TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : quand les grèves deviennent des journées d'action... Cqfd !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 30 Mai 2016

Voilà une belle semaine qui s'annonce. Curieusement, alors que nous allons vers des perturbations qui vont encore redonner du sens à notre marché du tourisme, la (future ?) Loi Travail n'est pas forcément le prétexte...



Les adhérents du SNPL, pour qui la Loi Travail n'est qu'un amusant projet, viennent de voter à 66% des adhérents pour la possibilité d'émettre un préavis de grève de plus de six jours - DR : Air France, Virginie Valdois
Les adhérents du SNPL, pour qui la Loi Travail n'est qu'un amusant projet, viennent de voter à 66% des adhérents pour la possibilité d'émettre un préavis de grève de plus de six jours - DR : Air France, Virginie Valdois
Grèves et mouvements, parait-il sociaux, vont marquer notre semaine et les suivantes.

SNCF, RATP sont partis vers des orientations grévistes "illimitées". Des journées d'action, comme on dit dans les bonnes centrales syndicales.

Comme le disait Coluche, "les syndicalistes ont tellement l'habitude de ne rien faire que, lorsqu'ils font grève, on appelle ça une journée d'action".

Ben, de l'action, je sais pas trop, mais pour ce qui est du reste, on risque d'être servi, même si la plupart des "victimes" de ces mouvements d'action ne sont que de simples et modestes travailleurs...

En revanche, cette Loi Travail permet aussi bien des digressions. Par exemple, si l'on prend le mouvement de la RATP, c'est pas tellement la Loi qui devient prétexte, mais plutôt une revendication importante pour les augmentations de salaire.

Si j'ai bien lu, de l'ordre de 300€ !

SNCF, c'est un peu le même truc.

Là aussi, sous l'égide du moustachu cgtiste à la grosse voix, c'est un moyen de pression.

Comme d'ailleurs, cette censure de la presse digne des grandes heures du stalinisme (ou du fascisme, c'est quasi pareil). C'est beau la démocratie vue par un syndicat qui ne rêve que de pouvoir absolu!

Tiens, c'est marrant, entre CGT et SNPL, c'est un peu (beaucoup) même combat.

Le premier veut quasi gouverner le pays, le second, plus modestement (eh oui, les pilotes savent parfois rester modestes) ne rêve que de gouverner Air France.

Finalement, à chacun ses moyens...

Bon, pour Air France, rien ne change. Begougne de Juniac s'en va, mais ce pauvre Janaillac vient d'hériter du bâton sacrément crotté... Pour vous l'aurez compris, ne pas dire bâton merdeux !

Les adhérents du SNPL, pour qui la Loi Travail n'est qu'un amusant projet, viennent de voter à 66% des adhérents pour la possibilité d'émettre un préavis de grève de plus de six jours dans la compagnie.

En gros, et juste avant l'ouverture de l'Euro des fouteux, ça craint. D'autant que les intentions sont clairement annoncées : il y aura des actions au mois de juin.

Qu'on se le dise !

Et pour faire bonne mesure, la patron du SNPL n'y va pas avec le dos de la cuillère, je cite: "forts du soutien massif des pilotes, nous allons maintenant agir, en coordination avec les autres organisations professionnelles de l’entreprise, afin de mettre un terme à cette politique de délocalisation, de démantèlement et de réduction obsessionnelle des coûts".

Au moins, le cours de l'action va pas prendre grand chose et la compagnie pourra continuer à voir ses concurrents occuper sûrement et tranquillement le terrain. C'est en quelque sorte aussi "réduire les coups"!

Pas grave : SNPL et CGT auront tout le loisir de contempler les ruines et regarder le reste de leurs camarades travailleurs se retrouver, en rangs serrés, vers les grands paradis de Pôle Emploi.

A moins bien entendu, qu'à cours de ressources, ces brillants esprits ne se décident à appeler à la grève générale... En ouverture de saison estivale, faut dire que ça ne manquerait pas de panache, si je puis rigoler ainsi.

Vous me direz, un peu plus, un peu moins, pour le tourisme, c'est la grande panade et je vois mal agents de voyages et tour-opérateurs se mettre en grève. Encore qu'une grève des vacances, ça, ça aurait sacrément de la gueule.

Mais, curieusement, Seto et Znav, pardon Les Entreprises etc... restent bien curieusement silencieux.

Lu 1999 fois

Tags : grève, SNPL
Notez


1.Posté par Gréhaigne Jean-Francis le 31/05/2016 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les poncifs idéologiques habituels d'un "journaliste" qui gagne bien sa vie, avec ses 30% de déduction d'impôts supplémentaires, bien calé dans son CDI et qui a la dure tâche entres autres de tester les classes affaires des différentes compagnies tout en faisant les "éductours" pour ensuite les évaluer en toute objectivité.
Ce commentaire est à peu près du même niveau que ce vous venez de publier!

2.Posté par savoyard le 31/05/2016 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsqu'on a un déplacement à faire de ou vers l'orient, à ma connaissance Emirates, Qatar, etc. se payent ils le luxe d'être en grève ?
Et de province, entre AF et SNCF, reste...la voiture, et encore, avec quel carburant ?
Faut il tuer le tourisme en France, comme l'activité portuaire?
Décidément nous vivons une époque moderne !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com