TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : les grandes manœuvres électorales démarrent à l'APST

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 25 Mars 2016

Et les grandes manœuvres continuent, parmi nos instances hautement dirigeantes. Du côté de l'Apst, on va aussi vers les urnes, histoire de remplacer un président qui aura marqué et poussé vers une grande fédération des métiers du tourisme…



La Case de l'Oncle Dom : les grandes manœuvres électorales démarrent à l'APST
Je sais, c'est comme les élections nationales, tout le monde s'en fout !

Et pourtant, la vie d'une profession, c'est pas de la crotte.

C'est la vôtre, cette activité, c'est ce qui vous permet de vivre, et, accessoirement, de procurer à vos contemporains un certain bonheur…

Quel est l'agent de voyage qui, après avoir signé avec son client un dossier, quel qu'il soit, même si c'est pour aller lancer des tongs à l'apéro dans un club improbable, n'aura pas le sourire aux lèvres (je le vois mal aux pieds, mais tout est possible), en pensant que ses clients vont passer du bon temps en partie grâce à lui ?

Ce qui fait aussi la force de cette profession, ce sont ses institutions.

Même si d'aucuns pensent qu'elles ne servent à rien. A conditions qu'elles soient bien gérées et que ce ne soit pas une vague occupation, permettant de vivre sur notes de frais aux différents élus qui les composent.

Pour l'Apst, pas de souci : la boîte a été plutôt bien tenue par Raoul Nabet, qui a eu non seulement le courage de remettre "à plat" certaines errances et tenu la barre de la garantie contre vents et marées (et plus si affinités).

Mais l'homme qui a de la vista a su de surcroît anticiper sur l'avenir et œuvrer afin que l'ensemble de la profession puisse se réunir et parler d'une seule et même voix.

La Case de l'Oncle Dom : les grandes manœuvres électorales démarrent à l'APST
C'est pas encore tout à fait gagné, bien que le discours de Jean Korcia durant la journée de Manor fût clair comme de l'eau de roche : il faut enfin arrêter les stupidités égocentriques, partisanes et intéressées pour aller à l'essentiel. A savoir :évoluer dans un monde pas facile pour le plus grand bénéfice de chacun.

Chacun appréciera la "valeur" du bénéfice, mais c'est un autre sujet…

L'Apst, cette Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme, pourrait être la grande rassembleuse du métier. C'est certainement le désir du Président sortant.

Reste maintenant à savoir comment vont, d'une part se comporter les électeurs, d'autre part, connaître également la position des "autres partenaires".

Le Snav, syndicat qui devrait se trouver un autre patronyme et que nous connaîtrons en avril prochain, prépare aussi son "renouveau".

Mas, son président, fin politique, rusé comme trois singes (ou plus) est tout à fait ouvert à cette "fusion corporatiste"… à condition toutefois d'en assumer les destinées !

Il s'agit, en effet (pourquoi d'ailleurs souligner cet effet qui ne veut rien dire, mais qui fait toujours bien en littérature ?), de rassembler sous une même bannière des producteur tour-opérateurs, de taille ou de grosseur (c'est selon), des distributeurs, des réceptifs (pour employer notre langage), des groupeurs de voyageurs (je déteste le terme groupiste), sans oublier les associations diverses et variées, les CRT, R2D2 et que sais-je encore…

J'y reviens dans l'édito suivant, à ne pas manquer lundi (ça c'est pour mettre en haleine le lecteur assidu, les autres ont déjà abandonné).

En revanche, il ne faudrait surtout pas saboter les élections de l'APST. Le premier réseau de France, Selectour en l'occurrence, y devient de plus en plus imposant. Manor, dispose à l'APST d'observateurs avisés tandis que TourCom a montré clairement son incapacité à travailler pour le bien de tous.

Pour les élections Apst, 12 candidats sont en lice pour cinq postes à pourvoir dans le collège des "agences de voyages".

Il serait bon d'élire des gens sérieux et responsables, moins politiques mais avides de donner un sens à cette institution et la porter dans le bon sens… avec du bon sens et un esprit de gestion "solidaire".

Et pourquoi pas, à sa tête, une femme qui raisonne avec sa tête.

Pas avec autre chose !

Lu 1084 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com