TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : Voyages Fram va-t-il planter l'ensemble de la profession ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 1 Novembre 2015

Pas possible ! Fram, c'est décidément la pire série que même un scénariste à l'imagination débordante n'aurait pu inventer. Alors que chacun pensait que le tribunal allait prononcer la "reprise" et la poursuite d'activité via Karavel… on laisse la situation s'enliser. Pourquoi ? Mystère et boule de gomme...



La saga Fram est c'est décidément la pire série que même un scénariste à l'imagination débordante n'aurait pu inventer... /photo JDL
La saga Fram est c'est décidément la pire série que même un scénariste à l'imagination débordante n'aurait pu inventer... /photo JDL
Rien n'est simple dans cette saga de Fram.

Une saga qui non seulement détruit le marché du tourisme français, mais va conduire ses salariés à user et abuser d'antidépresseurs.

Et vraiment, aucune prévision n'est possible, tant la situation apparaît abracadabrantesque et totalement irrationnelle.

Alors que, logiquement, le tribunal de commerce de Toulouse aurait dû, dans sa grande sagesse, prononcer le redressement judiciaire, en accélérant la procédure au moyen du "prepack cession".

Ce dernier aurait alors permis au groupe Karavel/Promovacances d'assurer une reprise dans la continuité de Fram et d'éviter une "coupure" dramatique". Ben... c'est tout le contraire !

Les juges ont décidé de placer le voyagiste en redressement judiciaire jusqu'au 18 novembre prochain, date à laquelle les offres de reprises seront examinées.

Pourquoi un si long délai ? Sans vouloir être un brillant devin, il est évident qu'en trois semaines, les ventes, les commandes vont irrémédiablement plonger.

La Case de l'Oncle Dom : Voyages Fram va-t-il planter l'ensemble de la profession ?
Déjà, TourCom, vient d'ordonner l'arrêt immédiat des ventes du TO. Et les autres restent pour le moins "prudents" !

La vraie question étant, bien entendu, de savoir si le voyagiste a encore les moyens de tenir "tout seul" jusqu'à fin novembre.

N'oublions pas que, dans ce cas de redressement judiciaire, les dettes sont "gelées", en espérant qu'un plan de continuation pourra être mis en place.

Question: les fournisseurs à qui Fram doit des sommes conséquentes vont-ils jouer le jeu ?

En même temps, on peut supposer que les juges ne sont pas des imbéciles et qu'avant de rendre leur verdict, ils ont eu connaissance d'un "plan", vraisemblablement conçu par Madame Nièce, actuelle capitaine du bateau en péril ?

Sans vouloir enfoncer la tête sous l'eau de cette dame, j'avoue être très sceptique…

Quant aux syndicats du TO, c'est aussi du grand n'importe quoi !

Voilà maintenant qu'ils se réveillent en pondant un communiqué pitoyable, sans doute pour expliquer qu'ils "savaient". Les salariés apprécieront...

Mais il est vrai que rien n'est tellement clair dans cette affaire et que, marcher un peu plus sur la tête, ça ne semble pas gêner trop du côté de la direction…

En même temps, la décision du tribunal de commerce ne risque-t-elle pas de conduire le seul repreneur déclaré à revoir sa position le 18 novembre prochain ?

Ce qui était valable la semaine dernière le sera-t-il encore dans trois semaines ?

Je n'en suis pas sûr. Karavel/Promovacances n'agit sûrement pas par philanthropie…

A moins que le tribunal, lors de son audience, ait eu connaissance d'un nouveau repreneur, sorti du bois et qui pourrait faire une offre plus intéressante ?

Je m'en étonne quand même, mais cette histoire est tellement incongrue que, finalement, on peut s'attendre à tout.

En attendant, la situation devient de plus en plus dangereuse, d'autant que l'APST ne peut, en l'état des choses, agir de quelconque manière.

Mais que, si l'irrationalité se poursuit ainsi, il semble que l'on pourrait s'acheminer vers le plus gros sinistre de l'histoire de la profession.

Croisons les doigts...

Lu 5853 fois

Notez


1.Posté par winflag le 02/11/2015 06:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dominique Gobert, êtes-vous un pote du dénommé "PONSET" qui officie sur un article annexe ?

Et pourquoi vous en prendre tour à tour au tribunal, à "Madame Nièce", puis aux syndicats, le tout illustré par une photo (moche) d'un actionnaire de Fram, accessoirement ex président du SNAV ?

Au lieu d'alimenter ce feuilleton interminable en pissant de la copie, vous devriez faire votre travail de journaliste, et d'investiguer pour répondre à la question qui, depuis le début du grand déballage médiatique, taraude les salariés, pour lesquels vous semblez éprouver beaucoup de compassion :

A qui profite le crime ?

