TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





La Case de l'Oncle Dom : passagers aériens, dormez, je le veux !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 30 Mars 2017

On n’arrête pas le progrès. Arrêter de fumer va devenir, si j’en crois un oncle médecin, un jeu d’enfant grâce à l’hypnose. Désormais, pour ceux qui craignent l’avion, y’a encore mieux : l’anesthésie !



BudgetAir va faire très fort, en testant, à la fin du mois de juin, un nouveau service que pourront, si tout va bien, acheter leurs clients : le vol (en avion, pas un braquage) sous anesthésie… « légère » - DR : BudgetAir
BudgetAir va faire très fort, en testant, à la fin du mois de juin, un nouveau service que pourront, si tout va bien, acheter leurs clients : le vol (en avion, pas un braquage) sous anesthésie… « légère » - DR : BudgetAir
Et non, malgré cette date du 1er avril, tout ce que je vais vous narrer ce jour n’est pas une blague. Ou alors, je me serais fait avoir à l’insu de mon plein gré, mais tout semble bien réel.

C’est BudgetAir qui vient de sortir cette nouveauté. Pour ceux qui ne connaissent pas BudgetAir (que je ne connaissais d’ailleurs pas avant aujourd’hui) c’est un de ces innombrables sites de réservation en ligne, apparemment tout aussi sérieux que ses concurrents.

Et là, ils vont faire très fort, en testant, à la fin du mois de juin, un nouveau service que pourront, si tout va bien, acheter leurs clients : le vol (en avion, pas un braquage) sous anesthésie… « légère ».

Alors, pour les craintus de l’aéroplane, les insomniaques du long-courrier, les grincheux qui ne supportent pas les enfants ou les autres passagers à bord d’un aéronef, BudgetAir pourrait avoir la solution.

Si j’en crois le communiqué (j’ai pas réussi à les joindre au téléphone, c’est horriblement compliqué de téléphoner à un site de réservation en ligne et c’est bien dommage), une expérience « test » sera réalisée le 30 juin prochain, auprès de 30 passagers sélectionnés, sur un vol Paris-Bangkok.

D’après BudgetAir, « les 30 personnes sélectionnées pour le test se verront placées dans un sommeil léger avant le décollage (anesthésie légère), sous contrôle médical. Ce test mené par BudgetAir s’attachera à montrer si, oui ou non, l’anesthésie est un moyen fiable pour les voyageurs d’être plus détendues et reposées une fois arrivées à destination ».

Et si tout va bien, le site de réservation proposera ce service « Dormette » en plus à ses éventuels clients. Pour l’instant, il n’y a pas de tarifs, mais c’est normal, faut d’abord tester.

Et donc, si je comprends bien tout, les 30 cobayes sélectionnés par BudgetAir, tous craintifs de l’avion pour différentes raisons, après avoir subi un examen médical, seront « légèrement anesthésiées », par un professionnel de la chose, juste avant le décollage.

BudgetAir, sans rire, « serait heureux de pouvoir aider ses clients à arriver complètement détendus à destination ».

Ça, ça part d’un bon sentiment et puis c’est pas si idiot que ça. Sauf que, quand même, je ne sais pas si les règlements du transport aérien autorisent ce genre de procédé.

Imaginez une seconde que, pour une quelconque raison, le vol subisse quelque incident fâcheux, j’imagine mal les navigants donner des instructions à des « belles et beaux au vol dormant »…

Rigolo, n’est-il pas, d’autant que le site annonce que cette anesthésie ne présente aucun risque d’effet secondaire pour le passager : pas de nausée (vaut mieux) juste une impression de détente et de sérénité.

J’imagine 30 passagers, béats dans leur siège…, ronflotant légèrement.

Et puis quand même, cerise sur le pudding, ceux qui auront été séduits par ce test bénéficieront de la gratuité de leur vol… Uniquement à l’aller, faut quand même pas exagérer !

Si, dernière précision, un médecin sera à bord afin de contrôler le sommeil de ses patients. Et, parait-il, aucun risque de rester endormi à l’arrivée. De toute façon, les personnels chargés du ménage de l’appareil se chargeront d’éveiller les endormis.

En revanche, je pense que nos cobayes n’auront pas le loisir de déguster ces fabuleux repas servis à bord des vols long-courriers, à moins de manger en dormant, ce qui, après tout, pourrait se faire !

Au fait, si ça marche, voilà un bon moyen pour les compagnies aériennes d'économiser quelques sous : on anesthésie tous les passagers, plus de repas, plus de toilettes à gérer et les PNC peuvent jouer aux cartes !

Tentés, les amis ? Suffit de vous inscrire sur le site de BudgetAir. On en apprend vraiment tous les jours...

PS. Et comme je suis bon, voici le lien pour s’inscrire :
www.budgetair.fr/specials/vols-sous-anesthesie

Lu 2471 fois

Tags : BudgetAir
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
tourmagevents.com
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com