TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Uber… sur la ville !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 26 Juin 2015

"C'est légal ici d'attaquer les touristes ?" Apparemment, ça semble l'être, de la part de ces tacos taquins qui n'hésitent pas à s'en prendre aux passagers aériens et à ces Uber (popo ou pas pop), quitte à les massacrer à coups de barres de fer ou de pavés dans les pare-brise !



Sur son Twitter, Courtney Love, qui a réservé un VTC le jour de la grève des taxis, partage son improbable arrivée à Paris CDG - DR : Twitter Courtney Love Cobain
Sur son Twitter, Courtney Love, qui a réservé un VTC le jour de la grève des taxis, partage son improbable arrivée à Paris CDG - DR : Twitter Courtney Love Cobain
La phrase citée plus haut vient de cette malheureuse Courtney Love, débarquant de Roissy.

Elle avait eu le malheur de réserver un VTC,
histoire de ne pas faire une file d'attente improbable à son arrivée.

Pas de pot, elle tombe en pleine hystérie des tacos fous furieux de voir leurs privilèges descendus en flamme par cette nouvelle race de taxis, particulièrement la bande à Uber.

Les taxis traditionnels sont fous furieux. Certes, ils ont un tout petit peu raison, mais ce n'est pas pour autant qu'ils doivent massacrer l'ensemble des automobilistes et prendre en otage une partie de la population qui se fout d'eux comme de sa première culotte (ou chemise, c'est comme vous voulez).

Finalement, quand ce ne sont pas les contrôleurs aériens qui empêchent les aéroplanes de prendre l'air, ce sont les tacos qui prennent le relais…

Sympa pour les touristes et pour cette malheureuse Courtney Love, laquelle tweete à destination de François Hollande qu'elle "se sent plus en sécurité à Bagdad".

Chouette.


La Case de l'Oncle Dom : Uber… sur la ville !
Et les tacos traditionnels ont beau hurler au loup, ce qui leur arrive est quasi de leur faute.

A preuve, si tout avait été si bien, jamais Uber ne serait venu sur la ville. Uber pas plus que ces VTC, nettement moins chers.

Faut quand même bien que ces taxis malodorants constatent qu'ils travaillent avant tout dans le service, une notion qui semble remuer toutes les têtes dites pensantes de notre belle industrie du tourisme.

Vous avez déjà vu un semblant de service chez nos tacos, qu'ils soient parisiens, marseillais ou toulousains ?

Vous avez déjà vu un sourire, un mot aimable. Je ne parle même pas d'un semblant d'essai linguistique envers un étranger un peu désorienté ?

Vous avez déjà essayé de prendre un taxi tard le soir ? Y'a intérêt à aller dans la même direction que son chauffeur… Y'a pas si longtemps que ça, j'ai eu un sacré pot. Faut dire que j'avais pas l'appli Uber, damnation !

Je ne parle même pas des bagnoles embaumant le vieux déodorant Lidl, (patchouli vomi), la radio tonitruante accrochée à une station totalement improbable… ou le conducteur (ou trice) immanquablement obnubilé par la crise, les impôts et l'incompétence de nos dirigeants.

Peu importe d'ailleurs qu'ils viennent de la majorité ou de l'opposition. Essayez, vous verrez…

Uber est donc né grâce à ces tacos. Uber, pop, c'est vrai, c'est beaucoup moins cher. Uber, ils ont compris aussi les nouvelles technologies, le principe de la "réservation" en ligne et la géolocalisation.

En plus, les bagnoles sont propres, et les conducteurs aimables, souriants… Est-ce du travail au noir ? Non, les chauffeurs d'Uber sont la plupart du temps des auto-entrepreneurs qui déclarent leurs revenus. Est-ce qu'ils exercent illégalement le métier de taxi ? Apparemment, oui.

Encore que… Les tacos traditionnels expliquent qu'ils payent très cher leur "licence".

Certes, mais qui a instauré cette "licence" et le prix de cette licence ? Qui, en fait vend à qui ? Ne sont-ce pas les tacos eux-mêmes qui se revendent entre eux cette fameuse licence… qui vaut, c'est vrai, la peau des fesses ?

Tiens, en voilà une idée qui pourrait peut-être intéresser les différents comités et brainstormers spécialisés sur notre promotion du tourisme… On pourrait peut-être se pencher surtout sur ce que veut le client.

Et les tacos auront beau brûler des bagnoles ou bloquer honteusement les terminaux aéroportuaires, à terme, c'est le client qui aura gain de cause.

Et le client, il veut du Uber… Pop ou pas pop !

Les tacos auront mis Paris à feu et à sang, la préfecture vient d'interdire Uber. La force aveugle vient de remporter une piètre victoire !

