TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Selectour Afat... le grand fiasco !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 8 Février 2016

C'était un conseil d'administration "très dur" chez Selectour Afat, tenu "extraordinairement" jeudi dernier. Plus de quatre heures pour finalement, décider… de repartir en arrière. Un fiasco total dont les responsables nient toute responsabilité ! Ballot, non ?



Dominique Beljanski, présidente de Selectour Afat a perdu son pari... - Photo JDL
Dominique Beljanski, présidente de Selectour Afat a perdu son pari... - Photo JDL
Ils restent tous les trois droits dans leurs bottes.

Pourtant, beaucoup d'adhérents et d'administrateurs ont réclamé leur tête.

Parce que, clairement, Dominique Beljanski, Didier Calas et Jean-Luc Dufrenne, ont ouvert une boite de Pandore qui mènera irrémédiablement à leur chute. Ce n'est pas le plus grave.

En revanche, ils ont dégoupillé une bombe à retardement qui va conduire à l'explosion d'un système, désormais obsolète.

Non, le trio n'a pas démissionné, arguant du principe démocratique (qui arrange parfois), estimant qu'ils avaient "été élus et que leur mission leur avait été attribuée à la majorité" !

Comme me le disait un adhérent, "à chacun son éthique" et les membres du réseau seront bien défendus !

La Case de l'Oncle Dom : Selectour Afat... le grand fiasco !
C'est pitoyable ! A travers toutes ces simagrées, il est quand même assez inquiétant de constater que ces personnages ont, non seulement, fait preuve d'une totale arrogance, d'un mépris incroyable vis-à-vis de leurs adhérents et de leurs fournisseurs, mais en plus ont dramatiquement démontré leur incompétence.

Et ce n'est pas faute d'avoir été mis en garde.

"Ils ont ouvert la boîte à gifles", commentait un participant à la sortie de ce conseil.

Effectivement, le trio a préféré conserver sa position, histoire de bénéficier encore durant quelques semaines des avantages que procure la fonction.

Ceci avant les prochaines élections de juin prochain…

Reste maintenant à tenter de rétablir un semblant d'ordre dans ce gigantesque pataquès.

C'est ce que vont tenter de faire ceux qui sont vraiment payés pour ça, le directeur général en tête, Laurent Maucort, et toute son équipe qui n'en peuvent plus d'assister, impuissants, au déclin d'un empire !

Ils ont d'ailleurs eu beaucoup de pot, parce que j'ai bien cru qu'à un moment, ils allaient servir de fusibles et sauter comme des malpropres.

Et dorénavant, ce sont eux qui vont prendre les rênes "techniques", tandis que les deux présidents de la commission "Achats" sont dégagés du dossier.

Mais est-il encore temps de "sauver les meubles", maintenant que la grande zizanie est installée ?

Tant au sein de l'administration du réseau, divisée maintenant en trois clans, qu'au sein des fournisseurs "rebelles".

TUI a joué une carte formidable, imposant sa loi aux distributeurs et mettant du même coup en danger un compétiteur important, Transat. Lequel n'a, peut-être parce que trop honnête, pas vu le coup venir.

De même que l'arrivée de Jet tours au sein du réseau va porter un sacré coup à certains, dont Kuoni. Serait-ce aussi une vengeance à retardement, entre deux egos ? Foiry et Delord pour ne pas les citer.

Qui sait ? Il serait dommage cependant de négliger l'aspect économique des choses au profit de considérations purement personnelles, ce que je ne peux, bien entendu, pas croire une seule seconde !

Le grand souci de cette clownerie, c'est que désormais, rien ne sera plus comme avant et c'est l'ensemble de la distribution qui est désormais, en grand danger.

Les fournisseurs, ont compris qu'ils ne dépendaient plus totalement de la distribution et qu'il était souvent plus simple et plus avantageux de s'attacher à la distribution de "gré à gré" entre entreprises de "bonne compagnie", plus rentables pour chacune des deux parties.

Et que je ne serais pas trop étonné que l'on voit apparaître des accords basés sur du tarif "net".

Ceci est encore une autre histoire. Pour le moment, va falloir enfin penser aux ventes de l'été et se mettre au boulot, dans un esprit d'entente mutuelle.

N'oublions pas, qu'au-delà de ces guerres intestines, il est indispensable de retrouver le "client" !

Quant à Selectour Afat, on fera un point le 12 février 2016, en attendant un nouveau conseil d'administration, vraisemblablement aussi tendu que le dernier, le 19 février 2016.

D'ici là, on aura fêté la Saint Valentin... au son de "Je t'aime, moi non plus" ?

Lu 2414 fois

Notez


1.Posté par Don Diego le 08/02/2016 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame Beljanski, M Dfrenne et M Calas si vous aviez un minimum de savoir vivre et d'honneur vous auriez démissionné au lieu de vous accroché à votre poste.
Cela ne vous grandit pas !
C'est très regrettable.....

2.Posté par Sassent Leroussy le 08/02/2016 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La question que je me pose: à quoi sert encore d'être adhèrent Selectour? Le CEDIV utilise les mêmes outils, la même centrale d'achat et en plus au CEDIV c'est la paix.
A quoi sert la pub AS Voyages à la télé? Combien d'agences ont vu des flots de clients débouler dans leur agence après le début de cette campagne?

Et que dire d'Aerosun? Le TO "maison" du plus gros adhèrent Selectour ? Avec l'accord TUI et le référencement JetTours il a été mis en concurrence directe avec ses plus gros concurrents !
Bien joué ! A croire qu'ils se sont mis à trois pour prendre ces décisions.

3.Posté par Rick Sailor le 08/02/2016 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher ami,

Ce comprends votre acharnement sur Selectour Afat, né avec votre haine viscérale de Jean Pierre Mas et qui se poursuit aujourd’hui encore ! Que voulez vous prouver ?

Qu'il ne suffit pas de faire HEC pour ne pas apprendre à écouter ?
Que notre présidente est sourde à tous les conseils promulgués depuis des mois ?
Que seuls les imbéciles persistent et signent ?

Il suffisait d'être à Istanbul pour comprendre que le mur n'était pas loin. Mais rassurez-vous les statuts sont ainsi faits qu'elle ne risque pas grand chose. Vous le verrez vite.

Seule obligation aujourd'hui, remettre tout à plat.
Pas facile à faire mais si simple à dire

Votre rick

4.Posté par Baudoin le 08/02/2016 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bien !cet édito.

5.Posté par Dominique Gobert le 08/02/2016 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Rick,
Otez-vous cette idée de "haine viscérale" envers Mas. Nous ne sommes parfois et même souvent pas d'accord, il existe, du moins de ma part une certaine estime humaine. Et je reconnais largement son intelligence.
Quant au reste, libre à vous d'apprécier. Mais de grâce, quittez ces interprétations purement subjectives!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com