2.Posté par St Thomas Taquin le 02/11/2015 07:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A méditer :

"Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes"

(Copyright Bossuet, semble t-il, mais d'autres auteurs l'ont repris à leur compte)

3.Posté par Sylvain le 02/11/2015 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Connaissez-vous des dossiers de redressement judiciaire où la première audience est si proche de l'ouverture de la procédure ? Contrairement à ce que laisse entendre ce billet in semble bien être la dans une procédure accélérée. On imagine que l'aps et d'autres auraient préfèré que le tribunal prononce la reprise immédiatement. Mais soit ils se mentent soit ils meconnaissent le droit des affaires car cela est évidemment impossible. Mais l'Oncle Dom s'est-il seulement posé cette question ?

4.Posté par ponset le 02/11/2015 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh le vilain Gobert qui ose critiquer les syndicats ! Mais vous n'avez rien compris M'sieur, les syndicats ont fait leur travail dans l'ombre loin des vilains journalistes qui déforment et salissent tout

5.Posté par in memoriam ? le 02/11/2015 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel raccourci saisissant que cette photo qui n'est pas sans expliquer la fin de ce bel outil qu'a été FRAM.

6.Posté par Sirius le 02/11/2015 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que dit la loi?
"L'adoption d'un prepack doit néanmoins respecter un délai de 15 jours avant la date d'audience pour convoquer les cocontractants ou créanciers concernés". "Source : l'Agefi. D'autres sources juridiques corroborent un délai minimum. Le tribunal de commerce se prononcera le 18 novembre ce qui est conforme et ne semble donc pas éloigné dans le temps, même si tout délai supplémentaire est préjudiciable. Mais il ne s'agit plus de 6 mois comme par le passé.
Taper sur les syndicats? De par la loi, ils ont les informations sur la situation économique et financière de l'entreprise. Même si on peut toujours discuter de la forme de leurs arguments et de leur force juridique, il n'en demeure pas moins que les raisons d'absence de stratégie, d'absence d'investissement dans l'informatique, de la fermeture à la réalité, du renvoi de dirigeants extérieurs compétents est bien du fait des actionnaires dirigeants, de la "famille" Colson-Chaubet et nièces". La déroute de Fram est de leur responsabilité - et la guerre fratricide en exacerbant les passions a bien été suicidaire.
Quant aux conséquences, il paraît clair que le paysage des acteurs du tourisme français va éclater. Tout marché mûr se concentre, c'est la loi du capitalisme. L'extraordinaire dispersion du tourisme en France est inadaptée aux enjeux économiques d'un marché mûr depuis 10 à 15 ans. Le séisme Fram va accélérer un processus lentement en cours depuis quelques années.
Il n'y a que l'ancien président du Snav et quelques "parleurs" patentés de la profession pour ne l'avoir pas, hélas, compris. Et je crains que les organes de presse de ce secteur ne l'aient pas bien compris non plus.
Bon courage aux salariés de Fram, ....et à ceux du secteur!

7.Posté par Rick Sailor le 02/11/2015 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à vous toutes et tous

Voilà quelques mois mon annonce de la fin de FRAM m'avait valu une volée de bois vert. J'étais un pauvre "troll" juste bon à dénigrer. Aujourd'hui je me régale ! Non pas pour la fin de FRAM et de ses salariés (leur position m'attriste) mais pour l’absence de lucidité d'un métier plus prompt à se taper sur l'épaule qu'à taper dans leur portefeuille par solidarité. Elle n'existe pas. Nous le verrons ces prochains jours.

Georges Colson a été un piètre gestionnaire pour FRAM. C'était un excellent animateur. Imagine t-on un instant JF Rial pousser la chansonnette avec ses clients ? C'est toute la différence d'approche. Ce sont les faits purs et simples !

Tous les présidents du SNAV étaient des personnalités peu capables d’insuffler une vision économique aux Marchés. César nous promenait dans le monde, Georges luttait contre des moulins à vent et Mas se débat sans grands résultats apparents à ce jour.

Jean Pierre Mas a eu l'intelligence de partir avant le déclin évident et annoncé de Selectour Afat. Quand le réseau plongera, sera t-il éclaboussé ? Certainement pour son absence de vision de l'avenir. A quoi sert un syndicat plus prompt à gérer le passé qu'à anticiper l'avenir.

Si j'étais un concurrent de FRAM voilà longtemps que j'aurais préparé un dossier pour me mettre sur les rangs avant de le retirer au pire moment. Car le tribunal de commerce est un panier de crabes, plus forts et malins que les pros du tourisme.

Installez vous bien dans votre fauteuil on va vite se marrer. Et vous dire que je le regrette est un euphémisme.

Votre très dévoué Rick qui espère, cette fois ci, que son message ne sera pas "oublié"

Sincèrement
Rick

8.Posté par Le Petit Prince le 02/11/2015 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À lire l'excellent analyse des Échos qui résume la situation.

http://www.lesechos.fr/021431298894.htm#xtor=EPR-3-%5Benvoi-ami%5D

Une tragédie grecque, un ego surdimensionné qui veut tuer le père, deux nièces incompétentes qui entraînent tant de monde dans la chute.

Aléa jacta es.

9.Posté par atika atika le 02/11/2015 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Pour une question d’image, Fram donne la priorité aux clients au détriment de ses salariés »
Y a un Syndicat pour défendre les salariés !!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com