TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Retraite de Russie ? Da... Gobert !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 20 Janvier 2016

Allez, juste pour faire remarquer aux froids pisseurs qu'un média touristique peut aussi causer d'autres choses, il se trouve que je viens d'effectuer un bref périple en Russie. Il y fait froid en hiver…



Pouchkine Tours, filiale du groupe Salaün Holidays, a emmené l'Oncle Dom entre Moscou et la région de Suzdal, l'Anneau d'Or - DR : mikolajn; Fotolia
Pouchkine Tours, filiale du groupe Salaün Holidays, a emmené l'Oncle Dom entre Moscou et la région de Suzdal, l'Anneau d'Or - DR : mikolajn; Fotolia
Il y fait même très froid. Il neige et, contrairement au Sultanat de Brunei, on y fête Noël, le Jour de l'an et même l’Épiphanie, qui se nomme ici la Théophanie.

C'est Pouchkine Tours, filiale du groupe Salaün Holidays, qui avait organisé cette conférence de presse (quatre jours, qui dit mieux ?) entre Moscou et la région de Suzdal, l'Anneau d'Or comme on dit là-bas.

Moi, vous me connaissez, par goût naturel, je préfère le soleil et la chaleur… et Poutine, c'est pas ma tasse de thé (chai en Russe).

Ben, faut quand même se rendre compte, ou du moins tenter d'imaginer qu'en Europe Occidentale, on a souvent des préjugés et que le tourisme devrait encore contribuer davantage à les gommer.

C'est même très étonnant, alors que Paris est à peine à 4 heures de vol de Moscou, que nous soyons si ignorants de la réalité.

Ces pays de l'Est sont surprenants, tant par leur réelle beauté que par l'authenticité de leurs habitants et la profonde ignorance que nous avons les uns des autres…

Naïvement, je pensais en me rendant à Moscou, capitale du plus grand pays du monde (par sa superficie), puis dans la campagne profonde du pays, que rien de ce qui nous affecte actuellement n'avait de réelles significations pour ses habitants.

Que la crise économique, c'était pour nous. Que nenni !

En Russie aussi, on la ressent cette crise et le Poutine que nous autres, bien-pensants, considérons comme un dictateur (ce qui n'est quand même pas loin de la réalité), est considéré par les citoyens comme un "sauveur", représentant enfin le nationalisme russe.

On l'aime, là-bas. Et qu'il fasse flinguer ses opposants sur un pont enjambant la Volga ne perturbe pas trop les esprits. Du moins d'une grosse majorité.

En revanche, la crise économique et les "tensions" qui existent entre l'Est et l'Ouest, toujours au plan économique, perturbent singulièrement l'esprit des habitants.

Lesquels, curieusement, semblent trouver un certain réconfort à se tourner vers la religion.

Etonnant, mais n'est-ce pas le seul lien qui existe entre les hommes lorsque l'on ne sait plus trop quoi faire ?

Même les nostalgiques de l'époque soviétique (il en reste beaucoup) se tournent de plus en plus vers les coupoles dorées des églises…

Nous ne le savions pas. Pas plus que ce pays possède une profonde envie de se faire découvrir par les "autres", ces touristes qui parfois hésitent à se rendre vers cette destination qui parle une langue bizarre…

Dans lequel (mais ça c'est pour lutter contre le froid) on boit pas mal !

C'est vrai que Michel Salaün, personnage atypique, haut en couleurs, aussi provocateur que peut l'être un Rial, affiche une véritable passion pour ce pays et, qu'en bon professionnel du tourisme, dérangeant pour certains, admiré par d'autres, il veut mettre à la grande affiche de sa production.

Avec une grande idée, pas nouvelle certes, mais que l'on devrait ne pas négliger : "Faire rencontrer le monde".

Et faire rencontrer le monde, c'est aussi accepter que le monde soit différent d'une région à une autre, c'est accepter que l'on puisse penser différemment et écouter (j'ai pas dit comprendre) les arguments des uns… et des autres !

Malgré le froid quasi polaire, c'est surtout ce que je retiendrai de cette conférence de presse, laquelle au passage, nous aura quand même largement conforté sur la santé d'un des principaux tour-opérateurs français.

Malgré la crise, malgré les fous furieux poilus, il dégage quand même un bénef net de net de 2 millions et des poussières.

Sans faire de bruit…

Ah, si, juste une dernière pour la route et qui revient à mon Tovaritch confrère Jean-François, lequel à une question que je lui posais, m'a benoîtement répondu, en Russe : "Da… Gobert" !

Lu 1470 fois

Notez


1.Posté par Pat44 le 20/01/2016 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je n'ai pas compris votre allusion au sultanat de Brunei

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com