Lu 1648 fois

Notez


1.Posté par westar le 26/06/2015 02:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dominique


ce sont les fondements sociaux-economiques du pays qui sont en jeu. c'est pas une simple colere des taxis, c est la deregulation forcee de notre economie hautement regulée.


il en est de meme pour les agents de voyages qui voient leur economie bousculés par les booking et par les air bnb, qui bouscule le marché de l'immobillier......

si vous etes proprio d'un appartement à Paris, mieux vaut le louer aux touristes americains ou canadiens via homelidays/airbnb à la semaine ou à la nuit, que de le louer ou que d'y vivre meme .................................

et c'est pas fini.


je rappelle que l'Etat Francais est un etat hautement régulé, et ca risque d'avoir des consequences sociales extremement grave.

merci dominique

2.Posté par PAT44 le 26/06/2015 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Westar : ce n'est pas parce que nous sommes encrés dans un système qu'il faut ne pas étudier de nouvelles pistes non ?

3.Posté par Mon Tour Motos le 26/06/2015 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Westar, les fondements sociaux economiques qu'ils soient français ou d'autres pays se doivent de s'adapter à leur époque.
Or le problème français est de refuser cette adaptation (les syndicats sont maitres dans cet "art").
Les réactions se comprennent quand cela conduit à la perte de privilèges. Il n'empêche qu'il ne faut pas se tromper de cible.
Aller s'en prendre à des clients, alors que c'est eux qui font vivre l'économie.
La remarque de Dominique est donc pertinente : il faut s'adapter à ce que veut le client si on veut faire perdurer son activité.
C'est le seul fondement économique valable dans le temps... et que notre état soit hautement régulé (il l'est d'ailleurs bien trop à mon sens) ne veut pas dire qu'il le soit bien.

4.Posté par westar le 26/06/2015 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


j'alerte sur des reactions epidermiques qui risquent d etre .gravissimes, je ne dis pas que les taxis ont raisons ou tort

bien sur notre société doit s'adapter, mais dans le contexte actuel, le moindre evenement peut mal tourner

Nous vivons tous dans le meme pays, nous avons interet a ce que la concorde prévale. Notre pays ne peut pas se permettre la brutalité pour le moment. et les changements pour les taxis sont des changements extremement brutaux.....

5.Posté par PAT44 le 26/06/2015 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les taxis ont juste tort. Ils ont tort d'utiliser la force de centaines de personnes contre un ou deux individus isolés. Rien que pour ça je n'accorde aucuns crédit à leurs moindres revendications. Le far west est fini

6.Posté par Henry le 27/06/2015 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce Dominique a juste oublié un léger détail : les personnes qui travaillent pour Uber ne payent aucune cotisation sociale et n'ont donc aucune protection sociale au titre de leur activité, que ce soit une couverture maladie, une retraite les congés payés et autres vieilleries de ce genre ...
alors pour des personnes qui ne raisonnent pas plus loin que le bout de leur nez – à savoir leur intérêt immédiat et personnel – ça ne les concerne pas car seul le prix de la course et le sourire du chauffeur comptent pour leur courte vue ... mais si ce système se généralise à tout un tas d'autres secteurs ils rigoleront moins quand ils devront acquitter par leurs impôts cette protection sociale minimale que des sociétés comme Uber s'emploient à mettre à bas ...
sans parler des milliards de dollars qui qui chaque année partiront des poches des Français pour aller enrichir des paradis fiscaux !
après Amazon, Google, et tant d'autres, Internet, c'est moderne, coco !
ça fonctionne sur le principe du prends l'oseille et tire-toi et tous ceux qui chialent à longueur de temps sur la lourdeur de leurs impôts non délocalisables sont les premiers à applaudir l'économie qu'ils pourront faire sur leurs besoins en activité de services, sans être capable de comprendre que ce genre de multinationale appauvrit globalement les pays sur le dos desquels elle se fait du gras ...
il serait tellement plus simple d'augmenter le nombre de licences mises sur le marché, ce qui aurait pour conséquence d'augmenter en toute légalité le nombre de TAXIS !
la concurrence ferait revenir l'amabilité et le service et au moins l'Etat ne donnerait pas l'impression qu'il légalise le travail au noir

7.Posté par westar le 28/06/2015 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


je pense que si vous vous etiez endettez a hauteur de 190 000 euros pour detenir une licence de taxi, vous auriez une autre reaction. je pense que si vous investissez dans un hotel, avec toutes les normes et avec toutes les charges qui vont avec, vous ne pourrez pas voir airbnb en peinture,

Je suis désolé pour Dominique mais son edito...c'est du poujadisme à l'envers !!!! Prendre en otage la demande, pour participer à une dérégulation qui ne servira personne et absolument pas les Francais, mais servira plutot à dresser des Francais moyens contre d'autres Francais Moyens.


Croyez vous que l epoque est propice à des changements aussi radicaux ?

en fait , pour les taxi, c'est comme si en 2 ans ils passaient de l'ancienne economie régulée , à la dérégulation sauvage........

La France est un pays régulé, avec un Etat Fort qui fixe les règles, et c'est comme cela depuis longtemps....sans un Etat Fort, aujourd'hui, notre pays risque de vivre des jours bien sombres


merci

8.Posté par PAT44 le 29/06/2015 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Westar : "un état fort", la France ? En quelle année ?

