TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Fram, les restes sont aussi bons à manger…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 21 Décembre 2015

Décidément, la nature a horreur du vide. Enfin, la nature, c'est un bien grand mot, bien qu'il soit tout à fait naturel, dans le monde des affaires, de se jeter sur les restes d'une entreprise défaillie… et de rogner l'os quasi jusqu'à la moelle!



Les grands (et gros) prédateurs industriels sont en effet depuis longtemps à l'affut et n'auront pas hésité un quart de seconde avant de se jeter sur les dépouilles - © FikMik - Fotolia.com
Les grands (et gros) prédateurs industriels sont en effet depuis longtemps à l'affut et n'auront pas hésité un quart de seconde avant de se jeter sur les dépouilles - © FikMik - Fotolia.com
Fram, on le sait maintenant, après une énorme période de turbulences, est dorénavant sur une nouvelle voie. Promovac/Karavel va désormais tenter de conduire le voyagiste vers un nouveau destin et le pousser du bon côté de la Force.

Pas facile néanmoins, d'autant que la période "d'attente" traversée par le TO durant ces quelques mois a laissé un vide important dans le monde du tour-operating français.

Un vide qui sera rapidement comblé, d'autant que chacaux (si laisse, c'est mieux) et hyènes se jettent sur le cadavre comme la vérole s'abat sur le bas clergé.

Karavel/Promovac, qui a emporté le plus gros morceau, après une lutte impitoyable, va devoir maintenant faire son entrée dans un monde qu'il connait plus ou moins bien, et tenter de garder ce qui a fait la force de l'entreprise toulousaine ces quelques dernières décennies.

Les grands (et gros) prédateurs industriels sont en effet depuis longtemps à l'affut et n'auront pas hésité un quart de seconde avant de se jeter sur les dépouilles.

TUI, de plus en plus en plus mordant, a immédiatement positionné un aéroplane sur l'aéroport de Toulouse. Pas pour rigoler, mais bien pour s'emparer vite fait bien fait de la clientèle abandonnée par Fram.

D'autant que le produit, particulièrement Framissima était bon, TUI France n'a pas attendu la chute, ni même la reprise. Sans vouloir en dévoiler beaucoup, le Basque Bondissant qui préside aux destinées de TUI France, est en phase de négociations très avancées avec plusieurs établissements labellisés Framissima.

D'ores et déjà, Marmara mettra son logo sur d'anciens établissements Fram en Croatie, à Rhodes et en Sicile… En attendant mieux.

On peut même envisager que le Framissima du Sénégal, compte tenu du développement de Corsair (autre filiale de TUI) vers ce pays, passe aussi sous sa coupe.

TUI France n'est pas le seul sur le coup. Y'a des copains à lui, genre Russes, Germains, Grands Betons à l'affut des moindres cadavres disponibles...

Transat France s'active aussi et vient de reprendre quelques contrats "Fram", notamment en Sardaigne et le Crêt à Morzine, lesquels deviendront Lookéa à l'été 2016 !

Et Thomas Cook, alors, me demanderez-vous, sachant lorsque l'un des trois "gros" fait quelque chose, il est immédiatement suivi par les deux autres ?

Apparemment, un tout petit peu de retard, mais qui devrait être, par l'odeur alléché, vite rattrapé. Si j'en crois les récentes déclarations de Nicolas Delord, son patron en France, ce serait plutôt du côté des Ambassades Fram que TC se jetterait…

Parce que, diable et damned et caramba pour faire bonne mesure, va falloir quand même les trouver les 150 franchisés du réseau Thomas Cook "à court terme" !

D'autant que Thomas Cook vient enfin de confirmer le transfert de Bruno Abenin, (sacré "entourloupeur", ceci dit entre parenthèse, qui m'a bien enfumé), ex-responsable de l'animation des Ambassades chez Fram, chez Thomas cook Jet tours… Ah le monde du tourisme est décidément petit…

En revanche, je ne sais pas si le contrat de Thomas Cook va séduire les franchisés (ou ex) Fram, eux qui étaient habitués à de joyeux accords…

Quant à Promovac/Karavel, finalement c'est pas une mauvaise affaire : on garde le gras et pour le reste, les "nettoyeurs" vont bien faire le boulot.

Travail d'équipe, en quelque sorte…

Lu 2493 fois

Tags : Fram, Thomas Cook, TUI
Notez


1.Posté par Je suis ta mère le 22/12/2015 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le client, ce dont il se souvient, c'est de la marque…
Le réseau, il ne connaît pas.
L'ex-labellisé, il s'en fiche.
Les têtes de pipes, il n'y a qu'elles pour avoir tant d'arrogance et se prétendre au centre de tout.

Le client veut du concept rassurant, des vacances à vivre clés en main.
Ça, c'est Fram, même si quelques vautours veulent amocher la vieille renaissante.
Ils vont être nombreux à vouloir faire du Fram, sous prétexte qu'ils ont mangé à tous les râteliers de la vieille, et qu'ils se souviennent comme c'était bon, un râtelier si copieux ! Mais le gras ne leur a pas donné d'idée créative, juste du ronron... S'ils avaient été créatifs, du temps où ils s'empiffraient, ça se saurait.
Fram, la marque, est un archétype fondateur du voyage.
Alors, les imitateurs peuvent s'accrocher, ils se casseront le nez.
Fram, la marque, appartient au futur, et à ceux qui le feront.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com