TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Rentrée des crasses ?


le Lundi 1 Septembre 2003

Jamais Rentrée n'aura comporté autant d'incertitudes. Le tourisme, domaine mouvant par excellence, ressemble de plus en plus à un électron libre : insaisissable et jamais là où on l'attend. Les deux dernières années ont été particulièrement éprouvantes po



La Rentrée des crasses ?
Face à cet orage de grêlons qui n'en finit pas de s'abattre sur les professionnels une constante : l'économie mondiale du tourisme tient bon, selon l'OMT. Bouteille à moitié pleine ou à moitié vide, c'est à chacun de choisir. Toujours est-il que malgré la série de malheurs qui sest abattue cette année sur la planète et (soyons nombrilistes) sur la France, le tourisme reste inébranlable comme un roc.

L'économie touristique mondiale devrait rester sensiblement la même qu'en 2002, année qui avait déjà légèrement progressé par rapport à 2001, malgré un millésime de triste mémoire, après les attentats du 11 septembre.
Malgré ce constat optimiste, force est de constater que, dans notre pays, le secteur est particulièrement affecté. A tel point que même le Gouvernement a crû bon de se pencher sur les malheurs des professionnels en leur consacrant un Comité interministériel, le premier depuis belle lurette...

Alors, le tourisme français est-il sinistré ? Avant le "Prestige" (et ceux qui l'ont précédé), un Normand vous aurait fait sa réponse habituelle. Aujourd'hui, il a son avis bien arrêté sur la question !
Bien entendu, il est encore trop tôt pour tirer un bilan précis. Mais quand on voit l'efficacité des pouvoirs publics à compter les morts (qui, eux ne bougent pas...), on se demande comment ils vont s'y prendre pour compter précisément ceux qui ne tiennent pas en place. Mais c'est là une autre histoire...

Le tourisme français est-il sinistré ?

Bref, vous avez compris que les chiffres sont, comme disait quelqu'un, la 3e façon de mentir et que, de toute manière, on leur fait dire ce qu'on veut. Autant vous fier à votre tiroir-caisse : lui ne vous raconte pas de "salades" et ne se paye pas de mots. C'est pour dire qu'après une saison calamiteuse, la grève des intermittents du spectacle, les intempéries, et les incendies, il ne faudra pas s'attendre à des miracles...

Côté Production, même si les VDM ont pu redresser in extremis la tendance, le bilan est carrément mauvais. Le recul du secteur est quasi général, ce qui n'étonnera personne compte tenu de la période particulièrement agitée des derniers mois et de son cortège de malheurs : attentats, SRAS...

C'est dans ce contexte morose que TUI France déboule dans le PTF (*) en se plaçant en concurrence frontale avec Jet tours, FRAM ou encore Look. Les optimistes affirmeront que la nouvelle offre du leader européen captera une nouvelle frange de clientèle, tandis que les autres parieront sur la cannibalisation. 

L'avenir le dira mais... surtout les agences de voyage. Car pour celles-ci, se problème se pose exactement dans les mêmes termes : vendront-elles davantage de voyages ou davantage tel ou tel Producteur ? Les sceptiques hausseront les épaules se disant que, de toute manière, cela ne change pas grand chose compte tenu de la tendance croissante des TO français à s'auto-distribuer...

BSP : des échéances qui deviennent dramatiques

Dernier maillon de la chaîne de production, l'agent de voyages n'est pas à la fête ces derniers temps. Le BSP recule avec une redoutable régularité et ses échéances deviennent dramatiques. Les ventes en ligne se font significatives et devraient progresser encore, sans compter les heurs et malheurs des compagnies aériennes qui tombent comme des mouches et compliquent singulièrement la tâche des agences.

Faut-il pour autant jeter le bébé avec l'eau du bain ? Certes, non. L'expérience de certaines AGV démontre qu'Internet (air connu) ne remplacera jamais le contact privilégié que vous avez su (?) mettre en place avec vos clients. L'ordinateur n'expliquera jamais que dans tel pays il faut éviter telle ou telle région ou que, dans ce petit village, il y a un pêcheur particulièrement sympathique qui fait un poisson à "tomber par terre". 

Vous l'avez compris : les Agences de voyage ont encore de très belle années devant elles à condition de devenir vraiment des agences-conseil, de savoir tirer parti du Net, d'être à l'écoute des nouveaux produits et d'abandonner définitivement la billetterie pour des activités plus lucratives comme la croisière par exemple.

Jean da LUZ - 1er septembre 2003
redaction@tourmag.com

(*) PTF : paysage touristique français

Lu 2753 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com