TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : mon ministre, ce Ayrault...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 12 Février 2016

C'est fait : Fabius quitte le gouvernement et notamment le portefeuille du tourisme, remplacé par Jean-Marc Ayrault, l'homme qui rit quand il se brûle. Va-t-il conserver, outre les relations étrangères, la main mise sur le tourisme ?



C'est Jean-Marc Ayrault, notre ancien premier ministre, l'homme qui rigole quand il se brûle, qui prend la suite de Laurent Fabius - DR : Page Facebook Jean-Marc Ayrault
C'est Jean-Marc Ayrault, notre ancien premier ministre, l'homme qui rigole quand il se brûle, qui prend la suite de Laurent Fabius - DR : Page Facebook Jean-Marc Ayrault
Allez, on respire un peu, la Dame du Poitou ne sera pas chargée des relations de la France avec le monde, pas plus que notre secteur ne sera affecté par son regard d'acier.

C'est Jean-Marc Ayrault, notre ancien premier ministre, l'homme qui rigole quand il se brûle, qui prend la suite de Laurent Fabius.

Si j'en crois le communiqué officiel de l'Elysée, Jean-Marc Ayrault est nommé "Ministre des Affaires Etrangères et du Développement international".

Ce qui pourrait inclure la partie "tourisme" du job. Ce qui serait, à condition que l'homme en ait la volonté, toujours une bonne chose pour notre secteur d'activité qu'est le tourisme.

En tout cas, pour les opposants à la construction du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, c'est plié, les gars.

L'homme ne rigole plus du tout quand il s'agit de cet aéroport… Lequel, de vous à moi, n'est qu'une vaste bizarrerie (pour ne pas dire autre chose) !

Pour étayer ceci (ou cela), je note que Matthias Fekl (je veux toujours mettre un "h" dans son nom, va-t'en savoir pourquoi), dont le nom avait été largement évoqué pour la succession de Fabius, reste en fonction au titre de Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Affaires Etrangères et du développement international, chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l'étranger.

Bonne chose, et sans vouloir lui cirer les pompes, il a, jusqu'à présent, plutôt bien accompli le job.

Cette continuité, avant la grande échéance de 2017, me parait plutôt de bon augure.

On peut simplement regretter que tous ces vieux dinosaures qui nous gouvernent s'accrochent comme des moules sur le rocher, au détriment de gens plus jeunes… Comme quoi, la valeur attend bien le nombre des années.

En revanche, ce que l'on ne sait pas trop, c'est la "répartition" du secteur du tourisme entre le Quai d'Orsay et Bercy.

Martine Pinville, qui s'occupait jusqu'à présent du secteur "économique des entreprises de tourisme", reste aussi en poste…

Nous allons donc, comme Charles, attendre encore un peu.

En même temps, puisque nous sommes en fin de semaine, j'ai quand même un doux sourire qui se profile à la lecture de la composition de cette nouvelle équipe.

Je respire enfin pour ces bons écolos, qui se foutent totalement de la nature mais pour qui l'écologie n'est qu'un moyen d'accéder au pouvoir.

Placé s'est enfin placé (oui, facile) et là, on va voir ce qu'on va voir : il devient secrétaire d'état, chargé de la réforme et de la simplification. Effectivement, c'est simple, mais ça va surement être compliqué.

Et Mademoiselle qui s'en va. Sylvia Pinel, douce ombre qui aura vécu durant quelques années sous les ors de la République, en toute discrétion. Même au tourisme, à part moi qui lui ai toujours voué un amour discret, personne n'a remarqué son départ…

Ah, si, faut quand même saluer aussi les nouveautés et souhaiter la bienvenue à une nouvelle, qui inaugure un portefeuille pour le moins étrange : Madame Ericka Bareigts, secrétaire d'état auprès du premier ministre, chargée de l'égalité réelle.

Au secours, je suis inculte. C'est quoi l'égalité réelle ? Sommes-nous, à l'insu de notre plein gré, sujets à des égalités pas réelles ?

Serait-ce à dire qu'un ministère de l'égalité réelle va se pencher, juste pour prendre un exemple, sur les différences flagrantes de rémunérations qui existent entre femmes et hommes ?

Si c'est ça, l'égalité réelle, c'est pas un secrétariat d'état qu'il faut pour cette dame, c'est un ministère entier !

Allez, avant de conclure, j'aurai un salut pour Fleur Pellerin, fugace ministre du tourisme (mais qui aurait pu aller loin) et m'étonner aussi de ce nouveau secrétariat d'état "chargé de l'aide aux victimes".

C'est Juliette Méadel qui va s'en charger. J'aimerais, sincèrement qu'elle n'ait pas trop de boulot et que ceci n'augure pas de sombres évènements.

En revanche, moi qui suis sans arrêt victime de ma comparse à la rédaction, faudra-t-il que je prenne rendez-vous au Ministère ?

J'en rigole d'avance !

Lu 1276 fois

Notez


1.Posté par Papadopoulos le 12/02/2016 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faudrait que la Cour de Comptes estime le surcoût de ces sous-ministères fantômes qui fleurissent.
Un homme politique disait déjà: "si vous voulez qu'un dossier n'avance pas, créez des commissions et de sous-commissions". Force est de constater que ça sent le roussi pour les victimes et l'égalité des sexes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com