Là, c'est quasi irresponsable.

Bien sûr que prendre 25 heures pour rallier New York à Paris, c'est long.

Evidemment, que la tempête de neige se soit abattue à New York à ce moment-là, si l'on pouvait la prévoir, on ne pouvait quand même pas faire décoller les avions sans prendre quelques précautions de sécurité.

Les pilotes sont accusés de ne pas avoir voulu effectuer plus que le temps de vol, stipulé clairement dans toutes les directives internationales.

Eh bien, moi qui ne suis pas forcément objectif, si j'avais été passager, j'aurais apprécié que ma sécurité prévale sur le temps de vol.

S'il y a des règles, il est d'usage de les respecter. Même si parfois, elles peuvent paraître obsolètes.

Il est aussi vrai que les aéroplanes de nouvelle génération ne sont sûrement pas aussi "contraignants" que leurs glorieux ancêtres… Sûrement.

Mais supposons qu'il y ait eu le moindre incident et que l'on conclue à la responsabilité d'Air France. Non seulement monsieur Le Maire ne serait plus là pour écrire à Juniac, mais en plus c'en serait totalement fini de la compagnie… et des quelques 400 personnes qui voyageaient à bord ce jour-là.

De plus, si je puis me permettre, le Commandant de bord et tout son équipage ne sont pas non plus arrivés plus tôt chez eux.

Et même s'ils n'ont pas très bien communiqué, ce qui est possible, tout le monde est encore vivant.

Et basta pour ces politiques qui se croient au-dessus des lois ! On ne désinvolte pas avec la sécurité.

Ainsi soit-il !

Lu 3707 fois

Notez


1.Posté par ericbdx le 03/03/2015 04:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
manchester pas adapte pour l a380 d air france alors qu emirates y pose le sien tout les jours tres drole!!!!

2.Posté par Laurent Corso le 03/03/2015 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement Monsieur Gobert MAN n'est pas un aéroport qui peut recevoir l'A380...

Enfin pas pour tout le monde alors...
EK018 MAN-DXB A380-800 Départ 13h20
EK020 MAN-DXB A380-800 départ 20h25

Donc 2 vols en A380-800 par jour avec Emirates
CQFD

3.Posté par PAT44 le 03/03/2015 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petite question à Mr Le Maire : a t-il payé son billet personnellement ou celui-ci fait partie des billet qui lui sont attribués gracieusement par le contribuable ?

4.Posté par Ponset le 03/03/2015 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
beaucoup d'approximations dans cet édito. Ce que les passagers reprochent à Air France c'est avant tout d'avoir pris la décision de faire décoller l'appareil en sachant que le timing était "juste" et que la probabilité d'être confronté au dépassement du temps de travail était élevée. Mr Le Maire a profité de son statut de personnalité publique pour dénoncer le manque d'organisation et d'anticipation et c'est une bonne chose..Ça n'a strictement rien à voir avec les caprices de Jack Lang. Et pour ce qui est du risque d'accident vous devriez savoir Monsieur Gobert que le temps de travail est calculé avec une certaine marge et que ce ne sont pas 20 mn supplémentaires de vol en pilotage automatique qui aurairent mis en péril la vie des passagers

5.Posté par MIGAY le 03/03/2015 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pourquoi l'avion d'air france a t il décollé si ce n'était pour arriver à paris,il aurait été plus facile de faire attendre les passagers dans un hotel de new york que de faire venir 3 avions à manchester
quant aux repas,je ne prends plus air france depuis que mon plateau repas avait été mis juste avant le départ sur les sièges!!!oui sur le siéges,bien sur pas en 1 ére classe!!!

6.Posté par dydykartman le 03/03/2015 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Mr Ponset et MIGAY les donneurs de leçon qui auraient été les 1er à critiquer Air France si l'avion avait fait une sortie de piste à Paris et critiquer le choix de la rentabilité sur la sécurité.
Pensez vous qu'Air France ai gagner quelque chose sur ce vol? Rien du tout, Air France a même perdu un sacré paquet de fric pour l’affrètement.
Vous dites que tout se joue à 20mn mais pensez vous réelement qu'un pilote d'un NY - Paris sache à quel heure il va atterrir? Il y a un vent contraire en haute altitude entre NY et Paris qui fait ralentir l'avion.
Donc je pense que le calcul du pilote aurait pu passer et si cela avait été le cas personne ne serait venu le félicité. Là ça n'a pas marché et bien c'est pas grave, tout le monde est arrivé sain et sauf.

7.Posté par CREW le 03/03/2015 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, la sécurité avant tout. Point barre.

