TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom: errare humanum est... perseverare diabolicum !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Samedi 16 Novembre 2013

Un pas en avant, deux pas en arrière… A croire que le gouvernement actuel fait bien des émules. Grandes déclarations, ventes directes… et puis, Hop (non, pas les avions), finalement la vente via les réseaux de distribution, c'est pas si mal. Faut suivre: un coup on avance, un coup on recule (air connu et grivois...)



Je te tiens, tu me tiens... (air connu... aussi !) /fotolia
Je te tiens, tu me tiens... (air connu... aussi !) /fotolia
C'était à Rome, la Ville Eternelle, l'année dernière au Congrès Manor. D'où le titre en latin...

Pascal de Izaguirre entonnait son chant de guerre ( je viens de relire une très belle histoire des Indiens des Plaines) contre les distributeurs, provoquant l'émoi général dans la salle.

Provoquant, le Président de TUI ne cachait pas que les réseaux de distribution l'énervaient et que dorénavant, il n'était plus question de verser des commissions farfelues (ça c'est moi) à des réseaux qui ne pilotaient pas les ventes.

Seuls, ceux qui s'occuperaient de vendre (et bien) les produits TUI auraient droit à de la considération de la part du TO (et accessoirement à un peu de rémunération).

Georges Azouze, Président de Costa France, profitait du sillage (oui, facile, je sais) du Basque et renchérissait sur le même ton.

Fini les commissions aberrantes pour engraisser des têtes de réseaux, seuls nos "amis fidèles" seront récompensés !

Thomas Cook (c'était Jérôme Maton à l'époque) suivait le ban, bien sûr. Bref, visiblement la hache de Guerre était déterrée et on allait voir ce que l'on allait voir...

Au Congrès d'AS Voyages (à l'époque c'était pas encore le nouveau nom), dans la neige, on n'avait rien entendu, excepté Club Med, lequel, prudent, ne se mouillait pas trop…

Eh bien, tout ça pour ça ! Finalement, on prend les mêmes et on recommence… à l'envers.

Congrès Manor cette année à Bruxelles. Sur la scène, le Grand Silence (je vous recommande ce western décalé) de la part des producteurs.

En coulisses, rien que du bon : TUI, celui qui ne sait plus trop où aller, entre ses actionnaires Anglois et Germanois, signe un accord de référencement avec le réseau pour Nouvelles Frontières. Ben, ça va, ça vient…

A peine une semaine après, le TUI réitère et annonce que "dorénavant, les produits Nouvelles Frontières auront le droit d'être vendu au sein du réseau Cediv.

Ça alors, on va finir par tomber du mal des macaques (c'est une vieille expression) !

Pas fini : deux jours après, Nouvelles Frontières annonce un accord (pour Nouvelles Frontières) avec le réseau de Leclerc Voyages.

Ben, pour des adeptes de la vente directe, c'est gagné.

Plus fort encore, le cas de Costa. Georges Azouze, comme son compère de Izaguirre avait menacé de se passer des réseaux.

Que tchi, puisque désormais, l'équipe commerciale de Costa France va être doublée et que ses représentants devront passer 90% de leur temps à la rencontre des agences de voyages…

Eh bien, finalement, et pour tout vous dire, je trouve qu'il est intelligent, quand on se trompe, de ne pas s'obstiner et de reconnaitre ses erreurs. Errare humanum est... Persevarare Diabolicum. Personne n'est parfait (ça se saurait).

Pour une fois, je suis d'accord avec Jean-Pierre Mas, lequel déclarait dans nos colonnes que "le débat entre producteurs est complètement dépassé".

C'est bien vrai, mais faudrait maintenant aller de l'avant, une bonne fois pour toutes.

Et tiens, dans la rubrique "je m'ai trompé", un salut amical à Gilbert Baladi. Expulsé de la Commission d'Immatriculation parce qu'il déplaisait à un Clown dont le nom est dans tous les cirques, il vient d'être adoubé dans l'ordre National du Mérite.

Et c'est Mademoiselle en personne qui a reconnu son erreur et lui a attribué la croix... qu'il portera désormais.

Ça c'est bien et ça mérite… au moins considération !


Lu 3032 fois

Notez


1.Posté par pas naif le 18/11/2013 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut se raccrocher à l'analyse de l'oncle Dom qui pense que M De Izaguirre a changé d'avis entre le congrès Manor 2012 et sa nouvelle édition 2013 : il s'est trompé, non les réseaux de distribution ne coutent pas trop cher et oui, il a (de nouveau) envie de travailler avec eux. Ou bien on peut imaginer , sans grand mal, qu'à l'hiver 2012, M. De Izaguirre préparait le terrain pour...l'hiver 2013. Tout le monde sait que le plan social (pardon, plan de départ volontaire) qui touche actuellement TUI France cible pour beaucoup la distribution et qu'il a été élaboré....à la fin du printemps mais que cette étape était déjà dans la pespective suivant le précédent plan social. En clair, étape 1 , je fais baisser les taux de commission dans les réseaux de distribution tiers, étape 2, je m'ouvre au réseaux tiers (et dans le même temps je réduis la voilure sur mon réseau intégré). Quant à l'étape 3...renseignez-vous sur ce que fait TUI sur les marchés belge ou allemand....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com