TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : l'échangisme faut que ça rapporte, b... !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 25 Janvier 2016

En voilà une idée qu'elle est bonne. Elle vient de Rachel Picard, qui n'a pas le cerveau surgelé, Directrice de SNCF Voyages, éphémère présidente de Thomas Cook France en d'autres temps : à partir d'avril prochain, il faudra payer pour échanger son billet de TGV !



Ben oui, y'a pas de petits profits...

Non seulement, les tarifs TGV ne sont pas "donnés", mais en plus la SNCF trouve que tout ceci n'est pas assez rentable !

Et que, selon Rachel Picard, sourire enjôleur mais redoutable stratège, si les TGV ne connaissent un taux moyen de remplissage de 65%, c'est la faute aux usagés. Pardon, aux usagers, autrement dit les clients.

Oui, c'est toujours le client qui est responsable de tous les maux, tant dans le transport aérien que ferroviaire, c'est bien connu.

Or donc, ce client indélicat, celui qui change son billet de TGV au dernier moment et qui, jusqu'à présent ne paye rien (sauf que dans la majorité des cas, il doit quand même acquitter un supplément pour changement de tarif), "bloque" en quelque sorte le bon remplissage de trains qui affichent complets.

Certes, à la décharge de Rachel Picard, quelques voyageurs, la plupart des clients Affaires, réservent plusieurs places à des dates différentes, avant de bloquer définitivement leur voyage. Ce qui peut provoquer un certain manque à gagner pour la compagnie du Cheval de Fer, comme le nommaient ces bons Indiens des plaines, au temps de Buffalo Bill et des bisons.

Selon SNCF, ce ne sont que 17% des billets qui sont échangés. Je ne sais pas combien de billets sont vendus, mais sur la masse, ça ne parait pas énorme.

La Case de l'Oncle Dom : l'échangisme faut que ça rapporte, b... !
Et je serais curieux de savoir sur ces 17% combien concernent les voyageurs "loisirs" ?

Ceux qui font quand même le "gras" de la maison et qui, souvent, changent leur billet parce que le gamin est affecté d'une soudaine gastro (vaut mieux pas aller tacher les sièges du TGV !) ou que le taxi qui devait emmener à la gare s'est perdu (si, authentique, ça m'est arrivé) !

En avril (Joyeuses Pâques), tout ceci coûtera dorénavant entre 5 et 15€ !

Mais bon, après tout, faut bien que chacun gagne sa croûte et comme de toutes façons le client est là pour payer…

En revanche, il serait peut-être aussi intéressant de savoir si les véritables engagements que la société ferroviaire a promis de tenir vont être enfin mis en application.

Juste pour rire, ces fameuses connexions Wifi que TGV promet depuis plus de 10 ans maintenant, où en sommes-nous ?

Tout devait fonctionner en 2016, c’est-à-dire aujourd'hui. Ben, si tout va bien, on aura peut-être une chance au cours de l'année 2017 ! .

Chouette ! Faudra payer ?

Tiens, autre chose, puisque l'on veut des trains remplis à ras bord. Dans ce cas, faudra peut-être songer à approvisionner aussi à ras bord de cette fameuse voiture Bar (le numéro ou 14, selon la longueur du train).

Parce que, pour l'instant, même avec un taux de remplissage à 65%, vous avez 95% de chance (si l'on peut dire) de ne plus avoir grand choix pour votre sustentation en cours de trajet.

Enfin, et ça c'est juste pour rire, dans le cas de ces changements de réservation payant, les agences de voyages seront-elles commissionnées sur la "surcharge changement" ?

Allez, sans rancune, j'aime bien le train… Même quand il est en retard !


Lu 1705 fois

Notez


1.Posté par Alain Chups le 25/01/2016 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Curieusement, les frais de pénalités en cas de changement/annulation existent dans toutes les compagnies aériennes depuis des lustres, et pourtant vous ne trouvez rien à redire !
C'est un peu 2 poids, 2 mesures...
On reproche à la SNCF de ne pas mettre les moyens d'être ( un jour peut-être ) rentable, et quand elle met enfin en place une mesure lui permettant d'arrêter une des nombreuses causes de l'hémorragie : tout le monde lui tombe dessus !

2.Posté par Papadopoulos le 25/01/2016 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas d'accord avec Alain: la SNCF est une compagnie nationale chargée d'un service public (que d'ailleurs assure de moins en moins dans le milieu rural au profit du TGV). La politique de la SNCF a été pendant des années "on met le paquet sur le TGV au détriment des trains de nuit, des trains dit "normaux" et on fait payer les Régions pour les TER". Mieux encore: ils font payer les Régions pour la construction du TGV Est avec la promesse d'un monde meilleur. Résultat: moins de trains, moins de connexions, des gares TG au milieu de la cambrousse = moins des gares d'interconnexion, les usagers obligés de prendre la voiture pour se rendre dans les gares TGV et obligés de raquer un bras en frais de parking (merci Vinci).
Il faut pas oublier que la promesse de la SNCF était d'emmener les voyageurs au coeur de la ville et au meilleur tarif que les avions. Résultat? Après avoir trucidé les aéroports de province (Strasbourg, Bordeaux, Nantes), mis à la soupe des milliers d'emplois dans les compagnies aériennes obligées de réduire leurs effectifs, en voilà maintenant que la SNCF relève les prix. Ils tuent la concurrence et après ils bénéficient de la situation de monopole territorial.
Et qui raque? Ben les usagers pardi ! Ceux qui prennent le TGV ou pas, car c'est avec les finances publiques que la ligne TGV Est a été construite, même si la mémé du fin fond de Vosges ne prendra jamais le TGV elle a payé quand même la construction. Quant aux usagers qui n'auront pas d'autres choix que la voiture ou le TGV, il faudra payer.
Mais pour abonder dans le sens de l'oncle Dom', je poserai aussi la question suivante: quelqu'un peut me donner le tarif de base pour un A/R Paris-Lyon en TGV? Chiche

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com