TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : quand Ryanair prend les enfants du Bon Dieu pour des "canards" sauvages...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 2 Février 2017

Ryanair, c’est vraiment le roi du marketing… Pas gêné d’ailleurs pour deux ronds. J’ai commis la semaine dernière un édito, toujours brillant, sur les envies avortées de la compagnie aérienne de se pourvoir d’un département « voyages »…



"Donc, nous attendrons que Ryanair propose à ses millions de passagers des forfaits vacances à prix Ryanair, sans pour autant y laisser la moindre plume" - Photo : Ryanair
"Donc, nous attendrons que Ryanair propose à ses millions de passagers des forfaits vacances à prix Ryanair, sans pour autant y laisser la moindre plume" - Photo : Ryanair
Au moins une chose sure : les services de presse de Ryanair ont du boulot.

Une seconde chose est aussi sûre : TourMaG.com est très lu chez l’Irlandais volant ! Ce qui fait quand même assez plaisir, d’autant que nous, la lecture est gratuite, pas besoin de payer un supplément quelconque.

Même les commentaires sont hébergés gratos !

Ben, à la suite de mon édito du 31 janvier 2017, intitulé par la grâce de mon patron bien-aimé « le grand crash de Ryanair Holidays », j’ai eu la grande surprise de recevoir un beau « droit de réponse » de la part des services de O’Leary.

Fort courtoisement d’ailleurs, ils n’exigent absolument pas la publication de « droit de réponse ». Mais, étant d’un naturel un peu facétieux et conscient que mes lecteurs sont avides de tout savoir, je vais vous livrer ici la justification apportée par la compagnie aérienne irlandaise.

Pas concernée, semble-t-il par le Brexit, mais bon…

Et comme ces gens sont bien élevés, ils m’ont répondu en grand-breton, assorti de la traduction française, de fort bonne facture, que je vous restitue ci-dessous.

"Ryanair a confirmé aujourd'hui (20 Jan) avoir temporairement suspendu son service Ryanair Holidays et a résilié son accord avec le fournisseur de logiciel qui s’est illégalement adonné au screen scraping des tarifs bas de Ryanair.

Toutes les réservations existantes sur Ryanair Holidays sont maintenues et Ryanair est en cours de finalisation d’un accord avec un nouveau fournisseur de logiciel, qu'il prévoit de nommer prochainement.

Ryanair s'excuse auprès de ses clients pour tout inconvénient causé, mais a réaffirmé qu'elle n'autoriserait aucun fournisseur de logiciels tiers à s’adonner au screen scraping et à revendre illégalement les tarifs bas de Ryanair.
"

D’accord et dont acte. J’aurais aimé que Ryanair m’explique comment elle a découvert que son fournisseur se comportait en voyou.

A moins que la compagnie n’ait trouvé encore mieux, mais il est vrai qu’entre gens de bonne compagnie, on sait aisément se reconnaître.

Donc, nous attendrons que Ryanair propose à ses millions de passagers des forfaits vacances à prix Ryanair, sans pour autant y laisser la moindre plume.

Mais la compagnie pilotée par Michael O’Leary ne s’en tient pas là. Car, fins lecteurs avisés que vous êtes, je soulignais également à la fin de cet éditorial, les déboires judiciaires et sociaux que connaissait Ryanair sur ses vols en France, particulièrement du côté de Marseille.

Avec notamment une mise en examen pour "emploi illicite de personnel navigant et travail dissimulé" !

Je rappelle quand même que la compagnie de O’Leary n’en est pas à son coup d’essai. Les charges sociales en France, c’est pas franchement sa tasse de thé…

Ben, là aussi, la réponse est pour le moins rigolote et je cite : "Bien que nous ne commentons pas les affaires juridiques en cours, nos opérations temporaires d'été à Marseille (de 2011 à 2014) ne sont plus en activité et nous contesterons énergiquement toute tentative des autorités françaises d’exiger le double paiement des cotisations sociales, qui ont été intégralement payées en Irlande pour des travaux effectués entièrement sur des appareils immatriculés en Irlande, et donc sur le territoire irlandais.

Nous nous félicitons de la décision de la Commission européenne d'enquêter sur la France pour cette double imposition illégale des cotisations sociales et nous attendons avec impatience ses conclusions.
"

Imposition illégale des cotisations ?

Allez, O’Leary, on va se boire une bière irlandaise et rigoler un bon coup, lorsque vous serez définitivement sortis de l’Union Européenne… C’est vous qui paierez.

Mais faut arrêter de prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages !

Lu 2083 fois

Notez


1.Posté par Valou le 03/02/2017 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais..... L'Irlande ne fait pas parti du Royaume-Uni et ne quittera donc pas l'Europe, pourquoi donc faire une conclusion sur une sortie de l'Union Européenne ?

2.Posté par pat44 le 03/02/2017 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'est pas Mediapart qui veut

3.Posté par Thomas le 03/02/2017 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Valou, Valou, Valou... la tribune de DG est une sorte de feuilleton, n'espérez pas autre chose que le jeu virtuose du maître et de sa plume, n'attendez pas de faits désolants : le poète tend des liens avec l'invisible, il les fait chanter...

Et l'Irlande participe au Brexit. Parce que dans ce monde là, l'Irlande fait tout comme le Royaume-Uni...

4.Posté par Mando Lyne le 03/02/2017 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oulà ! L'Oncle a trop abusé de la Guinness ou alors il a fait l'école boussoniere pour la géographie : la République d'Irlande ne fait pas partie de la Grande Bretagne, contrairement à l'Irlande du Nord. Un gosse de 10 sait ça (ou alors Googelise) avant d'écrire.

5.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 05/02/2017 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas parlé de Grande Bretagne, mais de Royaume Uni. Mais j'aime bien la bière...

6.Posté par Thomas le 06/02/2017 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'empêche, Dominique... grâce à vous, tous les jours, le champ des possibles s'ouvre. En grand. Et ça... c'est magnifique.

Merci.

7.Posté par Christian Jean le 07/02/2017 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Gober
Tout le monde peut se tromper (même si chez vous avec la géographie cela frôle l’indécence), mais quand on se trompe, pourquoi ne pas le reconnaitre au lieu de s’enfoncer ? …

« Posté par DOMINIQUE GOBERT le 05/02/2017 13:31 | Alerter
Pas parlé de Grande Bretagne, mais de Royaume Uni. Mais j'aime bien la bière... »


La république d’Irlande (Eire ou Irlande du sud) ou est situé le siège de Ryanair est un état indépendant depuis 1937. Elle n’appartient pas au royaume Uni …

Une fois de plus essayez de ne pas oublier que vous écrivez dans un Mag professionnel destiné à des lecteurs dont l’activité est le monde du voyage …
Allez, il n’est jamais trop tard pour ben faire, admettez vos erreurs et vous verrez qu’avec le temps vous en commettrez moins.
Cordialement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com