TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Pavillon français, à qui perd... gagne !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 21 Juin 2016

Air Med a vécu. Paix à son âme, mais il restait l'héritage que dans sa grande intelligence et sa compétence extraordinaire, la DGAC (encore un machin) a attribué au mépris des rares compagnies aériennes qui portent encore le pavillon français !



La défense du pavillon français mis à mal par les choix de la DGAC qui a atPourquoi XL Airways, compagnie tricolore n'a pas obtenu les droits de trafic entre Paris et Israël, se demande l'Oncle Dom ? Et le pavillon français dans tout ça ? - Photo © VRD Fotolia.com
La défense du pavillon français mis à mal par les choix de la DGAC qui a atPourquoi XL Airways, compagnie tricolore n'a pas obtenu les droits de trafic entre Paris et Israël, se demande l'Oncle Dom ? Et le pavillon français dans tout ça ? - Photo © VRD Fotolia.com
Et comme d'habitude, lorsqu'une compagnie française qui se bat pour assurer la présence du pavillon français, continuer à vivre et à faire vivre ses salariés, elle est une nouvelle fois trahie par ceux qui devraient au contraire soutenir les sociétés françaises.

C'est ainsi en France... et c'est bien dommage.

Je parle bien évidemment des droits de trafic entre la France et Israël.

Des droits qui représentent une rentabilité certaine, mais qui devaient surement représenter beaucoup "trop" pour que la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) les accorde à une petite compagnie, française, de second ordre.

Transavia, Vueling et XL Airways avaient postulé pour ce marché. Les deux premières l'ont obtenu, XL Airways s'est faite envoyée bouler comme une malpropre.

Au prétexte, extrêmement douteux de proposer des fréquences saisonnières, tandis que ses concurrents étaient plus "linéaires".

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Que transavia ait obtenu le droit d'assurer la liaison entre Paris et Tel Aviv n'est pas vraiment une surprise. DGAC et Air France, dont transavia est une filiale "low cost" qui n'a encore jusque là jamais gagné d'argent, ont toujours volés "la main dans la main" !

Et je comprends et défends la position de L. Magnin, patron de XL qui, non seulement présentait un projet cohérent qui lui permettait d'assurer une liaison régulière répondant à la demande, mais aussi d'assurer sa propre rentabilité.

Il est vrai qu'en France, c'est quasiment une règle de la part des pouvoirs publics de décourager les entrepreneurs qui contribuent à son économie.

Le plus rageant, alors que les instances publiques encouragent le consommateur à "consommer français", ce soit une compagnie étrangère, certes très honorable, qui ait remporté la mise.

Vueling, membre du groupe IAG et gros concurrent du pavillon français a été choisie et je n'ai pas honte de le dire : "c'est profondément dégueulasse de la part de notre belle administration française" !

Cependant, XL Airways a obtenu (et ce n'est pas un hasard), les droits de trafic au départ de plusieurs grandes villes françaises à destination du Sénégal, plus précisément de Dakar.

Une destination que complète Corsair au départ de Paris... au grand dam d'Air France, pour qui et depuis des lustres (drôle d'expression) considère l'Afrique comme "chasse gardée".

Encore une fois, et malgré les dénégations sans grande vigueur de Laurent Magnin, je ne suis pas sûr qu'à très moyen terme, on se dirige vers un "rapprochement" entre Corsair et XL Airways.

Corsair dispose des avions que n'a pas XL, les deux compagnies cultivent ce même esprit d'entreprise (même si les pilotes de l'une et de l'autre peuvent poser quelques problèmes en termes de conditions sociales).

Économiquement, et pour le maintien du pavillon français qui n'est pas le seul apanage d'Air France, il ne fait aucun doute : ce serait une très belle et bonne chose.

Pour une fois, ce serait même intelligent...

Lu 2023 fois

Notez


1.Posté par David Sprecher le 21/06/2016 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Dominique, XL Airways pourrait postuler pour des slots vers le tout nouvel Aéroport de Eilat Ramon International qui sera bientôt ouvert. Ne pas oublier que Ryanair l'utilisera pour ses vols de plus en plus nombreux vers l'Europe !

