TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom: les dégâts collatéraux de Iata.... taratata !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 15 Septembre 2016

J'avais déjà écrit à propos de Iata, ce grand machin conçu par les compagnies ariennes, pour leur propre usage et dans un esprit totalement sectaire. Ben, je ne m'étais pas trompé, le grand machin ne respecte même pas ses propres membres...



Pour des raisons monégasques et vraisemblablement pas très reluisantes, Héli Air Monaco, une compagnie qui existe depuis 1976 et qui opérait des vols réguliers entre Nice et la Royauté Principautaire voisine, s'est subitement trouvée dé-saisie de ses droits de trafic - DR
Pour des raisons monégasques et vraisemblablement pas très reluisantes, Héli Air Monaco, une compagnie qui existe depuis 1976 et qui opérait des vols réguliers entre Nice et la Royauté Principautaire voisine, s'est subitement trouvée dé-saisie de ses droits de trafic - DR
Loin de moi l'idée d'ajouter une couche de polémique envers une institution créée par les compagnies aériennes pour leur plus grand bénéfice et uniquement pour leur propre salut.

A condition, bien sûr, de respecter la pensée unique et sans discussion aucune.

Pourtant, en relisant l'aventure survenue à Héli Air Monaco et par ricochet à Air Promotion Group, je ne peux m'empêcher de m'interroger sur la vraie réalité de ce que je persiste à appeler le "grand machin".

Pour des raisons monégasques et vraisemblablement pas très reluisantes, Héli Air Monaco, une compagnie qui existe depuis 1976 et qui opérait des vols réguliers entre Nice et la Royauté Principautaire voisine, s'est subitement trouvée dé-saisie de ses droits de trafic.

Bon. Faut dire que l'actionnaire principal de la compagnie hélicoptérienne qui a repris la ligne fait partie de la famille et que, faut bien que tout le monde vive, n'est-il pas ?

Bon. Ceci étant, que vient faire Iata la-dedans ?

Dominique Gobert et Chien Charly - DR
Dominique Gobert et Chien Charly - DR
Ben, théoriquement, rien, sauf que Iata, animée d'un sens aigu de l'observation, sans aucune évaluation des risques et à plus forte raison sans aucune tentative d'évaluation, a suspendu cette malheureuse compagnie sans autre forme de procès.

Laissant planer le doute sur sa solvabilité et la mettant dans le même panier qu'Air Med qui, elle, était vraiment en faillite.

Ca m'a fait penser à la réponse, dithyrambique, que m'avait adressé à l'époque, le patron de Iata France et qui m'avait fait hurler de rire. D'ailleurs, je vais juste, afin de vous faire rire aussi, en citer un passage :

"Le grand machin : c’est aussi celui qui permet de mettre des standards sur la sécurité des compagnies membres et de réduire au maximum le risque en s’assurant des procédures de maintenance et de traitement opérationnel, celui qui te permet de faire un voyage sur plusieurs compagnies avec un seul billet électronique que tu ne risques plus de perdre si tu es un peu distrait, celui qui suspend immédiatement les compagnies qui présentent un risque avéré, pour la sécurité mais également pour limiter quand cela est possible le risque financier pour les passagers en bloquant les fonds ou en demandant aux agents de voyages concernés de traiter directement avec la compagnie".

Ben oui. C'est exactement ce que faisait Héli Air Monaco en association avec APG. Mais Iata a suspendu une compagnie qui devait sûrement présenter un risque "avéré", qui présentait aussi un risque financier, bref, Iata fait un boulot extraordinaire... quitte à saboter ses propres membres.

Iata a-t-elle pris le temps de vérifier ? Je serais très curieux d'en avoir la preuve...

Grâce à son "évaluation" des risques, IATA a failli couler une brillante société française, une compagnie aérienne, provoqué la panique dans des milliers d'agences de voyages du monde entier, provoqué l'angoisse de passagers multiples...

Ben voyons !

Lu 1576 fois

Notez


1.Posté par Jerome Bonnin le 15/09/2016 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mon Cher Dominique,
Tu elucubres toujours aussi bien, sans forcement savoir de quoi tu parles. Ce n'est pas nouveau et c''est le jeu de la chronique: Panem et circenses !
Amts
Jerome Bonnin

2.Posté par Papadopoulos le 15/09/2016 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien vu:
IATA "créée par les compagnies aériennes pour leur plus grand bénéfice et uniquement pour leur propre salut" --> ça s'appelle un syndicat professionnel. Comme le ZNAV, le MEDEF, la CGPME etc...

"A condition, bien sûr, de respecter la pensée unique et sans discussion aucune." --> comme dans tous les syndicats... et allez ! je vas faire plaisir à Tonton: comme dans certains réseaux dirigés par des colonels :-)

3.Posté par Dhaouadi Mohamed le 16/09/2016 01:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous devez bien sous estimer ce que vous appelez Machin, pour en parler sî légèrement....Le Risk Management IATA est une énorme Division qui sent venir la faillite à 1000 miles à la ronde...Son taux de recouvrement de ces 400 milliards de $ et quelques, en chiffre d'affaires BSP mondial, tend vers les 99%,c'est du moins l'objectif stratégique que s'assîgne le Industry Settlement System (ISS), l'autre machin dans le Machin qui gère le BSP/CASS.
Venos en a Heliair Monaco...Que représente pour le BSP France cette minuscule compagne..?? Des nèfles..! Mais même les nèfles constituent pour IATA le plus gros danger quand il s'agit du moindre risque Financier, et un Agent de Voyages à ete déclaré en défaut de paiement pour la modique somme manquante de....12 €....
le résolutions IATA sont concues par les Compagnies Aériennes, et, si elles sont proposées par les structures techniques de IATA, sont votees par ces Compagnies.
E'n tant que Membre BSP cette Compagnie, est sans ignorer les regles de jeu prescrites par la Resolution 850, Annexe f: si une Compagnie inerromp ses services régulier, elle est suspendue sine die du BSP et une série de mesures préventives sont immrdiatement prises pour protéger l'argent des Compagnies Aériennes.....Ce cas nous rappelle la suspension de Syphax Airlines transporteur privé en Tunisie, qui a suspendu ses activités le 29 juillet 2015, et le calvaire des Agences de Voyages qui s'en suivit...À ce jour il fait partie de l' histoire et IATA avait eu une juste vision, mais la nous parlons d'un gros calibre compare à la compagnie Monégasque
Alors pourquoi tout ce bruit fait autour d'une artion entreprise par IATA conformément à un cadre Réglementaire établi..?? Much ado for Nothing dirait Shakespeare..
Et non se demande, qui a retiré sa Licence Nice - Monaco à Heliair Monaco ?? pour privilégier Monacair, si ce n'est le propre Gouvernement de cette Cie ?? Après ça que reste il du réseau de ce transporteur nain ?? Si votre autorité Aéronautique vous retire sa confiance sur une desserte axiale (Trunk Route), qu'esperez vous d'une Association Internationale rigidement gouvernée et réglementée ??

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com