TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Case de l'Oncle Dom : voler ou surbooker, il faut choisir !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 13 Avril 2017

C’était juste la semaine dernière, un dimanche, à Chicago. Un vol United Airlines comme les autres, comme les centaines d’autres qui sillonnent l’Amérique et le monde. Un vol complet… et surement mal géré ? A la veille de Pâques, un sujet de réflexion…



Classique histoire : le vol était surbooké, ce qui est, en théorie, strictement illégal. Mais une pratique tout à fait courante, particulièrement aux Etats-Unis... - DR : TripAdvisor
Classique histoire : le vol était surbooké, ce qui est, en théorie, strictement illégal. Mais une pratique tout à fait courante, particulièrement aux Etats-Unis... - DR : TripAdvisor
Tout le monde connait cette stupide histoire, survenue à un passager comme vous et moi, le dimanche 9 avril dernier, lequel voulait quitter Chicago à bord du vol United Express 3411 à destination de Louisville (Kentucky).

Classique histoire : le vol était surbooké, ce qui est, en théorie, strictement illégal. Mais une pratique tout à fait courante, particulièrement aux Etats-Unis.

Malheur cependant, il se trouve que quatre passagers « prioritaires », c’est-à-dire appartenant à une compagnie « partenaire », faisant fi des contraintes liées aux voyages « GP » se sont incrustés à bord de ce vol.

Et que fallait bien « virer » quatre passagers, eux ayant payé leur ticket.

Malgré la promesse de « compensation », aucun volontaire ne s’est présenté et comme, apparemment, l’embarquement des « GP » était indispensable, fallait solutionner rapide.

Dominique Gobert et chien Charly - DR
Dominique Gobert et chien Charly - DR
Tirage au sort parmi les passagers. Trois s’en vont, le dernier, médecin, d’origine vietnamienne (pas de pot), refuse, à juste titre de quitter l’aéroplane.

Et, du coup, intervention de la police, laquelle traîne le pauvre homme en lui cognant la tronche au passage sur un accoudoir, par les pieds, tel le vieux sac poubelle qui pue…

Pour United Airlines, ce n’est pas une première, deux jeunes filles ayant été récemment « priées de se vêtir plus décemment avant d’embarquer ».

Faut dire que les gamines portaient des « leggins » qui devaient sans doute porter atteinte au cerveau de la compagnie…

Ça, c’était juste pour le sourire, parce que, au-delà, existe véritablement le problème de déontologie des compagnie aériennes, américaines particulièrement, et de l’état d’esprit dans lequel se trouve le pays avec l’ère Trompette.

C’est très intéressant, particulièrement aux USA où, qu’on le veuille ou non, quatre « grosses » compagnies se partagent le marché, après avoir largement profité de cette énorme escroquerie qu’est le « Chapitre 11 ».

Ce qui me fait d’ailleurs assez marrer lorsque ces mêmes compagnies, pas véritablement réputées pour leur sens du service ou du confort, pratiquant des tarifs stupéfiants, dénoncent systématiquement leurs concurrents mondiaux « aidés financièrement » par leurs états respectifs…

La pratique du surbooking n’est pas nouvelle, loin de là. J’aurais même tendance à dire que c’est plutôt signe de bonne santé pour une compagnie aérienne.

Encore faut-il savoir gérer, ce qui est un autre problème. En revanche, et là c’est inquiétant, virer des passagers pour embarquer des « salariés » en urgence pour des raisons que United se refuse à dévoiler, c’est grave.

Et de toute façon, on ne frappe pas un client au faciès « étranger » (mais ça, c’est pas de pot).

En consultant les grimoires qui voguent de-ci, de-là, il semblerait que ce soient quelque 46 000 passagers qui aient été débarqués cette année des aéroplanes de certaines compagnies aériennes.

Serait-ce à dire que le surbooking, ou qu’une mauvaise et épouvantable gestion des vols, ne soit que pratique courante ? Je n’ose pas l’imaginer, moi qui, comme ne manqueront pas de le dire certains pisse-froid, ne suis qu’un privilégié ?

Il aura fallu plus de 48 heures au patron de United, le sieur Munoz, pour présenter ses excuses… sans grande conviction, si je puis me permettre.

Serait-ce l’effet Trompette ? Si tel est le cas, ça craint, d’autant que malgré les excuses, le mal est fait, largement et que, comme nous sommes aux Etats-Unis, je suppute que bon nombre d’avocats ont déjà contacté le pauvre passager débarqué, histoire de lui faire réclamer devant les tribunaux, un pactole largement mérité !

Comme quoi, le transport aérien, ça peut rapporter gros : des gnons… ou des dollars !

A condition de faire partie de ces privilégiés surbookés !

Lu 2806 fois

Notez


1.Posté par Bucheron le 14/04/2017 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucun surbook ni GP... c'est pour une mise en place d'équipage à Louisville pour prendre leur quart de travail. Mauvaise gestion du planning...

2.Posté par christian jean le 14/04/2017 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Quand M. Gobert écrit :
"le vol était surbooké, ce qui est, en théorie, strictement illégal."

Encore une fois prenez soin de vous informer avant d'écrire n'importe quoi ! ...
N'oubliez pas que vous êtes lu par des "pros" du tourisme et des étudiants en tourisme ! ...

D'ou tenez-vous vos sources ? Dans quel pays est-ce illégal ? En tous cas pas sur la planète terre ...

Les compagnies aériennes ont le droit de vendre plus de billets que de places disponible dans leur avion. Cette pratique n’est pas systématique mais elle s’est fortement généralisée, le procédé étant tout à fait légal.
S’il vous plait, avant d’écrire autre chose que du « people » sur Abitbol, Mas ou XL, informez vous, vous en sortirez « grandi » (autant que faire ce peut) …
Cordialement.

3.Posté par chambord le 15/04/2017 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" de toute façon, on ne frappe pas un client au faciès « étranger » Ah ? Et s'il a un faciès "bien de chez nous" , on peut ?

4.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 16/04/2017 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez totalement raison, du moins en ce qui concerne le terme "illégal". En revanche, et c'était le but de mon propos, mais vous etes tellement aveuglé par votre aigreur envers moi que cela vous aura échappé, comme d'habitude, en pratiquant le surbooking, la compagnie trompe ses clients purement et simplement.
Promettre et faire payer à un client un produit qu'il n'aura pas, cela s'appelle du mensonge. Je dirais même plus, de l'escroquerie.
Mais légale...

5.Posté par Christian Jean le 19/04/2017 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour M. Gobert

Si le but de votre propos est d’exprimer autre chose que ce que vous écrivez, alors pourquoi ne pas le faire dans les termes que vous indiquez dans cette « explication » ?

Je n’ai aucune aigreur contre vous (pourquoi en aurai-je ?), je ne fais que corriger des contres vérités que vous écrivez trop souvent. Mais effectivement c’est peut-être au lecteur de comprendre ce qui se cache derrière ces affirmations écrites.

Allez, détendez-vous et acceptez de reconnaitre vos lacunes techniques plutôt que de vous justifier et avant tout n’oubliez pas qui sont vos lecteurs ...

Cordialement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com