Et si Mr Le Maire, avec ses billets payés par les contribuables n'est pas heureux, qu'il aille à New York en bateau.

Ras le bol de ces politicards qui se croient au dessus de tout.
.

8.Posté par MIGAY le 03/03/2015 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A a dydykartman : relisez ce que j'ai écrit,je n'ai jamais dit qu'il fallait que l'avion continue sur paris,mais j'ai dit que l'avion n'aurait pas du décoller de new york!!!et qu'il était mieux certainement d'offrir une nuit d'hôtel aux passagers que de faire venir 3 avions si vraiment les 6 heures de retard se jouent à 20 minutes à l'arrivée,je ne suis pas spécialiste

9.Posté par Sores le 03/03/2015 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chacun d'entre nous analyse la réaction de Bruno LEMAIRE selon son propre ressenti.
Et je n'ai pas la même lecture que celle de Dominique GOBERT.
Son courrier ne critique pas les décisions liées à la sécurité prises par les PNT, il ne conteste pas non plus les différents aléas climatiques et techniques qui ont perturbé le vol : Neige et dégivrage au départ (+ 6h), ordres de route des contrôleurs américains (+30 mn), atterrissage à Manchester, défaut de pressurisation d'une porte, re-routage sur 3 aéronefs (+6h).
Il critique l'absence d'information et d'assistance de la compagnie et/ou de son personnel et des UM "abandonnés" à MAN. Bref, de la désinvolture, comme à la SNCF lors de chaque incident...
L'échos dont bénéficie le courrier d'une personnalité permet ainsi de faire connaitre l'évènement au grand public et amènera peut être les compagnies à mettre en place des procédures de meilleure réactivité commerciale.
Si seulement une personnalité "râleuse" pouvait se trouver à bord de chaque vol Air France que j'emprunte !

10.Posté par CREW le 03/03/2015 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de tirer à boulets rouges sur la compagnie, comme le font ici quelques lecteurs, encore faut-il avoir tous les éléments.

Air France avait bien prévu de dépêcher un équipage A380, sauf qu'un problème technique sur l'avion en provenance de NYC a empêché tout départ.

Regardez le site pnc-contact. Il fait son mea culpa sur le traitement de l'affaire :

"Quelques jours plus tard, de nouvelles informations nous obligent à revenir sur cet évènement. Concernant le déroutement, il n’y a rien à redire à la compagnie qui, comme nous l’expliquions, n’a fait qu’appliquer la réglementation.

En effet, Air France demande à ses pilotes de ne pas continuer un vol qui dépasserait les limites réglementaires, sauf en cas d’urgence. Lorsque l’appareil s’est posé à Manchester, il ne restait que 15 minutes avant la limite et il est évident que le vol sur Charles de Gaulle ne pouvait pas être poursuivi sans enfreindre la réglementation.

Par ailleurs, contrairement à ce qui avait été dit (et repris sur notre site), AIR FRANCE AVAIT BIEN ANTICIPE LE REACHEMINEMENT DE SES PASSAGERS EN DEPECHANT A MANCHESTER UN EQUIPAGE A380 pour poursuivre le vol vers Charles de Gaulle dans les meilleurs délais.

Mais lors du départ, un problème technique serait apparu en dernière minute sur une porte de l’appareil, rendant impossible la poursuite du vol.
La compagnie a alors mobilisé le plus rapidement possible les hôtesses et stewards et les pilotes de 3 appareils moyen-courrier pour acheminer ses passagers à leur destination finale.

Malheureusement, ce délai s’est ajouté aux 6 heures de retard dues à la neige de New-York JFK et au changement d’équipage, faisant entrer ce vol dans la polémique… Sans doute que la présence d’un ministre n’a rien arrangé !"

Lu sur : pnc-contact

11.Posté par Stephan J. le 03/03/2015 22:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et une fois de plus, lorsqu''il s''agit d''une entreprise francaise, les chiens ne manquent pas pour critiquer et piétiner. Mais qui se demande combien de vols par jour, par semaine, par mois, cette compagnie affrete-t-elle correctement ? Personne ?

12.Posté par Pascal le 05/03/2015 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que cet ex ministre désobligeant se pose, pour une fois, les bonnes questions!
En effet: comment est ce possible que, dans un des aéroports les plus grands du monde, dans le pays le plus riche du monde, dans une ville qui connait des tempêtes de neige récurentes chaque hiver, un avion doit attendre 6 heures pour un dégivrage?!?
Mais cet ex ministre désobligeant a t il seulement le courage de poser les bonnes questions....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com