TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : le tourisme en politique c'est... blanc bonnet et bonnet blanc !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 8 Avril 2016

Quels sont les fâcheux qui ont hurlé au loup lorsque l'édito traitait de considérations politiques dans un journal professionnel ? Au risque de les décevoir, politique et tourisme sont étroitement liés, particulièrement en France, où l'on démarre les campagnes électorales… à peine élu !



La Case de l'Oncle Dom : le tourisme en politique c'est... blanc bonnet et bonnet blanc !
Je me gausse.

"Comment - certains pisse-chaud (c'est mieux que froid, finalement), écrivaient-ils récemment - pouvez-vous aborder des sujets politiques dans un canard réservé à la profession ?

Parlez-nous de tourisme et laissez vos divagations à d'autres médias, "plus sérieux" !
"

Je remarque d'ailleurs que les gens dits "de gauche" hurlaient au charron (ça change du loup) quand j'émettais quelques réflexions sur les dirigeants (théoriquement de gauche, eux aussi), tandis que je prenais une volée de bois vert (ce qui m'a rendu tout bleu) par les autres gens de "droite", lors de certaines réflexions concernant leur incapacité à conduire les affaires en général, et celles du tourisme en particulier.

Il se trouve que cette semaine, tourisme et politique ont particulièrement fait bon ménage, si je puis m'exprimer ainsi.

Ainsi, (oui, pour les puristes qui épluchent vocabulaire et grammaire, c'est une répétition sanctionnée par un zéro dans tous les bons lycées) tout a commencé par une "invitation", partie de l'Elysée à une "réunion off", où certains journalistes, triés sur le volet (mes chevilles, ça va, merci et pour le trié sur le volet, pas le temps de chercher l'origine de ce vieil adage) reçoivent en confidence et avant-première la grande nouvelle du lendemain.

La Case de l'Oncle Dom : le tourisme en politique c'est... blanc bonnet et bonnet blanc !
Dommage que certains confrères fassent fi de cet "embargo" et larguent l'info dans leurs journaux parlés du lendemain matin.

Or donc (oui, c'est pour faire plaisir à des potes), la réunion quasi secrète débute par une déclaration hyper tourisme et je cite : "Lors de son arrivée au pouvoir en 2000 et quelques, le Président avait promis de sauver les chantiers de Saint Nazaire. C'est fait !"

Bon, le reste tout le monde connait, grâce à mes copains de RTL, MSC Crociere (c'est plus joli en ritalien) va faire construire pour 9 milliards d'euros de somptueux navires, écolos en plus, dans les chantiers navals cités plus haut.

Et inaugurera le premier au Havre !

Le tout suivi d'une cérémonie "intense", présidée par le président (ben oui, ça me fait marrer et j'en profite avant que la jolie Najat impose de strictes lois sur le causer français) Hollande, lequel surveillera attentivement la signature du contrat entre MSC et STX (les chantiers navals) !

Comme quoi, politique et tourisme, c'est pas de la merde ! En revanche, pour le buffet de l'Elysée, pas terrible. Faudrait prendre des leçons au Quai d'Orsay…

Mais puisqu'on est dans le maritime, profitons pour changer de bord...

Etant (parfois) d'une objectivité défiant toute concurrence, je ne pouvais pas passer sous silence la glorieuse tentative de Les Républicains, lesquels préparent aussi l'échéance de 2017.

Là aussi, soudainement, le tourisme devient d'une importance quasi nationale… ou du moins, le moyen de ratisser un peu plus large.

Une imagination débordante ces politiques... Et donc, nous voilà partis pour un grand Forum au siège de Les Républicains, hier soir, sur le thème "Quelle politique du tourisme pour une nouvelle majorité en 2017" ?

Ben, là non plus, j'ai pas regretté la séance. D'abord parce que le "chargé de projet" au sein de ce grandiose parti, Éric Woerth, sans doute accablé par un emploi du temps ultra-chargé, n'avait pas trouvé le temps d'ouvrir la séance.

Ensuite parce que durant deux heures (je suis parti avant la fin sans assister à la conclusion de David Douillet), nous avons eu droit à un rabâchage de lieux communs.

Assez de charges sociales, simplification des formalités, tourisme grand secteur de l'économie française, accueil en France imparfait (euphémisme !), sécurité des touristes… Bla-bla et re bla-bla.

Jean-Pierre Mas, pour le SNAV et Emmanuel Toromanof s'en sont parfaitement tirés. Faut dire que c'était pas trop difficile, à Les Républicains, SNAV et APST, on se demande encore ce que c'est !

Frédéric Pierret, représentant cette obscure entité, le 46.2, qu'il n'a pas daigné expliquer, s'est contenté de s'écouter parler…

En oubliant, comme tous les autres participants que le Tourisme avait été traité en quantité négligeable durant les longues années de pouvoir d'une droite passéiste !

J'ai eu la surprise de constater qu'il existait une occupation de "stratégiste" (sic) venue de la salle, lequel, personnage fier et revendiquant son appartenance aux Les Républicains, nous a sorti une diatribe sans corrélation aucune avec le sujet sur Daesh (lave plus blanc)…

Bon, faut conclure, parce que sinon, vous ne lirez pas jusqu'au bout et de toutes façons, il n'en est rien sorti, si ce ne sont quelques banalités.

Bonne nouvelle cependant : pour encore un an, le tourisme sera particulièrement choyé par nos politiques qui auront besoin de tous les électeurs, particulièrement ceux qui croient encore aux promesses...

Elle est pas belle la vie ?

Lu 1583 fois

Notez


1.Posté par Christian Jean le 08/04/2016 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans nombre de régions, par soucis d’économie le budget consacré au tourisme est en baisse alors qu’il serait si simple de réduire les émoluments des hommes politiques, le nombre des personnels des chambres consulaires, des conseils départementaux et autres administrations redondantes !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com