TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Selectour... grande lessive de printemps dans les urnes ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 23 Mars 2016

Le printemps, c'est le renouveau de la nature… et c'est aussi celui du changement (!!!). Selectour, ce grand et beau réseau magnifique qui brille de tous ses feux, se lance le premier avec, au menu, de nouvelles élections et des réformes des statuts.



Reste maintenant à savoir qui assurera la présidence du réseau pour les deux prochaines années. M'étonnerait quand même que le Conseil renouvelle sa confiance en Dominique Beljanski, encore que… - DR
Reste maintenant à savoir qui assurera la présidence du réseau pour les deux prochaines années. M'étonnerait quand même que le Conseil renouvelle sa confiance en Dominique Beljanski, encore que… - DR
Il a beau s'en défendre, Jean-Pierre Mas, ex-président du premier réseau de France, conserve un œil (et une patte de chat) très attentive sur le réseau qu'en fin politique, il dirige depuis la quasi nuit des temps.

Apparemment, il n'avait pas trop vu venir le coup concocté par ses amis de la commission "achats", et se serait bien passé de cette mini-révolution.

Le référencement des fournisseurs sur la base d'un TTC, c'était peut-être pas le bon moyen…

D'un autre côté, l'équipe de direction qu'il avait eu la finesse de mettre en place peut demeurer sereine, malgré tout : personne parmi les adhérents, à part quelques dissidents qui sont écœurés de se battre "pour rien", ne moufte !

Étonnant d'ailleurs, mais telle est la volonté du peuple.

La démission des six "résistants", maladroite, n'aura fait qu'ouvrir une voie royale au pouvoir en place au sein de Selectour.

Du coup, on va en profiter pour "améliorer" les statuts et conserver le pouvoir !

A condition toutefois que le renouvellement partiel d'une partie des administrateurs se passe comme prévu par ces fins stratèges de la majorité présidentielle.

Je remarque d'ailleurs que Laurent Abitbol, pourtant échaudé par son échec lors des précédentes élections, se présente à nouveau aux suffrages.

Les électeurs avaient déjà refusé leurs voix à cet homme qu'ils craignent… parce que c'est un poids lourd.

Mais un poids lourd qui pourrait être extrêmement bénéfique au réseau, et dont la profession de foi est marquée au coin du bon sens.

"La direction de ce réseau consacre 80% de son activité à se bagarrer et à peine 20% à gérer les affaires", écrit-il en substance.

"Il faut que les administrateurs prennent un peu de recul et laissent travailler tous les collaborateurs salariés qui sont payés pour développer l'institution.

Et il faut arrêter cette stupidité de référencement basé sur le TTC"
, poursuit-il, toujours en substance, ajoutant aussi et accessoirement que "l'argent des commissions doit revenir aux adhérents !"

Tout l'argent ?

Là où il se plante, ce bon Laurent, c'est que dans son souci de bon gestionnaire, il signale aussi le fait qu'il "faudrait rationaliser les structures de siège". En clair, un seul siège à Paris et basta !

M'étonnerait que ça passe, ce qui fait d'ailleurs sourire certains administrateurs…

En même temps, si les électeurs voulaient bien, pour une fois, comprendre où est leur intérêt, ils éliraient Abitbol quasi à l'unanimité.

Quant à la réforme, ou du moins l'aménagement des statuts, c'est du pain béni pour le Conseil d'Administration : allongement de la durée du mandat de délégué régional et des administrateurs, réduction du nombre d'administrateurs au Conseil, augmentation de la durée du mandat pour le Président.

Rien que du bon pour l'actuelle majorité qui devrait faire passer toutes ces réformes comme une lettre à la poste.

Pour l'opposition en tout cas, c'est foutu !

Une sorte de jeu de c..., d'ailleurs, mais comme aucun adhérent ne manifeste quoi que ce soit, faut surtout pas se gêner.

De plus et comme par hasard, le cas "Couturier" sera réglé le 16 avril prochain, deux jours avant les Assemblées Générales Ordinaires et Extraordinaires du réseau…

Reste maintenant à savoir qui assurera la présidence du réseau pour les deux prochaines années. M'étonnerait quand même que le Conseil renouvelle sa confiance à Dominique Beljanski, quoique…

Jean-Luc Dufrenne aurait bien aimé accéder au poste suprême, mais c'est pas gagné. Un outsider, pote aussi avec JPM, du style Bernard Garcia ?

Je miserai bien là-dessus…

Lu 3424 fois

Notez


1.Posté par Touriste Lointain le 24/03/2016 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien à craindre, comme d’habitude, la cocotte minute va siffler, siffler, siffler et à la fin rien…

Etonnant ? même pas, mais un peu désespérant quand même….

Mais pour reprendre vos propos « mais telle est la volonté du peuple »

2.Posté par Enfumage le 24/03/2016 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Supercherie... Ces élections!!!!

Trois ex- candidats de SELECTOUR AFAT 2020, dont deux en sont à leur troisième tentative....

Des modifications statutaires, validées par un CA réduit 11 personnes...alors que l'application des statuts obligent à la convocation d'une Assemblée Générale sous deux mois....GROTTESQUE!!!!

Et quel courage, pour les administrateurs en poste, de ne pas être capable de remettre leur mandat au vue des graves dysfonctionnements (NEGO TO et l'image envoyée à nos partenaires- CARLIPA - OPACITE DES DOSSIERS...) pour procéder à une réélection totale de ce CA...
Ne sont ils, peut être pas si confiants que çà, quant à leur réélection...

Comment les adhérents peuvent t'ils, par leur silence, cautionner ses pratiques......

3.Posté par Wéry Jean-Marie le 25/03/2016 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je remarque que le nom d'AFAT a disparu de votre "Case" et pour ma part je trouve que SELECTOUR seul est plus agréable à l'œil et conforme à l'étude de notoriété effectuée avant la fusion.
Malheureusement ce réseau n'a plus rien à voir avec le Selectour que nous avons connu et aimé autrefois.
Une petite remarque à oncle Dom : ce n'est pas JP Mas qui a dirigé ce réseau "depuis la nuit des temps" comme vous l'indiquez, mais un certain Monsieur (avec un grand M) Philippe DEMONCHY de 1970 à 2005.
Jean-Marie Wéry

4.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 25/03/2016 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement, et je rends à Philippe ce qui lui appartient. J'aurais du écrire "qui s'est emparé de"!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com