TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : faudrait pas trop pousser mémé dans les orties…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 22 Juin 2015

Quelle belle nouvelle. Franchement, on croit rêver et il faut même carrément prier. Alléluia! Les pilotes d'Air France ne feront pas grève cet été. Malgré les quelques bisbilles qui les opposent, encore et toujours, à la direction…



© Marcito - Fotolia.com
© Marcito - Fotolia.com
Eh bien, on peut dire qu'on l'a échappé belle.

Mais que le SNPL et les pilotes adhérents à ce syndicat continuent malgré tout à faire leur loi.

"Non, nous ne ferons pas grève cet été", ont-ils annoncé, visiblement très fiers de cette décision, devant la foule des vacanciers médusés par une telle nouvelle.

Ben, les gars, on vous remercie bien.

Sympa, de ne pas perturber ces vacances tant attendues par une grande majorité de vos concitoyens.

Eux, qui ne demandent rien à personne, qui tentent, bon gré, mal gré, de survivre et pour certains d'entre eux, de pouvoir profiter de ces vacances estivales.

Faut peut-être aussi qu'on vous remercie, alors que la compagnie qui vous fait vivre (bien vivre même), de ne pas tenter de la saboter encore un peu plus ?

Encore que, si j'ai bien lu le communiqué du SNPL, il ne "rentrera pas en conflit avec la direction cet été, en tout cas pas un conflit sous forme de grève".

La Case de l'Oncle Dom : faudrait pas trop pousser mémé dans les orties…
Mais de qui se moque-t-on ? Si j'ai bien compris, le SNPL avait décidé de souscrire à l'application du Plan Transform, n'est-il pas ?

Alors, y'a qu'à appliquer ce que l'on a signé. Une parole, c'est une parole et alors que la branche sur laquelle ces gens sont bien calés est en train de plier, faudrait quand même pas trop exagérer.

Et si la branche, casse, ce qui ne devrait pas trop tarder, faudra bien se dire qu'il n'existe pas de parachute.

A la limite, on pourrait assister, comme pour Alitalia, à l'entrée d'un opérateur venu de l'Orient lointain… Et dans ce cas, fini les jérémiades et les diktats des pilotes. Alors, de grâce, faut arrêter de nous les briser menu.

Et tiens, à propos de parole et de contrat (ou assimilés), là aussi faudrait pas trop prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages, formule chère à Audiard.

Pascal de Izaguirre, viré par ce bon Gourgeon à qui il aurait pu faire de l'ombre, a perdu son procès contre Air France. Pour mémoire, il réclamait ce que lui avait promis PHG, à savoir un certain nombre de billets gratuits sur la compagnie.

Ce qui est monnaie courante dans ce genre de transaction, même si l'on suppose que l'actuel patron de TUI France a les moyens de se payer ses tickets… Question de principe, ce que l'on peut comprendre.

Mais alors, je pose la question (et, vous allez voir, il y en a pour tout le monde) :

Comment se "faisse –t-il" que monsieur Gourgeon, Pierre-Henri de son prénom, puisse encore bénéficier de billets à tarif extrêmement réduit sur les lignes d'Air France ?

Et surtout, alors qu'en principe, il est chargé de mission pour le futur "Gros Paris", peut-il encore bénéficier d'un bureau de fonction aux Invalides d'Air France ? D'ailleurs on se demande à qui et à quoi servent ces somptueux bureaux en plein cœur de Paris… et pas dans un quartier pourri ?

Pourquoi, puisque le Plan Transform devait conduire à des économies drastiques, laisse-t-on aussi à l'ancien Président Spinetta la jouissance d'un bureau (toujours aux Invalides), assorti d'un secrétariat, voiture et tout le saint frusquin (tiens si quelqu'un connait ce saint, ça m'arrangerait) !

En revanche, que Pascal de Izaguirre ait raison de réclamer ce qui lui est dû par contrat, rien à dire…

Sauf que, selon la belle lettre émanant de l'association des Mandataires Locataires Gérants de NF et publiée par notre confrère l'Echo Touristique, me laisse rêveur.

Je cite : "Nous considérons le moment opportun pour vous rappeler qu'il y a quelques mois vous avez décidé, de façon unilatérale, en votre qualité de Pdg de TUI/NF et Corsair, de supprimer l'attribution des billets "stand-by Corsair" aux gérants indépendants du réseau NF et à leurs salariés. (…)

Au vu de votre action auprès du Tribunal de Bobigny, nous sommes persuadés que votre sens de l'honneur et votre souci à faire respecter le droit permettront de rétablir sans délai les avantages accordés aux gérants indépendants et à leurs salariés sur les vols Corsair."


Bon, en gros et pour résumer l'ensemble : "faites ce que je dis, pas ce que je fais" ?

Lu 1601 fois

Notez


1.Posté par PAT44 le 23/06/2015 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lles pilotes ne voleront pas les 2 et 3 juillet, leurs cousins grévistes contrôleurs prennent le relais

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com