2.Posté par Jacky Tchaé le 21/06/2016 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Dominique,
On comprend tous que certaines décisions sont surprenantes et peuvent laisser un goût amer. On connait tous votre amitié pour XL Airways. On accepte tous ici, que vous êtes l'éditorialiste censé de provoquer la polémique.
Mais encore une fois, un journaliste se doit d'être objectif et impartial. Or, en lisant vos derniers articles, on a l'impression que vous êtes un homme-sandwich au service d'XL Airways et que vous n'avez pas encore fini de rembourser (en publicité, je m'entends) le vol A/R Paris-Los Angeles qu'XL Airways vous a payé.
Au plaisir de vous relire,

Jacky Tchaé

3.Posté par Dominique Goberr le 21/06/2016 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A machin: je ne suis pas à vendre et celui qui m'achèterai ferait une très mauvaise affaire. Votre commentaire est minable!

4.Posté par Karine le 21/06/2016 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trop fort ce Jacky
il a réussi à provoquer la polémique et monsieur Gobert est tombé dans le panneau
ça m'a mise de bonne humeur pour la journée

Merciiiiiiiiiiii

5.Posté par Christian Jean le 21/06/2016 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
."Posté par Dominique Goberr le 21/06/2016 12:52 |
A machin: je ne suis pas à vendre et celui qui m'achèterai ferait une très mauvaise affaire."


Bonsoir M. Gobert,
S'il est vrai que vous avez parfois des "réactions" très épidermiques,tout de même, cette remarque n'est pas très flatteuse pour votre employeur.

6.Posté par Mado Lyne le 22/06/2016 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On frôle les sommets de la courtoisie et de l'ouverture d'esprit. M. Gobert fait une pub, pardon, écrit un article à la gloire de son ami; un lecteur relève le ton subjectif et M Gobert en place de se remettre en cause, il traite ses observations de "minables". Je pensais qu'ici ce n'était pas une cour de maternelle et les échanges étaient plus ouvertes . M Gobert s'est fait prendre la main dans le sac et il n'aime pas qu'on lui fasse remarquer et il le fait savoir.

7.Posté par westar le 22/06/2016 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Dominique Gobert a bien raison. Comment expliquez vous que Vueling, filiale espagnole de la très british IAG, puisse assurer des vols point à point entre paris et tel aviv ?

Il y a des gens pour trouver cela normal ? Belle preuve de patriotisme industriel Jacky Tchae......


Finalement, sur ce point, Dominique Gobert est le Thierry Roland du tourisme francais : ca fait du bien , de temps en temps, d'entendre parler parler de nationalisme economique....pardonnez moi, le mot nationaliste est tabou....parlons de patriotisme : Mr DGAC , vous etes un s... !!!

je prefere voir des compagnies Francaises ou Israeliennes assurer ces vols, .....et surtout pas une compagnie, qui n est pas basé dans un de ces 2 pays.

8.Posté par Jacky Tchaé le 23/06/2016 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Westar,
Comment expliquez-vous que Norvegian Airlines assure des liaisons hebdomadaires depuis Paris vers Boston, Marrakech, Lisbonne, Londres Madrid, Tel Aviv, San Francisco, Barcelone.... la liste serait trop longue.
Il en est de même avec au moins une bone douzaine de compagnies qui utilisent les aéroports parisiens pour transporter leurs passagers vers des destinations exotiques. Sans parlers des myriades des opérateurs de services étrangers qui servent les agences françaises chaque jour.
Sans tous ces entreprises de l'ombre, les billets d'avion seraient 2 fois plus chers, le nombre de voyageurs 2 fois moins nombreux, Airbus vendrait 2 fois moins d'avions aux compagnies low cost et il emploierait 10 fois moins de monde. Tiens, d'ailleurs !: pourquoi les compagnies indiennes et indonésiennes devraient acheter de l'Airbus, puisque de toute manière sont des compagnies régionales et n'atterrissent jamais en France. Si on suivait votre logique et on irait jusqu'au bout, on assisterait à des situations invraisemblables.

Que ça nous plaise ou pas, ce n'est pas les pays du tiers monde qui sont venus nus chercher pour faire la mondialisation, mais bien les pays occidentaux qui sont allées fabriquer en Chine, au Taiwan, en Indonésie, leur saloper leur environnement, réinventer l'esclavagisme moderne pour leurs enfants et allant jusqu'à faire pétér des bombes nucléaires dans les atolls du Pacifique.

Donc si on choisi la mondialisation, on prend le menu complet avec les bons et les moins bons aspects. Ce n'est pas à la carte. C'est comme ça et il faut l'accepter. Que ça plaise à Mister Dom, XL Airways a existé avant l'attribution de ces slots et n'a pas attendu la décision de la DGAC pour construire son business-plan.

