TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : entre sécurité et prix... les Français ont choisi !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 9 Février 2017

Comme d’habitude, le tourisme est en première ligne dès que le monde remue un cil. Et les sondeurs de tous poils voient avec effroi leurs brillantes études s’effriter à peine terminées. J’en ai pour exemple la récente étude menée par easyvoyage…



Dorénavant, et largement, ce sont les critères politiques qui déterminent le choix d’une réservation de voyage © Sondem - Fotolia.com
Dorénavant, et largement, ce sont les critères politiques qui déterminent le choix d’une réservation de voyage © Sondem - Fotolia.com
C’est déjà caduc, ces sondages et études marketing, qui cherchent à tout prix à démontrer que les vacanciers recherchent avant tout du soleil, des destinations où il ne pleut pas toutes les trois minutes, j’en passe et des meilleures.

Et où, miracle, on s’aperçoit que la progression d’internet est flagrante pour réserver ses vacances.

Bon, je me gausse un peu, mais faut arrêter aussi de prendre le chaland pour un cake.

En revanche, et c’est particulièrement intéressant, on finit quand même par s’apercevoir que les critères de choix pour un voyage ont largement changé, depuis que le monde est en train de devenir dingue.

Jusqu’à présent, le prix, le soleil et la mer étaient un critère déterminant auprès des vacanciers…

Ben, c’est terminé. Dorénavant, et largement, ce sont les critères politiques qui déterminent le choix d’une réservation de voyage.

C’est en tout cas ce qui ressort très nettement d’un récent sondage mené par easyvoyage, qui met largement en tête, devant le prix et la météo, la situation géopolitique afin de choisir leur destination.

Dominique Gobert et chien Charly - DR
Dominique Gobert et chien Charly - DR
Alors qu’en 2010, selon easyvoyage, les clients mettaient en avant le prix, la météo et les avis des voyageurs.

Une quasi révolution dans les habitudes, que ne manque pas de souligner Jean-Pierre Nadir : « Si le danger a un prix, la sérénité et la quiétude ne se monnaient pas.

Les Français cherchaient du soleil à pas cher, ils sont aujourd’hui en quête de sécurité et de soleil à prix abordable
».

Ben oui, on peut comprendre. Mais en même temps, n’y a-t-il pas un gros risque de réduction des voyages, d’autant que le protectionnisme de certains pourrait conduire à beaucoup d’inepties.

Tiens, juste pour rigoler, bien que ce soit plutôt dramatique, le récent décret pondu par Donald Trompette, selon un récent sondage de Forwardkeys cette fois, montre que le « muslim ban » provoque une baisse de 6.5% des réservations vers les Etats unis en à peine une semaine…

Et mon pote Magnin qui compte encore sur les Etats-Unis pour développer ses compagnies aériennes.

Ceci pour des réservations internationales. Parce que, les réservations en provenance des pays concernés par le bannissement accusent une baisse de 80% !

Et, à moins que Trompette, dont beaucoup de médecins commencent à diagnostiquer quelques « déficiences mentales » pour rester politiquement correct, ne change de comportement (ou soit purement et simplement dégagé), la situation risque de devenir extrêmement préoccupante.

Dans sa chronique mensuelle, Jean-Louis Baroux nous en livre d’ailleurs une analyse que je rejoins pleinement.

Comme l’écrit fort justement cet homme de bien, « transport aérien est l'un des principaux facteurs de paix dans le monde. Il ne faudrait surtout pas le mettre en danger ».

Pour l’instant, seul Trompette est capable de le mettre en danger. Mais n’oublions pas que nous aussi, en France, nous sommes en première ligne face à des élections de plus en plus incertaines et improbables.

Faudrait pas que, sans le savoir et à l’insu de notre plein gré, on se retrouve à la tête du pays avec une dame trompette qui nous replongerait dans l’obscurantisme intégral...

On serait mal !

Lu 1862 fois

Notez


1.Posté par david sprecher le 09/02/2017 05:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un article intéressant mais à mon humble avis, l'analyse est très réductrice : par exemple, en ce qui concerne Israël qui se trouve au centre d'une région secouée par divers événements politiques, les derniers chiffres montrent une augmentation globale du nombre de visiteurs, attirés par l'endroit et ceci nonobstant du contexte général (cfr. http://www.imra.org.il/story.php3?id=72007). Je pense que d'autres facteurs doivent être pris en compte

2.Posté par Cédric le 09/02/2017 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Maître,
Vous dégainez un peu vite.
Faut faire la différence entre les "visiteurs", les "touristes" et ceux qui font leur "Alyah".

By the way: qu'elle votre position de la nouvelle loi considérant comme des terrains privés, les territoires palestiniens colonisés illégalement ? Ou le fait que l'Etat d'Israel a annoncé qu'il n'appliquera pas la résolution 2334 de l'ONU ?

3.Posté par DANIELE M le 09/02/2017 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour rester dans le débat, il faudrait également parler des pays qui refusent l'entrée de leurs territoires aux ressortissants Israéliens et aux voyageurs de toutes confessions ayant un visa israélien sur leur passeport. Depuis de nombreuses années ceux qui vont en Israel et qui font tamponner leur passeport sont interdits dans les mêmes pays. Heureusement, nos amis israéliens ont pris la décision de donner le visa sur une feuille volante. Sans parler des Juifs nés dans des pays arabes qui n'ont plus la possibilité d'y retourner.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com