9.Posté par Ayla le 29/06/2015 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Westar,
« La France est un pays régulé, avec un Etat Fort qui fixe les règles » : règles qui font qu’à 50 ans, parlant 5 langues et 25 ans d’expérience dans le tourisme j’ai été obligée de m’expatrier pour gagner ma vie dignement. Je dis bien « dignement » car à Pôle emploi on m’avait conseillé de vivre des aides sociales en attendant la retraire (véridique!).
J’ai créé ma petite entreprise en 5 mns, je cotise à tout ce qu’il est nécessaire de cotiser, suis bien assurée personnellement et professionnellement. Quand j’ai besoin d’embaucher provisoirement, je le fais sans être accablée de charges sociales écrasantes et sans qu’aucun de mes guides ait besoin de me faire un procès, car la « règle » est de se prendre en charge.

« sans un Etat Fort, aujourd'hui, notre pays risque de vivre des jours bien sombre » : la France vit déjà des jours bien sombres.
Le monde a changé, mais la France persiste dans un système dépassé et inadéquat.
Cet « état fort » bride la libre entreprise, produit du chômage et conforte les gens dans un assistanat qui ne pourra encore se prolonger longtemps.

Cette histoire avec Uber est très révélatrice. Je ne sais pas si Uber c’est bien ou non et comprends tout à fait la lutte des taxis. Mais ce que je vois c’est que des gens qui ont besoin de gagner leur vie car « l’état fort » n’est pas fichu de le leur permettre, arrivent à gagner de quoi payer leur loyer et factures.

10.Posté par Mon Tour Motos le 30/06/2015 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Westar, vous persistez dans votre point de vue étriqué. Personne n'a obligé les taxis à payer leur licence des centaines de milliers d'euros. C'est leur propre corporation qui a spéculé en profitant d'une carence du système législatif, celui là même que vous semblez aussi défendre bec et ongles...
Les taxis ont donc profité du système bien avant Uber et consorts, et ont tout fait pour défendre leur pré carré en faisant disparaitre le transport de petite remise et en se battant contre motos et vélos taxis.
Sauf que la roue tourne... Il faudra bien un jour qu'ils arrivent à avaler la pilule sinon c'est quoi la prochaine étape ? Ils vont s'attaquer au covoiturage, aux autocars, aux trains, aux avions, à la détention d'un véhicule personnel ?

Si nous étions dans un état fort, il y a belle lurette que la question des taxis serait réglée !

11.Posté par westar le 30/06/2015 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


l etat Francais doit reserver les meilleurs outils de maraude electronique aux taxis détenteurs de licence, augmenter de maniere sensible le nombre de licence......voila la facon de faire.

Bien sur, la valeur de chaque licence va baisser mecaniquement...mais ca c est la vie

ainsi, l etat francais ( nous memes ) a la maitrise de nos rues......

L' Etat Francais est un Etat fort, c'est our cela qui il est AA+......Pour sa capacité à lever l'impot.

Si notre systeme social eclate d'un seul coup, ca se passera dans la rue .... et c est surement pas ce que vous voulez....


Bien à vous mes amis

12.Posté par westar le 01/07/2015 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


vous avez vu ? UBER-POP interdit.......il a fallu que les taxi foutent la m.... pour que l etat bouge !!!

AIRBNB / HOMELIDAYS : faudra t-il que des hoteliers, des receptifs cassent les appartements des airbnbistes pour faire interdire cette application de m.... ?

Je rappelle que AIRBNB fait beaucoup de mal a l'industrie du tourisme/voyage. Mais personne ne dit rien .....meme pas Michel Madi, meme pas Dominique Gobert , meme pas Jean Pierre Mas, meme pas Georges Colson.......personne.

J'aurais aimé que feu Charles Pasqua soit President du SNAV !!!

Amis agents de voyages receptifs, Amis Hoteliers Francais, ne vous laissez pas faire, ne vous laissez berner.....battez vous



Bien à vous

13.Posté par PAT44 le 01/07/2015 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Etat n'est pas fort, la preuve, il baisse les bras pour ne pas dire autre chose devant une bande de casseurs, bravo, continuons comme cela

14.Posté par westar le 01/07/2015 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pat44

les casseurs c est UBER-POP/ AIRBNB , c'esr eux qui veulent casser notre systeme socio-economique


15.Posté par westar le 01/07/2015 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


UBER-POP Interdit , c'est une bonne nouvelle

maintenant AIRBNB/HOMELIDAYS/ HOMEAWAY......A quel moment les dirigeants de ces "coquilles" seront-ils placés en garde à vue à la Brigade Financière. Il est vrai que j'ai beaucoup de mal à imaginer Petra Friedmann en garde à vue ( Petra , c'est evidemment pas ce que je vous souhaite)

Mais il va falloir agir avant que les proprietaires d'appartements à paris ne cessent d'accueillir des locataires....

Paris appartiens aux Parisiens et aux Francais......Paris n'appartiens pas à AIRBNB

car à 100 euros par jour, mon 80 metres carrés place d'Italie dont je suis locataire, peut rapporter entre 3000/4000 euros par mois, alors que je le paye 1200 euros par mois au proprietaire..........

Ministere de l interieur, Ministere de la justice.........Agissez . Si vous n'agissez pas , ce sont les parisiens qui vont agir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com