TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Air France vivra... mais ce sera dur !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 8 Janvier 2016

Un petit moment sympa, même si on savait d'emblée "qu'il n'y aurait pas de questions"… et donc forcément pas de réponses. Les vœux d'Air France à la presse ne seront donc pas pieux, même si on a partagé la galette… des roas !



Alexandre de Juniac et Frédéric Gagey semblaient en pleine forme, durant cette réunion conviviale, "une bande de copains avec qui on boit un coup" et puis…  Rien. - DR : D.G.
Alexandre de Juniac et Frédéric Gagey semblaient en pleine forme, durant cette réunion conviviale, "une bande de copains avec qui on boit un coup" et puis… Rien. - DR : D.G.
Piètre entrée en matière, je vous l'accorde, mais qui traduisait bien cette traditionnelle présentation des vœux de la part de Frédéric Gagey et Alexandre de Juniac.

Ouf, on sort enfin de cette année 2015, laquelle ne devrait pas être une si mauvaise année que ça, puisque le groupe Air France KLM devrait (enfin ?) dégager un résultat d'exploitation positif…

Résultat d'exploitation ne signifiant pas bénef, que l'on soit quand même assez clair. Mais bon, on dit que "ça va mieux" et c'est tant mieux.

Petit à petit, on rattrape le retard, on reprend un peu du poil de la bête. On a enfin compris chez Air France, que le monde du transport avait changé et que le service était au cœur du business.

Que le client en voulait pour son fric, ce qu'on fort bien compris les compagnies concurrentes, surtout celles venues de l'Orient lointain et mystérieux.

A tous points de vues, y compris les subsides, mais c'est un autre problème qu'il n'était pas de bon ton d'aborder en cette période de vœux.

Alexandre de Juniac et Frédéric Gagey semblaient en pleine forme, durant cette réunion conviviale, "une bande de copains avec qui on boit un coup" et puis…

Rien.

Bien sûr, on a esquissé quelques remarques sur le caractère social qui affecte l'entreprise. Cette foutue manie qu'ont les syndicats à vouloir diriger cette compagnie au nom de vieilles conceptions datant des débuts du siècle dernier.

Rien de plus, les négociations battant leur plein et puis, comme l'annonçait Alexandre de Juniac en ouverture de cette "galette", "on ne pose pas de questions et on ne répond pas".

Dommage aussi ne pas avoir parlé de Hop! (Hop, hourra, désolé, je peux pas m'empêcher). Côté social pourtant, ça devrait quand même interpeller un peu.

Mais il parait que tout va bien et que l'on devrait y arriver incessamment sous peu. La fusion suit son cours, comme le soulignent certaines rivières…

On remarque au passage que Lionel Guérin devait sans doute avoir un autre rendez-vous. Il n'était pas au découpage de la galette… Pas de fève, dommage !

Pudiquement, les deux dirigeants ne se sont pas trop étalés sur transavia, même si les affaires semblent quand même en bonne voie.

Mais, comme le souligne fort justement mon confrère de La Tribune, c'est quand même un sujet qui fâche… financièrement !

En fait, la véritable question est de savoir où veut aller Air France. Ou plutôt, savoir comment affirmer une position qu'elle détient (peut-être sans le savoir) et s'installer enfin.

Après avoir combattu les low cost (parce que les Gourgeon et compagnies n'ont rien vu venir), tenté de faire des croche-pattes aux pétrolières, essayé de chinoiser avec quelques improbables, reste encore le marché africain.

Une vraie manne, délaissée durant un certain temps et reprise maintenant. Corsair, ou du moins son Président exfiltré à l'insu de son plein gré par un Gourgeon fripon, aura peut-être été le détonateur de cette réaction.

Faut dire que l'Afrique finira bien par, un jour, se sortir de sa torpeur parfaitement orchestrée par le monde occidental.

Air France, et ce serait tout à sa gloire, pourrait participer à cette renaissance… juste après la sienne !

Et on y croit, en cette brillante année 2016 !

Lu 1865 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com