TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Air France... tout est pardonné !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 15 Janvier 2016

Finalement, tout ceci n'était que spectacle et grand guignol. Air France renait. Non seulement, la compagnie va engranger des résultats positifs, mais en plus, on oublie la chemise ! Tout est pardonné, on va même engager…



Alors qu'il y a quelques semaines à peine, on prévoyait des licenciements, il est fortement question de procéder à des embauches dès l'année prochaine... DR : Air France / Virginie Valdois
Alors qu'il y a quelques semaines à peine, on prévoyait des licenciements, il est fortement question de procéder à des embauches dès l'année prochaine... DR : Air France / Virginie Valdois
Il y a à peine quelques mois, les plus grands experts prédisaient la mort de notre compagnie à nous qu'on a en France...

Et voilà qu'Air France, telle la Phénix (ben oui, monsieur Phénix pouvait avoir une épouse, non ?), renaît de ses cendres !

Ben évidemment, c'est une bonne nouvelle.

Et donc, fini le plan (on en est à B je crois), place au suivant, baptisé judicieusement par mon confrère de la Tribune "A+".

Ce devait être surement très joyeux, ce Comité d'Entreprise Extra tenu vendredi 15 janvier 2016. Les syndicats, particulièrement les pilotes ont dû boire du petit lait (beurk, mais faux choisir boire ou conduire).

Plus de réduction de personnel, si ce n'est un plan de départs volontaires, plus de réduction de flotte, rien que du bon et du solide. Si tout va bien, Air France va même se fendre d'achats de nouveaux aéroplanes dans les toutes prochaines années.

Ce pauvre dernier Boeing 747 n'a pas eu de pot… On l'a sorti avant les bonnes nouvelles (non, juste un clin d'œil à cet avion incomparable).

Et c'est pas tout. Cette année, la compagnie devrait verser des primes de participation et d'intéressement au titre de l'année 2015.

Eh oui, quand je vous dis que tout est pardonné, y compris les effets à 400 briques de la grève des pilotes de l'année dernière…

Et c'est pas fini. Alors qu'il y a quelques semaines à peine, on prévoyait des licenciements, il est fortement question de procéder à des embauches dès l'année prochaine…

Faudra toutefois que les pilotes soient un peu aimables et acceptent de participer dans un esprit constructif et quasi amical à des négociations futures qui porteraient sur leur productivité, l'avancement de leur carrière, ainsi que du problème Transavia qu'il conviendra de développer.

A ce sujet d'ailleurs, un lecteur particulièrement assidu me faisait remarquer et je le cite : "Petite règle de 3 à l'usage des comptables de Transavia : si en transportant
4,3 millions de passagers correspondant à 83 % de remplissage la compagnie perd 40 millions d''euros combien perdrait-elle si elle arrive comme elle le souhaite à 100% de remplissage ? Étonnant ! Non ?"


Oui, nos lecteurs sont étonnants !

Comme cette compagnie d'ailleurs que l'on ne peut s'empêcher de maudire mais qui reste tellement attachante.

Même si, comme l'indiquaient ses dirigeants, ce retour aux bons résultats est dû à "un bel été et la chute des cours du pétrole" !

Comme quoi la compagnie aime tellement ses clients qu'elle continue à leur appliquer cette fameuse taxe YQ, laquelle, comme chacun le sait, correspond à la surcharge carburant d'il y a… Rappelez-moi depuis quand le pétrole est en chute libre ?

Maintenant, ce n'est pas encore tout à fait gagné. Les pilotes qui sont quasi officiellement les dirigeants de l'entreprise vont-ils quand même faire quelques "efforts" et accepter de participer à la stratégie commune, notamment en termes de productivité ?

Vont-ils faire, comme leurs potes des autres compagnies, un poil plus d'heures sans un supplément de monnaie ?

Allez, on parie qu'ils vont enfin se montrer grands saigneurs… Non pardon, ça c'est déjà fait, je voulais dire seigneurs !

Lu 1745 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com