Mais le débat n'était pas là. Je voulais souligner la partie prise de Mister Gobert pour XL Airways. Je viens de relire son article et je pense que je ne me suis pas trompé dans mon impression de lire un publi-rédactionnel. Mais quand on est éditorialiste, on s'expose à ce genre de critique. Il faut prendre le bon et le moins bon. Ce n'est pas à la carte. C'est comme ça et il faut l'accepter. Que ça plaise ou pas.

Quant à Dominique Gobert, j'attends des excuses de sa part, car en me traitant de "machin" et en considérant mon commentaire de "minable" il a franchi un seuil. Ce qui est difficilement acceptable

9.Posté par westar le 26/06/2016 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Jacky


la mondialisation a toujours existé. nous avons toujours echangé avec nos voisins, proches ou plus lointain. Mais la, on ne parle plus de mondialisation, mais de sauvagerie pure et simple : le mondialisme.

vendons un maximum a l etranger, et protegeons nos marchés : c est ce que fait le Japon ou la Corée, suivant leurs interet nationaux

Oui , il me gène terriblement que nos marchés soient foutu en l'air , au profit du marché dérégulé, ce qui veut dire sauvage. C'est le role de l'etat de proteger son peuple et ses marchés, pas de les donner en pature aux interets economiques les plus pervers

ce n est pas parce que AIRBUS vends des avions an masse a Emirates, que la DGAC se doit d'accepter de donner la mort au pavillon national.


reflechissez bien Mr Tchae, preferez donner du boulot a vos enfants, plutot que de donner du boulot aux norvegiens ou au Irlandais, malgré tout le respect que j ai pour ces pays.

10.Posté par Jacky Tchaé le 28/06/2016 01:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Westar,
J'ai 30 piges et je vis un cauchemar réveillé:
- les politiques d'il y a 30 ans qui se sont battus pour la liberisation des marchés, n'en veulent plus de cette Europe qu'ils ont mis tant d'années à construire. Et maintenant qu'ils se sont aperçus que ça va pas, ils nous la laissent sur les bras et à nous de se débrouiller à réparer leurs erreurs.
- les intellos soixante-huitards qui disaient qu'il est interdit d'interdire", trouvent aujourd'hui que les djeuns manquent de respect à leurs aînées à tel point qu'ils regrettent la fin de l'armée obligatoire.
- les économistes des années 70 on claqué du fric tout au long des années 80 et ils nous ont laissé la note à payer
- les syndicalistes d'aujourd'hui d'hier ont eu les yeux plus gros que le ventre et ils ont négocié des accords qui ont emmenée leurs petits enfants du lycée directement au Pôle Emploi. Au passage, il faut dire que les syndicalistes d'aujourd'hui ne sont guère plus raisonnables.

Du coup, cher Westar, vous comprenez ma génération qui doit payer les ardoises de leurs aînés, réparer les erreurs des vieux syndicalistes et des politiques et reconstruire une société avec des nouvelles règles. Ma génération n'en veut plus des leçons de ses aînés. Nos repères s'appellent Amazon, Google, Facebook, Twitter, Deezer, Samsung, "last minute consuming", etc... On n'en veut plus des ENA, Polytechnique, Sénateurs, TF1 ou Radio France. Leurs repères nous ont emmené où nous sommes aujourd'hui et si on est là, c'est pas à nous qu'il faut s'en prendre, mais bien à ses parents ou ses grands parents.

Vous imaginez le désarroi des jeunes britanniques? Les générations de 50-60 et +, en votant massivement pour la sortie de l'Europe, ils ont condamné la jeunesse britannique en leur fermant la porte des formidables opportunités qui aurait pu se présenter à eux dans les années à venir. Vous imaginez seulement ce qu'il peut penser un jeune anglais à qui on lui dit : "Désolé petit, mais ton grand père a voté la sortie de l'Europe car il avait peur que les migrant viennent prendre le travail des anglais de souche. Ton grand père n'est plus concerné par ça parce qu'il est à la retraite, mais toi tu ne connaîtra jamais la richesse d'une Europe multiculturelle".

Don, cher Westar, vous voyez ? Si on est là, c'est pas à cause de nous, mais bien à cause des générations qui nous ont précédé et qui nous ont donné des leçons pendant des années.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com