TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : tourisme, plaie d'argent n'est pas mortelle…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 12 Juin 2015

Ça fait un certain temps que j'officie dans ces milieux du tourisme. Et je crois que c'est une des rares fois où j'assiste à l'élaboration concrète d'un projet pour ce marché. Avec cependant, encore et toujours une inconnue : quels moyens ?



Ce qui est assez clair et pour lequel je n'ai pas franchement de réponse, c'est ce qu'appelle Laurent Fabius la "Question cruciale". Et la question "cruciale", ça s'appelle pognon, argent, oseille, fric, flouze… Des sous, quoi ! - © fotogestoeber - Fotolia.com
Ce qui est assez clair et pour lequel je n'ai pas franchement de réponse, c'est ce qu'appelle Laurent Fabius la "Question cruciale". Et la question "cruciale", ça s'appelle pognon, argent, oseille, fric, flouze… Des sous, quoi ! - © fotogestoeber - Fotolia.com
L'arrivée de Laurent Fabius à la tête du tourisme en France, on en dira ce que l'on voudra, mais ça, c'est du vrai changement.

Un des rares changements d'ailleurs dans la nouvelle donne organisée après l'élection de François Hollande.

Assisté d'ailleurs plutôt intelligemment (et c'est assez rare que je cire les pompes) par Carole Delga et Matthias Fekl, le boulot est plutôt bien fait.

Les propositions faites d'ailleurs par les différentes commissions du Comité Stratégique du Tourisme en sont la preuve.

En tout cas, ça change singulièrement de l'inertie, pour ne pas dire l'incompétence totale de Mademoiselle, laquelle d'ailleurs, semble aussi plutôt briller par sa discrétion au nouveau job qu'elle a au sein du gouvernement.

Évidemment, parmi les projets, on va se relancer dans une énième campagne d'accueil, style "Bonjour". Ça avait déjà coûté à l'époque des millions pour un résultat strictement nul…

Mais bon. On va recommencer, sur un style plus "humour" a dit Fabius, qui lui-même n'en manque pas. On va voir.

En revanche, lui qui semble décidé, dans ses ambitions, à tenter de former les acteurs du tourisme à parler plusieurs langues, va y avoir du boulot de ce côté.

La Case de l'Oncle Dom : tourisme, plaie d'argent n'est pas mortelle…
D'autant que, si j'ai tout compris à la réforme du collège, il semblerait que l'enseignement des langues étrangères soit encore une source de discorde… A moins que je n'ai pas tout compris !

En revanche, ce qui est assez clair et pour lequel je n'ai pas franchement de réponse, c'est ce qu'appelle Laurent Fabius la "Question cruciale".

Et la question "cruciale", ça s'appelle pognon, argent, oseille, fric, flouze… Des sous, quoi !

Là, et je me suis fendu de la question durant le point presse de Fabius, j'ai comme senti un vague malaise, pour ne pas dire, incertitude.

On va, grâce à la Caisse de Dépôts et Consignations, "par effet de levier" (je savais pas qu'on faisait dans la mécanique) lever plusieurs centaines de millions d'euros. Bien.

Pas plus de précisions ? Non, désolé, On verra ça à l'automne…

Oh, on va aussi demander la constitution au Commissaire général à l'investissement, Louis Schweitzer, de "travailler à une enveloppe financière dans le cadre du troisième programme d'investissement d'avenir". Re bien. Combien l'enveloppe et à quelle échéance ?

Ah, si j'oubliais le petit coup de pouce demandé à la BPI pour aider le secteur…

Et enfin, j'ai un petit coup de blues pour ce pauvre Atout France, qui, si j'ai toujours bien compris, devrait être le grand maître d'œuvre des différents projets conduits par le ministre.

Certes, et c'est extrêmement valorisant pour les équipes d'Atout France. Le problème étant, encore une fois, la question financière.

Il est notoire que, d'année en année, le budget de cette institution chargée de porter haut et clair les couleurs de la France à l'étranger est en baisse.

Et pas qu'un peu, si j'en crois le dernier budget.

Y'a qu'a, faut qu'on… La réponse de Laurent Fabius est plus simple : ils devront être excellents !

Effectivement, c'est pas faux… Mais ça donne quand même pas les sous indispensables aux projets ambitieux du Ministère.

Mais au moins, on en parle… encore et toujours !

Lu 1048 fois

Notez


1.Posté par PAT44 le 12/06/2015 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tellement concernée par son sujet Mme Delga qu'elle abandonne son poste pour se lancer dans les Régionales.

2.Posté par Yves Brossard - Primea Hotels Guadeloupe le 24/07/2015 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Anne-Laure CHOLEZ de TOURMAG rapporte dans son article du 22 juillet 2015 la piste de réflexion issue d'un rapport parlementaire sur la compétitivité du tourisme en France, présenté début juillet 2015. Il propose de renflouer les caisses d'ATOUT FRANCE en octroyant à ATOUT FRANCE une partie des recettes des visas touristiques : "Nous pourrions mettre en place un modèle similaire à l'ESTA aux Etats-Unis, dont les revenus servent uniquement à la promotion touristique", estime Jeanine Dubié, l'une des co-rapporteurs avec Philippe Le Ray.
Ne serait-il pas plus simple de modifier le régime de perception de la taxe de séjour, en supprimant la fixation de son montant par les Communes, et en remplaçant son mode actuel de perception par une perception associée à l'achat des billets d'avion. Il s'agirait d'adjoindre à la "taxe d'aéroport" une "taxe touristique" qui serait reversée pour partie aux offices du tourisme et pour partie à Atout France. Mieux encore cette "taxe touristique" pourrait être généralisée à l'Europe pour mettre sur un pied d'égalité tous les visiteurs étrangers arrivant en Europe, et les voyageurs européens visitant l'Europe.

Yves Brossard - Primea Hotels Guadeloupe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com